Les éco-activités : une filière d’avenir

Le 30 août 2018 par Loïc EVAIN, CCI Ille-et-Vilaine

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

A l’heure où l’on dresse des constats d’échecs gouvernementaux, n’oublions pas qu’il y existe des avancés sur le terrain pour concilier écologie et économie. Bretagne éco-entreprises est un des acteurs de cette nouvelle économie. En effet, le club œuvre depuis une quinzaine d’années pour proposer des solutions concrètes permettant de faire évoluer les usages. Les éco-activités sont bien des solutions d’avenir.


 

Les éco-activités, késaco ?

Selon la définition de l’OCDE, les éco-activités représente les biens et services capables de mesurer, prévenir, limiter ou corriger les impacts environnementaux tels que la pollution de l’eau, de l’air du sol, ainsi que les problèmes liés aux déchets, aux bruits et aux écosystèmes.

Une éco-entreprise est ainsi une entreprise qui commercialise une solution d’éco-activités.

 

 

Un secteur en expansion

L’ensemble des éco-activités et des éco-entreprises correspondantes sont généralement regroupées sous l’appellation « filière verte ». Les filières vertes constituent un secteur en forte expansion, qui prend un poids économique de plus en plus significatif. Selon Statistique du MTES (Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire), en 2013, les éco-activités :

  • mobilisent 442 400 emplois en équivalent temps plein,
  • représentent 2,3 % de la production française totale (soit 86,1 milliards d’euros),
  • ont une valeur ajoutée dont le montant s’élève à 31,5 Md€, soit 1,5 % du produit intérieur brut,
  • ont une balance commerciale excédentaire de l’ordre de 2,8 Md€.

 

Quatre filières vertes prédominent en termes de chiffre d’affaires global : l’eau et l’assainissement, le recyclage et la valorisation des déchets, les énergies renouvelables et, enfin, l’efficacité énergétique.

Au-delà de ces filières, le champ des éco-activités touche également des activités de « recherche et développement » dans les domaines environnementaux, l'ingénierie environnementale et les services généraux publics de l’environnement. Il s’étend aujourd’hui, dans le cadre de la transition écologique et énergétique, à l’ensemble des produits et services répondant aux besoins de nouveaux usages éco-responsables : mobilité, habitat, alimentation, etc…

 

Les éco-activités et vous

Les eco-entreprises peuvent vous accompagner, quelque soit votre projet environnemental :

  • Prévention ou valorisation de déchets
  • Réduction des consommations d’eau, d’énergie ou de matière
  • Optimisation de performance énergétique
  • Optimisation des coûts de traitement de déchets ou d’effluents
  • Réduction de nuisances environnementales : bruit, rejets
  • Mise en conformité réglementaire
  • Production d’énergie renouvelable

 

Bretagne éco-entreprises fédère les acteurs des éco-activités en Bretagne. Le club vous apporte ainsi une réponse globale multi-spécialisée avec une coordination fédérée dans une éthique partagée.

A lire également

Assises de l'Eau

Quelles priorités pour l’investissement dans les réseaux d’eau ?

Le 14/11/2018

La première phase des Assises de l’eau a permis de définir 17 mesures pour relancer l’investissement dans les réseaux d’eau et d’assainissement.
Analyse du Groupe de travail Eau de B2E.

Logo Pollutec 2018

Retrouvez-nous au salon Pollutec 2018

Le 31/10/2018

B2E participe au salon Pollutec 2018, du 27 au 30 novembre 2018 à Lyon Eurexpo. Nous y sommes en tant d’exposants avec 18 membres présents, en tant qu’expert pour les Vitrines de l’Innovation, et en tant qu’acteurs d’un réseau convivial. Venez nous rencontrer sur notre stand 4-F110 !

Jury de nez

Quelle gestion des impacts liés aux métiers de l’environnement ?

Le 29/10/2018

Les métiers de service à l’environnement génèrent également des impacts. Conscients de l’importance de cet enjeu, les membres de Bretagne Eco-Entreprises lance un groupe de travail « air- odeur-bruit ».