La nouvelle vague de la sardine !

Le 04 octobre 2018

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Aujourd’hui, les conserveurs proposent toujours la fameuse sardine à l’huile, mais certains ont largement diversifié leurs recettes, pour le plus grand plaisir des amateurs. A la tomate, aux épices... Ou même à la criste marine, les industriels rivalisent d'imagination pour conquérir de nouvelles parts de marché...

Plus encore qu’une tradition, la mise en conserve de la sardine a forgé une partie de l’économie bretonne depuis le XIXe siècle. Pratique, économique, la "classique" sardine à l’huile fait aujourd'hui partie des placards. 

Mais à côté de la segmentation traditionnelle en trois catégories - sardines à l'huile d'olive, aux autres huiles (tournesol, colza) ou agrémentées (tomate, citron etc.) - le marché français se distingue par une segmentation par qualité dite "haut de gamme" voire de niche, caractérisée par les mentions du millésime, de "sardines fraiches", parfois même "à la main"...

 

 

 

Le petit poisson change de ligne et monte en gamme d'un point de vue culinaire !

 

Premiumisation de la sardine

sardines gourmandes

 

Premium par les recettes

La sardine, produit modeste, est valorisée par des ingrédients nobles : aux truffes, à la criste marine ou avec différentes marinades...

Des associations terre et mer ont vu également le jour comme La Belle Iloise et ses sardines au piment d'Espelette et Jambon de Bayonne.

La sardine se veut désormais gourmande à l'image du Comptoir de Belle Ile en Mer et son offre gourmande.

 

Premium par les labels

La sardine vise le créneau spécifique du haut de gamme, à très forte valeur ajoutée : des sardines fabriquées avec des huiles de très haute qualité, estampillé du Label Rouge ou du label MSC pour une pêche durable.

 

La ronde des sardines !

 

packaging sardines

 

La sardine pique la boîte ronde, traditionnellement réservée au thon et aux émiettés ! La sardine retrouve des lettres de noblesse dans de jolies boîtes décoratives et séductrices. Ce format casse les codes de la sardine et sort la sardine de "l’ordinaire" pour donner une image différente et attiser la curiosité du consommateur.

Le packaging est parfois sophistiqué et les arguments de vente poussés jusqu'à la notion de terroirs. Les formes arrondies sont très appréciées et symbolisent, de manière générale, la créativité.

 

L'atout santé de la sardine !

sardine santé

L’intérêt croissant des jeunes générations pour leur santé, et encore plus pour leur bien-être général, les amène à porter une attention particulière aux aliments qui ont une fonctionnalité ciblée sur leur corps et leur esprit.

 

Les sardines, une mine naturelle d'omégas-3, calcium et vitamine D


L'alimentation fonctionnelle est une tendance qui vise à améliorer la santé en corrigeant certaines anomalies biologiques. Comme tous les poissons dits "gras", la sardine est une source d’oméga-3, ces précieux acides gras indispensables au bon fonctionnement du système cardio-vasculaire.

Longtemps considéré comme aliment dépannage, la sardine revendique et communique aujourd'hui sur ses atouts nutritionnels naturels : haute teneur en oméga-3, richesse en calcium (notamment dans les arêtes, qu'on peut aisément ingérer avec les sardines en boîte) et en phosphore pour la santé du squelette, vitamines B12 et D...

La version détox emprunte les codes de la diététique ayurvédique en associant curcuma, gingembre et poivre noir, aux multiples vertus (anti-inflammatoires et hépato-protectrices). Celle aux algues capitalise sur les bienfaits de ces végétaux marins (acides aminés, vitamines, antioxydants...).

 

Nouvel usage pour la sardine !

 

Usages sardines

 

La sardine s'invite sur le segment de l'apéritif, toujours très prisé des consommateurs. Sardinettes ou bien en émiétté, elles répondent au concept d’apéritif dînatoire favorable au développement des bouchées gourmandes et autres produits gastronomiques. Elles s'inscrivent ainsi dans la tendance aux soirées simplifiées où l’apéro glisse sur l’entrée, sous forme de petits amuse-bouches. 

Toujours plus pratique la sardine !

 

Sardine pratique

 

Les puristes ne seront peut-être pas convaincus, mais la sardine pourra désormais se manger sans arêtes et sans peau !

Finie la peur de l'arête coincée dans la gorge ! Les enfants et les séniors pourront déguster le petit poisson en toute sécurité et le travail des personnes de la restauration collective en sera ainsi facilité.

Redevenue tendance la sardine affiche de nouveaux codes de consommation : apéritive, premium, détox...La diversité de gamme permettra de ravir tous les consommateurs quelque soit leur conviction.

A lire également

La folie des Food Hall

Le 11/10/2018

FoodCourt, FoodHall, ils poussent comme des champignons dans les grandes agglomérations telles que Lyon. Après plusieurs tentatives d'ouverture dans les années 2010, le modèle semblerait désormais conquérir les consommateurs français.
FoodHall, quesako ?

Le boeuf devient ingrédient !

Le 09/10/2018

Montée du flexitarisme, bien-traitance animale, facteurs socio-économiques, prise de conscience environnementale… Les facteurs contribuant à la baisse de consommation de la viande sont multiples. La boucherie se réinvente par la communication, les usages et les moments de consommation.

Gain de temps en cuisine et Millenials : les purées d’aromates MAGGI succèdent au bouillon cube

Le 01/10/2018

Pour sortir du spectre vieillissant du bouillon cube, on trouve désormais des purées d’aromates en tube Maggi pour apporter couleurs et saveurs en un seul geste à tous les plats du quotidien ! Après avoir été le commis de plusieurs générations de cuisiniers, Maggi compte bien capitaliser sur cet héritage pour séduire les jeunes adultes…