Le boeuf devient ingrédient !

Le 09 octobre 2018

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Montée du flexitarisme, bien-traitance animale, facteurs socio-économiques, prise de conscience environnementale… Les facteurs contribuant à la baisse de consommation de la viande sont multiples. La boucherie se réinvente par la communication, les usages et les moments de consommation.

 

 

Pour pallier ce désintérêt, le rayon boucherie se met à la réflexion, positionne ses innovations sur un usage "ingrédient" et axe les campagnes de publicité sur la facilité de préparation de ses aides culinaires bovines.

 

 

 

Pour la rentrée, le Bœuf s'offre une publicité, vantant par l'usage culinaire, la praticité et le repas du soir.

Certaines marques répondent et lancent des gammes de viandes piécées, d'aides culinaires, rapides et simples à préparer. 

D'autres, comme Bigard, répondent à des instants de consommation délaissés en proposant des formats et des grammages adaptés au dîner.

Boeuf

Faciliter la vie des consommateurs par une cuisson rapide et facile

La viande piécée

Après avoir proposé une aide-culinaire sous la forme d’émincés à base de viande hachée de bœuf en surgelé, Charal remet le couvert mais cette fois-ci en frais avec des morceaux piécés, les aiguillettes de bœuf.

Ce concept bien ancré dans le rayon volaille permet de diversifier la cuisine au quotidien.

La viande ainsi proposée peut alors s'inviter dans des plats en sauce, des poêlées, des salades, des wraps, des woks…

Les aiguillettes de bœuf de l'entreprise Charal se présentent en :

  • Sachet hebdopack d'une DLC de 14 jours
  • 210g soit 6 aiguillettes
  • Origine France
  • 4.60 euros le pack
  • 2 minutes de cuisson

 

La viande ingrédient

Déjà bien présent sur le marché de la boulette, Bigard lance des billes de viande hachée sous la marque Mon Haché Cuisine :

  • deux références : nature, bolognaise
  • 280 g soit environ 55 billes
  • Origine France
  • 3,80 € la barquette
  • 3 minutes de cuisson

Ces billes de 5 g, à l'image des lardons en charcuterie, sont faciles à mélanger et constituent un produit aux multiples usages :

  • en accompagnement de pâtes, pomme de terre ou autre féculent
  • recettes ethniques (asiatique, tex-mex,...)
  • salades...

 

La viande, complément protidique du dîner !

Avec ses billes de 5g, Bigard se positionne sur un moment de consommation peu prisé, à savoir le repas du soir. Tous les conseils diététiques vont dans le sens de la réduction de la consommation de viande et en particulier le soir, Bigard trouve la réponse avec Mon Haché Cuisine, en tant que complément protidique.


Face à un marché structurellement orienté à la baisse et une consommation française qui ne cesse de diminuer, les marques parient sur des offres toujours plus pratiques à cuisiner au quotidien, de nouveaux usages et instants de consommation. Des innovations à suivre de près...


A lire également

De la 1ère gamme à la 4ème gamme : il n'y a qu'un pas à franchir pour un usage optimisé.

Le 06/02/2019

Parmi les axes de différenciation, la praticité et le gain de temps demeurent des vecteurs clés pour séduire les consommateurs. À partir de ce constat, les marques réfléchissent leur offre de légumes, à la fois au niveau produit (pré-cuisson, épluchage, découpe...) mais aussi au niveau des packs qui confèrent un atout praticité supplémentaire...

Le retour du bouillon : Bú le dépoussière en version nomade et 100% naturel !

Le 04/02/2019

A mi-chemin entre le jus et la soupe, le bouillon n'a pas pris une ride ! Bú profite de son retour en force sur les tables pour moderniser ses usages et son identité, le tout dans une version 100% bio et naturelle, sans additif, ni conservateur, ni arôme ajouté…

Entre élaboration de "A à Z" et l'offre de plats "prêt à consommer", les bases de préparation culinaire "prêt à cuisiner" séduisent les consommateurs.

Le 15/01/2019

La contrainte liée au temps de préparation influence largement l'acte d'achat. Cependant les consommateurs veulent bien manger, des produits "comme à la maison", associant plaisir et équilibre. C'est ainsi que les légumes ont gagné leur place dans les préparations carnées, avec des approches différentes selon les acteurs.