Une 2ème vie pour les emballages alimentaires...

Le 15 janvier 2019

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
L'emballage constitue l'un des problèmes les plus importants en terme de développement durable. Réduire son impact environnemental est devenu un enjeu sociétal fort. Les matériaux deviennent biodégradables, compostables ou servent de nourriture à l'écosystème ; les produits à usage unique deviennent multi-usages... Place à la créativité côté pack !

 

L'année 2019 sera-t-elle l’année des solutions pour les emballages en plastiques ?

Il y a quelques mois (le 28 mai 2018), la Commission européenne annonçait l'interdiction prochaine des cotons tiges, des couverts et assiettes en plastique, des pailles, des touillettes à café ainsi que des tiges pour ballons de baudruche...

L'année 2018 a été marquée par la prise de conscience massive de l'impact négatif des emballages plastiques sur la planète.

Cette prise de conscience s'est accompagnée d'une évolution réglementaire, d'engagements de la part des industriels, de progrès technologiques ainsi que de multiples actions de la part des citoyens ("Plastic Attack", BYOVB  pour "Bring Your Own Vegetable Bag") pour limiter les pollutions. 

 

 

Si le choix des matériaux est en pleine révolution, la créativité fait également une place aux emballages réutilisables...

 

Un emballage qui ne nuit pas à l’environnement

 

Les tisanes à replanter Rhoeco.

 

Rhoeco est une jeune marque de tisanes bio venues de Grèce, à la fois bonnes pour la santé et pour la planète. A l’intérieur du pot en fibres naturelles se trouve un paquet de tisane, composée de feuilles, fleurs et fruits biologiques originaires de Grèce. On la prépare comme une tisane traditionnelle en y ajoutant de l’eau chaude.

Pack réutilisable Rhoeco

Une fois le sachet vide, le pot bénéficiera d'une seconde vie : il va servir de contenant pour replanter les plantes nécessaires à la préparation de cette infusion, à l’aide des graines dissimulées dans son couvercle.

 

Pack réutilisableFleury Michon.png.jpg

 

Les Jars de Fleury Michon : quand le type d'emballage apparait dans le nom de la gamme...

 

Jar signifie, en anglais, "pot en plastique réutilisable"... Fleury-Michon propose les six recettes -César, parisienne, californienne, orientale, niçoise et italienne- de Salad’Jar dans un bocal PET léger et refermable.

Transparent, il révèle les couches d’ingrédients (3 ou 4  selon les recettes). Glissée dans le fourreau en carton, la sauce est  proposée à part avec une fourchette.

Initiative intéressante, la marque insiste sur les possibilités de réutilisation du bocal en consacrant la moitié de la face arrière du pack aux idées créatives.

 

Multiplication des packagings didactiques donnant des idées créatives quant à leur réutilisation !

Packs réutilisables exemples.png.jpg

Des packagings réutilisables, une solution complémentaire à la recyclabilité.

Dans le cadre de la Feuille de route économie circulaire (FREC), l’Europe, et le gouvernement français en particulier, décrit la transition à opérer pour passer d’un modèle économique linéaire "fabriquer, consommer, jeter" à un modèle circulaire qui intègrera l’ensemble du cycle de vie des produits, de leur écoconception à la gestion des déchets, en passant par leur consommation en limitant les gaspillages.

Si l'intégration de matière recyclée dans le circuit de production est incontournable, la seconde vie des packs peut également représenter une alternative, certes mince, mais qui peut apporter au consommateur quelque chose de récréatif...

A lire également

Lorsque le marketing offre un argument en faveur de la conversion en "Agriculture Biologique"

Le 18/02/2019

Le marché du bio poursuit son ascension avec des croissances à deux chiffres. Mais va-t-il pouvoir répondre à la demande en forte croissance ? Afin d'anticiper une pénurie, certains distributeurs développent des outils de marketing et de communication pour que soient mieux valorisés les produits dits "en conversion vers l’agriculture biologique".

De la 1ère gamme à la 4ème gamme : il n'y a qu'un pas à franchir pour un usage optimisé.

Le 06/02/2019

Parmi les axes de différenciation, la praticité et le gain de temps demeurent des vecteurs clés pour séduire les consommateurs. À partir de ce constat, les marques réfléchissent leur offre de légumes, à la fois au niveau produit (pré-cuisson, épluchage, découpe...) mais aussi au niveau des packs qui confèrent un atout praticité supplémentaire...

Nouvelles recommandations PNNS 4 : l'innovation est sur la bonne voie !

Le 04/02/2019

Dans le cadre du PNNS 4, Santé publique France vient de présenter les nouvelles recommandations. Si les directives vont vers davantage de fibres et de légumineuses, elles vont également dans le sens d'une production plus respectueuse de l'environnement. Et sur ces sujets, les industriels ont déjà pris les devants...