La Normandie s’engage dans l’hydrogène

Le 16 novembre 2018

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Fin septembre, la Région Normandie a annoncé le lancement de son « Plan Hydrogène ». Voulu comme « l’une des pierres angulaires de la politique régionale en faveur de la transition énergétique », il doit contribuer au développement du mix énergétique et réduire le bilan carbone régional. 15 millions d’euros sur 5 ans vont être engagés.

La Normandie s’intéresse à l’hydrogène depuis plusieurs années. La Région a ainsi déjà consacré plus de 500 000 euros depuis le début de l’année pour aider à l’acquisition de véhicules électriques et électriques-hydrogène et plus d’un million d’euros en 2017. D’autres projets hydrogène sont aussi soutenu par la Région : le programme EAS-HyMob (programme d’amorçage de la mobilité hydrogène à l’échelle de la région), le projet d’autonomie énergétique de l’île de Chausey et celui d’expérimentation de l’utilisation du vélo à hydrogène à Cherbourg-en-Cotentin et Saint-Lô ou encore l’étude sur le recyclage des piles à combustible. La Région s’est aussi impliquée au sein de projets interrégionaux tel que le projet GENCOMM (GENerating secure COMMunities through smart renewable hydrogen) qui propose de développer un modèle énergétique durable basé sur l’hydrogène et les ressources renouvelables locales.

Pour structurer sa démarche, la Région vient de présenter son «Plan Normandie Hydrogène », impliquant plus de 90 acteurs du territoire et impactant tous les acteurs du territoire : collectivités, industriels, représentants de la recherche-innovation… Avec ce plan, la Région veut ainsi créer une « gouvernance particulière » ainsi que des outils permettant de donner une visibilité à la Normandie, et permettre d’identifier la « communauté » hydrogène. Dans le même temps, la structuration des acteurs de cet écosystème doit permettre de favoriser les interactions, l’émergence de projets et le développement des nouveaux usages. Elle a également pour objectif de fiabiliser les modèles économiques des différents usages de l’hydrogène.

La logistique parmi les secteurs cibles

Le programme régional doit permettre de mieux connaître les débouchés actuels et potentiels et les besoins du territoire, de développer la production d’hydrogène « renouvelable », de positionner l’hydrogène comme vecteur de stockage ou encore de renforcer la recherche et l’innovation normande et favoriser les collaborations public/privé avec les industriels ainsi que le développement des compétences.

Le programme entend enfin s’appuyer sur la forte présence de la logistique sur le territoire, pour renforcer la place de l’hydrogène dans la mobilité et la logistique.