Le renouvellement des réseaux d’eau pour éviter la fuite

Le 03 juillet 2018 par Loïc EVAIN, CCI Ille-et-Vilaine

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Comment assurer le maintien de la sécurité sanitaire et l'approvisionnement en eau potable de la population, compte tenu du vieillissement des réseaux et de la réduction des capacités financières des collectivités ? Ce défi est au cœur des Assises de l'Eau lancées par le gouvernement.


Les réseaux prennent l’eau

Économiser la ressource et réduire le taux de perte des réseaux d’eau potable doivent être des objectifs partagés par l’ensemble des acteurs de la filière. Or, compte tenu de la durée de vie moyenne des réseaux (environ 70 ans), et des taux de renouvellement actuels de ces réseaux (0.58% pour l’eau potable et 0.43% pour l’assainissement), il est urgent de réfléchir au renouvellement de ce patrimoine public. Il manquerait entre 2 et 3 milliards d’euros par an pour assurer un taux de renouvellement adapté !

En effet, les réseaux vieillissent, entraînant des fuites et des problèmes de qualité de l’eau. C’est encore plus problématique en milieu rural où le linéaire est plus étendu. Actuellement, le rendement des réseaux d’eau potable n’est que de 79% avec déjà des décrochages dans certains territoires. Plus de 250 collectivités sont au-dessous de 50% de rendement.

 

marché de l'eauLes Assises de l’eau pour accompagner les acteurs

Fort de ce constat le gouvernement a (enfin) mis en place un Comité de pilotage.

Celui-ci anime la première séquence des assises de l’eau qui est consacrée à la relance de l’investissement dans les réseaux d’eau et d’assainissement. Celle-ci se déroule jusqu’en juillet prochain. La deuxième séquence se déroulera d’aout à novembre et traitera des aspects qualitatifs et quantitatifs des ressources en eau.

3 groupes de travail thématiques ont été créé dans le cadre de la première séquence :

  • Diagnostic technique et financier
  • Ingénierie technique et juridique
  • Ingénierie de financement

Le gouvernement souhaite mobiliser de nouvelles capacités financières et d’ingénierie pour accompagner les communes. Ainsi, cette première séquence des Assises de l’eau traite des enjeux liés à l’entretien, au renouvellement et à la modernisation des installations. Mais aussi à l’amélioration de la connaissance des réseaux d’eaux et à la prise en compte des problèmes rencontrés par certaines collectivités qui sont dans l’incapacité d’investir.

A lire également

Assises de l'Eau

Quelles priorités pour l’investissement dans les réseaux d’eau ?

Le 14/11/2018

La première phase des Assises de l’eau a permis de définir 17 mesures pour relancer l’investissement dans les réseaux d’eau et d’assainissement.
Analyse du Groupe de travail Eau de B2E.

Logo Pollutec 2018

Retrouvez-nous au salon Pollutec 2018

Le 31/10/2018

B2E participe au salon Pollutec 2018, du 27 au 30 novembre 2018 à Lyon Eurexpo. Nous y sommes en tant d’exposants avec 18 membres présents, en tant qu’expert pour les Vitrines de l’Innovation, et en tant qu’acteurs d’un réseau convivial. Venez nous rencontrer sur notre stand 4-F110 !

Jury de nez

Quelle gestion des impacts liés aux métiers de l’environnement ?

Le 29/10/2018

Les métiers de service à l’environnement génèrent également des impacts. Conscients de l’importance de cet enjeu, les membres de Bretagne Eco-Entreprises lance un groupe de travail « air- odeur-bruit ».