L'onigirazu, le sandwich-sushi détrônera t’il l’ "Avocado toast" ?

Le 09 juillet 2018

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Mix entre maki et onigari, l’onigirazu, le nouveau sushi-sandwich esthétique et hyper-protéiné est la nouvelle lubie culinaire des réseaux sociaux en raison de son extrême modularité. Il met en effet omnivores, vegans et végétariens au même menu au moment de la pause déjeuner. L’ "avocado toast" n’a plus qu’à bien se tenir !

L’onigirazu, ce nouveau sandwich venu du Japon doit son succès à sa facilité de préparation et son incroyable capacité d’adaptation.

Parfait mélange entre les traditionnelles onigiri, ces boulettes de riz enveloppées dans une feuille d’algue, et le maki, il se compose invariablement de riz, entouré d’une feuille d’algue de Nori. On le garni en revanche en fonction de ses envies et inspirations : avec des légumes, de l’avocat, de la mangue, des crevettes grillées, du tofu, du poulet frit, du poisson cru... Il est riche et très nourrissant, grâce à la grande quantité de riz qu’il possède. Il se décline en version "végétalien" 100% légumes mais également à la viande ou au poisson. 

 

 

Le Sushi-sandwich tout terrain


onigirazu-5Facile à consommer sur le pouce, il est très populaire dans les bento japonais. On retrouve de nombreuses déclinaisons de ces encas, aussi bien salés que sucrés, pour satisfaire tous les gourmands. La recette japonaise classique invite quant à elle à y glisser des bâtonnets de poisson pané.


Très nourrissant, on le déguste comme un sandwich le midi pour se sustenter. Il est composé d’une grande quantité de riz et s’agrémente de légumes, de poisson ou de viande.


Pour les plus carnivores, on peut aussi préparer l’onigirazu à base de bœuf, de jambon ou de poulet. Ou y intégrer des tamagoyakis, ces petites omelettes sucrées-salées dont raffolent les Japonnais.

Il se déguste avec une sauce soja sucrée ou une sauce soja salée ainsi qu’avec du wasabi ou du piment.


Tout terrain, il est en somme un sandwich japonais aussi pratique qu'esthétique, qui s’adapte à toutes les pauses-déjeuner, du simple pique-nique au repas plus sophistiqué.


Le successeur de l’avocado toast sur les réseaux sociaux


vegan-onigirazu-stack-800x1200On a tendance à penser que l’onigirazu est une nouveauté, alors qu’il est déjà très connu au Japon depuis plusieurs années. Il ne s’agit pas d’un "sandwich" revisité mais bien d’un plat traditionnel très répandu au Japon.


Mais s’il fait le buzz sur les réseaux sociaux, qu’il acquiert autant de tags sur Instagram, c’est parce qu’au-delà de sa praticité, il est très esthétique ("beau à twitter" "instagrammable") et est à ce titre considéré comme le nouvel "avocado toast" par les internautes.


Sur Pinterest, des milliers de recettes différentes fleurissent chaque jour !
 
 

 

 

 

 

 

 

 

Gros potentiel #yummy avec ce sandwich qui offre l’occasion de décliner des recettes toutes plus alléchantes les unes que les autres ! Industriels, saisissez cette opportunité de visibilité sur la toile…

A lire également

Stratégie de marque : un seul nom, une seule identité pour positionner le fromage sur tous les moments de consommations.

Le 06/09/2018

L'univers du fromage ne cesse de proposer de nouveaux usages et d'investir de nouveaux moments de consommation. Il s'incruste dans toutes les recettes, et, après s'être fait une place dans l'univers du snacking, il est entré en cuisine. Et si une même marque investissait tous les créneaux ?

La saisonnalité bouge !

Le 06/09/2018

Manger de saison, c’est respecter les rythmes de la nature ! Selon un sondage réalisé par Ipsos, la saisonnalité des produits est le premier critère de sélection pour les Français. En effet, pour 36% d'entre eux, la saison guide l'achat des fruits et légumes, avant le prix et l'aspect. Et pourtant, les anciens modes de conservation [...]

Innovations alimentaires : cultiver l’expérience client en créant la surprise.

Le 12/07/2018

Si les figurines et cartes à collectionner vendues "en aveugle" font des émules depuis plusieurs décennies, la déclinaison du concept du "blind" dans l’alimentaire commence également à faire du bruit… Place à la surprise, à une époque où le numérique et la data permettent de prévoir (presque) tout.