La saisonnalité bouge !

Le 06 septembre 2018

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Manger de saison, c’est respecter les rythmes de la nature ! Selon un sondage réalisé par Ipsos, la saisonnalité des produits est le premier critère de sélection pour les Français. En effet, pour 36% d'entre eux, la saison guide l'achat des fruits et légumes, avant le prix et l'aspect. Et pourtant, les anciens modes de conservation [...]

...font bouger la saisonnalité !

Toujours d'après cette étude, 81% des sondés indiquent faire attention au calendrier de la nature pour manger de saison et 33 % ont conscience que les fruits et légumes ont meilleur goût quand ils sont de saison.

 

 

 

 

 

 

 

 

Consommer de raison et de saison : un choix healthy et eco-friendly !

 

Quid d'un produit de saison ?

Traditionnellement, un produit de saison est un aliment que l’on consomme quand il arrive naturellement à maturité dans sa zone de production. Il respecte donc le cycle naturel de sa croissance sans que celle-ci soit accélérée par son mode de production comme, par exemple, les serres chauffées (ou serres chaudes) pour les légumes.

Il existe donc deux raisons principales pour lesquelles il est préférable de manger les aliments de saison.

 

Une assurance de bienfaits nutritionnels et gustatifs !

Arrivés à pleine maturité, les aliments de saison contiennent donc le maximum de nutriments qu'ils peuvent posséder : vitamines, oligo-éléments, etc... Les produits de saison ont meilleur goût, sont moins chers et meilleurs pour la santé. Manger des produits de saison, c’est donc bénéficier des meilleures qualités nutritionnelles de nos aliments, mais c’est aussi avoir les meilleurs produits au moindre coût, puisque c’est toujours au cœur de la période de production que les prix sont les moins chers.


Une attitude éco-responsable !

En général, acheter de saison c'est aussi acheter des produits locaux et donc avoir un meilleur impact sur l’environnement en matière de bilan C02 : c’est pourquoi on oppose souvent la consommation locale de saison avec la consommation toute l’année de produits « grand import ».

En effet, les impacts écologiques de l'alimentation à contre-saison (transport, modes de production énergivores,...) peuvent être lourds de conséquences.

Mais le consommateur reste contradictoire et souhaite bénéficier des avantages de la mondialisation et manger des fraises en Décembre ou des champignons en Avril...


Des solutions pour contenter un consommateur ambivalent...

 

Selon l'étude IPSOS, pour 36 % des consommateurs la saison reste primordiale dans l'acte d'achat mais force est de constater que 64% des interrogés se moquent complètement de la saisonnalité.

D'un côté un consommateur éco-responsable, de l'autre un consommateur qui souhaite manger de tout en toute saison, parfois un consommateur avec les 2 facettes... Alors comment bénéficier de tous les avantages nutritionnels, plaisir et gustatif ?

Retour sur des moyens de conservation anciens qui ont le vent en poupe et qui bousculent les codes de la saisonnalité !

 

Lacto-fermenter

 

La lacto-fermentation, c'est l'art de la conservation des aliments en les laissant macérer dans du sel ou dans une saumure en absence d'air.

Cette méthode de conservation préserve les vitamines - augmentation entre autre des vitamines C -  et les éléments nutritifs des aliments qui sont mieux assimilés par notre organisme donc mieux digérés.

nesoCritiquée par les ténors de la Nouvelle Cuisine dans les années 1970, la fermentation retrouve de la considération, inspirant grands chefs et scientifiques autour d'un même objectif : élargir toujours plus la palette des goûts. Le chef triplement étoilé Yannick Alléno, Sang-Hoon Dejeimbre de l'Air du temps ou encore Guillaume Sanchez créent des recettes autour de la fermentation avec l'objectif de découvrir une palette de saveurs, afin d'exprimer une richesse gustative.

Ce premier a d'ailleurs publié "Terroirs, réflexion d'un cuisinier" et apporte un regard moderne sur chacun des différents piliers fondateurs de la gastronomie au travers de la fermentation, de son histoire, ses protocoles et recettes.

 

note bioDes entreprises telles que la Note Bio tentent de faire germer cette tendance dans les mœurs des consommateurs français et proposent des gammes de :

  • salades aux légumes lacto-fermentés
  • raviolis végétariens au chou lacto-fermenté
  • légumes lacto-fermentés : carottes, panais...

 

 

 

 

 

BocauxAppertiser

 

Avec l’envolée du flexitarisme, les solutions de repas sans viande s’installent et confirme la tendance du végétal. Le consommateur ressent le besoin d’être rassuré quant à l’origine des légumes, c’est pourquoi les industriels misent sur la transparence et le retour du bocal en verre -la traditionnelle conserve- se développe.

Les marques Monsieur Appert et Terres Culinaires caractérisent cette tendance de bocaux gastronomiques respectant l'engagement d'approvisionnement local, et dans le respect de la saisonnalité. Les légumes, issus de l'agriculture bio ou raisonnée sont récoltés à maturité, cuisinés et mis en bocaux dans des délais assez courts.

 

La saisonnalité bouge et reprend les codes anciens ! Manger de saison ne signifie plus respecter la saison "pure" à proprement parler mais, c'est manger de saison des légumes, fruits conservés mais cueillis à maturité dans le respect des cultures. La saisonnalité est repensée et met à l'honneur des modes de conservation ancestraux comme l'appertisation, la lacto-fermentation...

 

A lire également

SIAL 2018 : Good Goût réinvente le petit déjeuner pour les enfants des parents pressés !

Le 20/11/2018

Les parents pressés disposent de solutions croissantes en rayon pour ne plus zapper leur "sacro-saint" petit déjeuner. Le premier repas de la journée représentant également le repas le plus important pour leur progéniture, ils ont désormais accès à une offre pour leur permettre de consommer malin et en toute sérénité dès le saut du lit ...!
[...]

"Le gonflé" un snack sain pour les travailleurs de nuit !

Le 15/11/2018

Le travail de nuit et le travail posté sont des horaires dits « atypiques » et qui peuvent, de par leurs spécificités, engendrer des risques pour la santé. L'alimentation pour ces travailleurs reste toujours un casse-tête. Des étudiants ont décidé de se positionner sur ce créneau inhabituel mais au combien intéressant avec Le Gonflé !

De la filière nutrition animale à la restauration, Olmix se diversifie !

Le 12/11/2018

Spécialisée dans les solutions naturelles à base d'algues pour l'agriculture et l'élevage, Olmix se découvre une nouvelle casquette dans le secteur de la RHD. Olmix inscrit la tendance développement durable de la terre à l'assiette du convive, en ouvrant un second restaurant à Pontivy !