Port de Brest : un bilan 2018 en hausse

Le 19 février 2019

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Les tonnages ayant transité par le port de Brest ont progressé de 16% à 2,8 millions de tonnes en 2018, en lien direct avec le chantier du projet de développement du port et du terminal EMR (Energies Marines Renouvelables). Détails…

En 2018, les entrées de matières premières animales, solides et liquides, ressortent à plus de 800.000 tonnes (+13%). Dans le détail, les importations de graines de soja ont augmenté de 19% par rapport à 2017, année qui avait été marquée par la reprise de l’usine de trituration de la société CARGILL par la société BUNGE, un arrêt technique plus long de l’usine (4 semaines d’arrêt en 2017 alors que l’usine n’avait pas connu d’arrêt technique en 2016) ainsi que par de la trituration de graines de colza breton livrées en camion. Dans un contexte de prix élevés, les entrées de tourteaux de tournesol reculent à 35.000 tonnes alors que les importations de tourteaux de colza progressent à près de 45.000 tonnes. A noter aussi en 2018, la réception de 28.000 tonnes de maïs. Les entrées de Viprotal et d’huile de palme progressent de 5% à 12.000 tonnes. Les exportations d’huiles végétales produites par l’usine progressent légèrement à 75.000 tonnes (+ 1 %). Le chiffre d’affaires du terminal matières premières agricoles reste stable.

Le  trafic de produits raffinés (gasoil, essence sans-plomb, fuel domestique) ressort en hausse de 9% à près de 750.000 tonnes. Les livraisons de biocarburant EMHV progressent également à 31.500 tonnes (+21%). Enfin, le trafic de gaz liquide est en hausse de 21%.

Conformément aux attentes, les entrées de ciments s’élèvent à plus de 75.000 tonnes, le trafic de ferrailles à plus de 185.000 tonnes et le trafic de sables marins, impacté par le chantier du polder, ressort à près de 400.000 tonnes.

A la baisse : les marchandises diverses (-2%) et les conteneurs (-3% en tonnages et -5% en EVP (équivalent vingt pieds)).

Le plein de projets pour 2019

En 2019, le port va poursuivre les actions menées dans le cadre du poste de Volontariat International en Entreprise (VIE), basé à Qingdao, qui a été créé en 2017 (promotion du port, essentiellement dans le domaine des conteneurs, prospection d'entreprises, participation à des salons ou conférences, actions auprès de la presse, renforcement les relations avec le port de Qingdao..).

Le port va en parallèle poursuivre ses projets au long cours :  

  • Le projet Atlantic Blue Port Services, porté par le port de Brest le cadre des projets INTERREG, qui vise à améliorer les services portuaires pour la gestion des effluents des navires (hydrocarbures et eaux de ballast).
  • Le travail pour l’intégration des ports de Brest et Roscoff dans les réseaux transeuropéens de transport (TEN-T).