Agricool développe une nouvelle agriculture urbaine et intensive au pied de votre immeuble. C'est cool ?

Le 08 janvier 2019

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Devenir leader d’un marché en plein essor, telle est l’ambition d’Agricool qui ouvre la voie à une nouvelle forme d’agriculture urbaine, verticale, massive et technologique pour répondre à l’essor de la population urbaine couplé à une demande croissante d’aliments produits localement pour limiter l’impact écologique de notre consommation...
[...]

Manger des fruits et légumes exceptionnels  issus de filières courtes  en ville ne sera bientôt plus un luxe selon Gonzague Gru et Guillaume Fourdinier, les 2 fondateurs d'Agricool… Ils ont grandi à la campagne et se sont sentis en véritable décalage avec l’offre de fruits et légumes en s’installant à Paris…

L’envie de se régaler de fruits et légumes locaux et sans pesticides plus forte que tout, ils font désormais renaître et murir les fraises de leurs parents… en bas de leur immeuble !

 

 

 

 

 

Un naming "à la cool" qui nous laissait davantage présager un mode de production  SlowFood, affichant quotidiennement ses "Cooltivateurs" en mode slow-life à la campagne, en référence au dernier calendrier 2019 des fermiers Islandais...

fermiers-irlandais-calendrier-2019-8fermiers-irlandais-calendrier-2019-1

Il n'en est rien dans la mesure où Agricool souhaite plutôt apporter une réponse vertueuse à l'accélération de la densification des zones urbaines.

Une production 100% locale,  sans pesticides et peu énergivore


Pour que produire une alimentation de qualité ne se fasse pas au détriment de notre planète, Agricool travaille avec des énergies renouvelables qui permettent d’obtenir des fraises moins gourmandes en eau (économie de 90%) et en nutriments par rapport à une agriculture traditionnelle en pleine terre. 


Capture-d%u2019écran-2018-12-04-à-10.35.27Les fraises sont également cueillies à la main chaque jour par les Cooltivateurs à parfaite maturité. Elles contiennent en moyenne 20% plus de sucre et 30% plus de vitamine C que des fraises de supermarché. Agricool signe également  la fin des longs kms parcourus par les fruits et légumes en Europe entre lieu de production et lieu de ventes.

 

 

Un accompagnement des villes au changement


En 2030, 20% des produits consommés seront issus de l’agriculture urbaine (selon les rapports de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation) à l’échelle mondiale (contre 5 % aujourd’hui). La Mairie de Paris rêve de devenir "ville agricole" et partage la même ambition que de nombreuses métropoles comme Londres, New York ou Singapour.


Agricool a ainsi réussi à lever fin 2018 25 nouveaux millions d’euros, qui s’ajoutent aux 12 millions d’euros levés précédemment pour asseoir son rôle dans le développement de cette nouvelle forme d’agriculture et se positionner comme un acteur clé sur le segment des fermes verticales, en France et au niveau mondial.


Cette nouvelle levée de fonds a été réalisée auprès de nouveaux investisseurs dont le fonds Large Venture de Bpifrance, Danone Manifesto Ventures mais aussi Antoine Arnault via Marbeuf Capital, Solomon Hykes, ainsi qu’une dizaine d’autres business angels passionnés par la mission d’Agricool. Les investisseurs historiques ont également participé à ce nouveau tour de table (Daphni, XAnge, Henri Seydoux, Xavier Niel via Kima Ventures…).


Une nouvelle agriculture massive, technologique mais responsable !


Les agriculteurs urbains du futur !


Agricool prévoit de multiplier la production en Cooltainers (containers maritimes recyclés et transformés en fermes urbaines) par 100 d’ici à 2021 prioritairement à Paris, puis à l’international, à commencer par Dubaï à Sustainable City.


distribution-bercy-minLe déploiement des modules de production sera rendu possible à travers le recrutement de plus de 200 personnes d’ici à 2021 en France et dans le monde et l’émergence d’un nouveau métier : celui de Cooltivateur qui joueront un rôle important dans la construction de cette nouvelle forme d’alimentation locale, saine et accessible à tous.

 

agricool-une-660x330

 

 

Malgré tout le potentiel et les arguments en faveur de cette nouvelle forme d’agriculture, cela soulève néanmoins quelques questions : celle du "Time to market" mais également des potentiels freins émotionnels à l’égard de la bien-traitance végétale ;)…


XVMc021b650-b0d8-11e6-b27f-7a21f37b2c6a-805x453Les consommateurs urbains sont-ils déjà prêts à franchir massivement le pas de consommer d’excellents légumes néanmoins produits de manière "technologique", de façon productive et dans un espace restreint (même maitrisé) pour minimiser leur impact environnemental ?

L'acceptation de ces nouveaux mode de production est également à mettre en perspective avec la perte rapide de notre lien à la terre. Selon Claude Gruffat, président de Biocoop, seules 1,4 personnes sur dix dispose encore aujourd'hui d'un lien à la terre (contre 8 à 9/10 dans les années 60).

A chaque tendance, sa contre-tendance ! Alors que la consommation d'œufs de poule en cage est en fort déclin, qu'abviendra t'il des "légumes en containers" ?..

A lire également

Quand LOOP, 1ère plateforme e-commerce de produits alimentaires sans déchets suscite l’innovation !

Le 05/03/2019

LOOP, un nouveau concept pilote d’e-commerce responsable propose uniquement des produits de grande consommation livrés dans des emballages consignés. Un regroupement initié entre 25 multinationales de l’agro-alimentaire et la société terracycle, spécialisée dans le recyclage d’emballages qui parie sur le retour de la consigne à domicile...
[...]

Lorsque le marketing offre un argument en faveur de la conversion en "Agriculture Biologique"

Le 18/02/2019

Le marché du bio poursuit son ascension avec des croissances à deux chiffres. Mais va-t-il pouvoir répondre à la demande en forte croissance ? Afin d'anticiper une pénurie, certains distributeurs développent des outils de marketing et de communication pour que soient mieux valorisés les produits dits "en conversion vers l’agriculture biologique".

Nouvelles recommandations PNNS 4 : l'innovation est sur la bonne voie !

Le 04/02/2019

Dans le cadre du PNNS 4, Santé publique France vient de présenter les nouvelles recommandations. Si les directives vont vers davantage de fibres et de légumineuses, elles vont également dans le sens d'une production plus respectueuse de l'environnement. Et sur ces sujets, les industriels ont déjà pris les devants...