Le retour du bouillon : Bú le dépoussière en version nomade et 100% naturel !

Le 04 février 2019

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
A mi-chemin entre le jus et la soupe, le bouillon n'a pas pris une ride ! Bú profite de son retour en force sur les tables pour moderniser ses usages et son identité, le tout dans une version 100% bio et naturelle, sans additif, ni conservateur, ni arôme ajouté…
Bouteille-50cl-Charmeur-small

 

Le come-back du bouillon


Réconfortants et vitaminés, les bouillons étaient considérés comme les formules "détox" des lendemains de fête et les remèdes anti coups de froid et réconfortantes de l’hiver. A la campagne, le dîner commençait toujours par un bouillon. Facile, économique, pratique car facile à préparer avec des ingrédients de tous les jours, le bouillon était à la portée de tous et de toutes les bourses. Ils reviennent en force aujourd’hui comme  un véritable plat à la carte des restaurants, renforcant l'élan en faveur de la tendance culinaire VINTAGE.

  •  Pour approfondir la tendance culinaire VINTAGE

Tendances culinaires : du vintage dans l’assiette ! Un poireau vinaigrette, une blanquette de veau et un Saint Honoré, s’il vous plaît !


Le bouillon, l'un des fondements de la gastronomie française, plus communément associé à une "potion magique" dégustée bouillonnante pour se réchauffer, Bú nous propose désormais de le boire chaud ou froid, en toute saison, salé ou sucré et "on the go"  pour répondre à la fois aux attentes de légèreté, de naturalité et de culinarité.

Le bouillon bénéficie naturellement d’une image "diet detox" car il évoque à la fois la grande cuisine, les saveurs et les parfums mais également le bien-être et la légèreté. Il souligne simplement les légumes qui le composent, cuisinés avec peu de matière grasse, peu de sel, quelques herbes pour le parfumer avec une cuisson lente et douce.

 0d1b3981a6858925068bba66947bc7cc


Une e-réputation en hausse… et de nouveaux usages émergeants

Plébiscité par les foodistas qui raffolent de ses vertus, il remplacerait même déjà le green smoothie dans les rues de New York. Un hashtag #broth lui est même entièrement consacré sur Instagram et regroupe plusieurs milliers de photos. Il existe même une enseigne Brodo dans l’East Village à New York qui en fait sa spécialité, à siroter dans les rues à la place de son latte !

captionheisse-bruehe-im-kaffeebecher-in-new-york-hat-sich-der-suppendrink-zum-hipster-getraenk-entwickelt-

 

Les origines du bouillon


En Asie aussi, le bouillon fait partie de la culture et surtout de la cuisine de rue. Il y a toujours une marmite de bouillons sur le feu et il n’est pas rare d’en boire jusqu’à 6 tasses par jour ! Impossible de ne pas parler de la cérémonie du Dashi japonais où la température de l’eau a son importance, la qualité des algues choisies, le temps d’infusion et la concentration plus ou moins forte du bouillon.


Au Vietnam, le phô est un plat complet avec peu de bouillon et beaucoup d’ingrédients comme des légumes, des pâtes, de la viande sautée, du poisson ou des coquillages...


La génèse de BU


Les co-fondateurs de , Samuel Giblin et Sébastien Drey lancent une gamme de bouillons bio à boire. Leur ambition est de redonner ses lettres de noblesse à cette préparation traditionnelle très aromatique devenue encore trop souvent synonyme de cube "industriel"

.
La Gamme 100% bio, sans conservateurs, sans arômes ajoutés accueille 7 recettes dont 2 recettes sucrées, à consommer chaudes ou froides.


Les recettes gastronomiques ont été conçues par le chef Eric Leautey et les produits élaborés en Provence, à côté d’Avignon chez un transformateur artisanal également agriculteur.


Au menu :

 bu gamme

  • Récup : romarin, thé vert & citron (recette sucrée)
  • Tonique : Hibiscus, verveine & citron (recette sucrée)
  • Radieux : carotte, fenouil, gingembre
  • Essentiel : carotte, céleri, poireau, tomate & champignon
  • Envoutant : Légumes coco
  • Charmeur : Champignons, gingembre
  • Câlin : petit pois, coco et menthe

Recettes disponibles en 2 formats de bouteilles : 250ml (3 à 3,5€) et 500ml (5 à 5,6€)

Inauguration de la Bùvette, un bar à bouillon à la grande épicerie sous forme de télécabine


Après ses premiers pas dans les épiceries fines, Bú Bouillon veut désormais pénétrer le réseau de proximité urbaine et premium.
Ils ont donc inauguré leur tout premier Bar à bouillons dans un décor montagnard en plein cœur de Paris. Du 10 au 24 janvier 2019, il était inutile d’enfiler les combis, il suffisait de se rendre à La Grande Epicerie pour vous croire sur les pistes et vous réchauffer dans cette Búvette d’un nouveau genre, servis par des hôtesses en combi et à déguster dans une télécabine de ski.

bar a bouillons bu
Les fondateurs évoquent dans un second temps leur volonté de s’exporter en Europe puis en Asie, là où le bouillon est déjà roi et le made in France porteur… En voilà une Bùnne idée !

A lire également

De la 1ère gamme à la 4ème gamme : il n'y a qu'un pas à franchir pour un usage optimisé.

Le 06/02/2019

Parmi les axes de différenciation, la praticité et le gain de temps demeurent des vecteurs clés pour séduire les consommateurs. À partir de ce constat, les marques réfléchissent leur offre de légumes, à la fois au niveau produit (pré-cuisson, épluchage, découpe...) mais aussi au niveau des packs qui confèrent un atout praticité supplémentaire...

Entre élaboration de "A à Z" et l'offre de plats "prêt à consommer", les bases de préparation culinaire "prêt à cuisiner" séduisent les consommateurs.

Le 15/01/2019

La contrainte liée au temps de préparation influence largement l'acte d'achat. Cependant les consommateurs veulent bien manger, des produits "comme à la maison", associant plaisir et équilibre. C'est ainsi que les légumes ont gagné leur place dans les préparations carnées, avec des approches différentes selon les acteurs.

Grignotage et snack protéiné : quand les spécialistes de la viande investissent de nouveaux univers...

Le 08/01/2019

S'adapter aux tendances porteuses... Si certains acteurs historiques de la filière carnée ont choisi de développer une offre veggie, d'autres restent fidèles à leur ADN tout en explorant des segments clés comme le snacking. Certes, cet univers fait la part belle aux solutions repas, mais l'offre d'encas denses nutritionnellement semble décoller...