Scoby, l'emballage 100% éco-responsable !

Le 07 juin 2018

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Trouver et développer des matériaux organiques pour les emballages est une dynamique désormais en marche pour les marques alimentaires. Quand l'art et la science s'unissent, des solutions éco-responsables voient le jour. C'est le cas de Scoby !

A l'heure où la Commission Européenne propose l'interdiction de 10 produits en plastique à usage unique les plus présents sur les plages et dans les océans, et approuve les nouvelles mesures sur le recyclage des déchets pour atteindre un taux de recyclage de 70 % d'ici 2030, une jeune designer Rosa Janusz crée Scoby, acronyme de Symbiotic Culture of Bacteria and Yest, un emballage alimentaire éco-responsable aux multiples vertus...

 

 

SCOBY 2Un principe de production basé sur la fermentation

 

Scoby est une membrane composée de bactéries et de levures, créée à partir d'un processus de fermentation.

La fermentation des déchets agricoles par les bactéries et levures naturellement présentes produit un liquide, le KOMBUCHA. A la surface de ce kombucha, une membrane multi-couches se crée et forme SCOBY.

Cultivée dans des conteneurs, puis fermentée dans des conditions idéales, SCOBY forme une fine membrane et est moulée afin de se fixer. Une fois séchée, SCOBY servira d'emballage naturel aux aliments.

Pour mieux comprendre le concept, une vidéo de présentation.

 

scoby montageUn emballage aux nouvelles fonctionnalités...

 

A l’origine, les rôles primordiaux de l'emballage sont de contenir, protéger, transporter et stocker le produit.

 

Un double allié !

Deux devenirs s'offrent à Scoby, fabriqué exclusivement à partir de matières organiques.

  • A l'image des emballages «Wikicells», membranes comestibles qui englobent la nourriture ou les boissons imitant la peau naturelle des fruits, Scoby est également assimilable par notre organisme et lui apporte des bactéries saines.
  • 100% biodégradable, SCOBY peut aussi servir de compost et nourrir la terre.

 

Toujours un rôle de protection des aliments

En termes de protection, Scoby va plus loin et propose différentes barrières de protection de l'aliment.

Au service des producteurs :

 

  • il protège l'aliment, encore en terre, contre les pesticides. Similaire à la pousse des oignons avec une superposition de couches, la membrane protège la plante ou la graine des éléments extérieurs dont les produits chimiques, tout en assurant son développement,
  • composé de bactéries, levures, minéraux, donc de substances nutritives... et avec son pH acide, Scoby constitue un engrais naturel pour la plante.

Au service des industriels :

  • il protège de l'oxygène et conserve les aliments secs et demi-secs,
  • il prolonge la durée de conservation de l'aliment.

 

scoby-inrocks crédit photo Rosa januszScoby, plus qu'une alternative aux emballages plastiques...

 

Les sacs en matière plastique sont largement utilisés et mettent des centaines d'années à se dégrader dans l’environnement. Ils causent de graves dégâts sur la biodiversité. Les sacs plastiques fabriqués à base de pétrole qui sont abandonnés dans la nature finissent par se retrouver le plus souvent dans nos océans. Face à ce constat, le design et l'agriculture se sont observés et ont donné naissance à Scoby, le sac alimentaire qui pousse dans la terre et qui pourrait remplacer les sacs plastiques polluant mers et océans... Scoby s'inscrit dans une nouvelle ère d'emballage répondant à une démarche de développement durable et de naturalité grâce à son processus de fermentation.

Réel enjeu pour l'innovation et le consommateur, Scoby dépassera-t-il le stade de l'expérimentation et les questions d'ordre sanitaire soulevées par le CNE* qui interpelle sur le fait que "dès lors qu'un produit est comestible, il devient un produit, et non un emballage" ?

*CNE : Conseil National de l'Emballage

 

A lire également

Emballages alimentaires et innovation : recyclabilité et économie circulaire pour préserver l'écosystème marin...

Le 12/06/2018

Mintel a identifié cinq tendances fortes qui devraient probablement impacter la façon de penser les emballages dans un avenir proche… Parmi elles, le fait de repenser les packagings pour protéger la planète et notamment l’éco-système marin.

Hybridation de la viande : la première boucherie de poisson a ouvert à Sydney !

Le 16/05/2018

Le 1er avril 2018 a ouvert une poissonnerie d’un tout nouveau genre au Canada, baptisée la "Boucherie de Poisson". Le chef populaire derrière cette initiative, Josh Niland, espère recréer l’expertise et la technique de maturation bouchère au poisson pour le sublimer et améliorer sa durabilité !


Substituts de viande : vers des appellations misant sur les caractéristiques propres au végétal ?

Le 14/05/2018

Alors que Le Boucher Vert vient de changer son nom pour Hari&Co, la marque va peut-être devoir réaliser une seconde refonte de ses packs… Un amendement adopté le 19 avril 2018 compte interdire aux acteurs du végétal d’utiliser les noms propres à l’univers de la viande.