Spyce, le resto des robots

Le 05 juin 2018

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Spyce, situé à Boston (États-Unis), est un restaurant futuriste créé par 4 étudiants ingénieurs en collaboration avec le chef étoilé Daniel Boulud. Le concept novateur réside dans une cuisine entièrement automatisée.Visionnaire, avant-gardiste ? Zoom sur le concept...

 

La génèse

D'un côté, un groupe de 4 étudiants ingénieurs en génie mécanique du MIT (Massachusetts Institute of Technology), très sportifs, aimant la nourriture saine mais bon marché et de l'autre, un chef étoilé français installé à New York Daniel Boulud animé par la quête de la qualité des produits.

Résultat : Spyce, le premier restaurant presque entièrement automatisé.

 

 

 

 

Un concept robotisé mais basé sur l'expérience culinaire du consommateur !

 

Spyce est un restaurant où l'on peut déguster des woks sains et abordables. Jusque-là rien de bien nouveau ! A la seule différence que Spyce a remplacé les cuisiniers par des marmites automatisées !

 

Les étapes

 

  • Le client passe sa commande sur un écran digital. Il sélectionne le plat qu’il souhaite déguster et/ou choisit les ingrédients désirés.
  • Ces derniers préalablement coupés, portionnés et stockés dans des chambres froides sont automatiquement chargés dans les woks où ils sont brassés et cuits par induction magnétique à 220°C.
  • Par inclinaison des woks, les ingrédients sont déversés dans un plat.
  • Une fois la "livraison" d'ingrédients terminée, les woks programmés pour s'auto-nettoyer sont rincés et désinfectés avant la prochaine commande.
  • Il ne reste plus qu'à garnir et servir le bol au client et là... L'Homme remplace la machine !

 

L'expérience client

 

Dans une ère où le gain de temps est primordial, repenser les procédures au sein des établissements "Fast-Food" apparaît cohérent. Grâce aux bornes tactiles, les clients peuvent consulter les cartes et menus, les tables disponibles, leur emplacement, le temps d’attente… qui, pour le coup, parait moins long avec des tablettes !

Une fois le choix effectué, en moins de 3 minutes, le plat est préparé et n'a plus qu'à être dressé et servi au client.

Temps record de préparation, prix abordable, ingrédients de qualité et sains, digital... Spyce met toutes les chances de son côté pour une expérience client réussie.

 

Carte SpyceLa carte

 

Daniel Boulud (deux étoiles Michelin), chef français de renom, a travaillé sur les recettes et assure la direction culinaire du Spyce.

Les préparations sont des mélanges à base de légumes bio et de viande ou des plats vegan que les clients commandent à partir d'un écran tactile dans le restaurant.

 

 

Les plats élaborés par ce restaurant futuriste sont inspirés de la cuisine du monde : libanais, marocain, indien... A ce jour, cinq recettes sont proposées à la carte :

  • jambalaya d’andouille et de crevettes,
  • hachis de bacon de poulet aux patates douces,
  • mac and cheese aux légumes de saison,
  • riz au sésame et bœuf au piment et au citron,
  • couscous de curry de pois chiche au coco.

Un plat coûte 7,50 dollars (6,50 euros au cours actuel) et il faut environ trois minutes pour le réaliser.

 

Environnement spyceL'environnement

Au Spyce, la cuisine est ouverte sur la salle. Cela procure une certaine assurance à la clientèle puisqu’elle peut apercevoir la préparation de la nourriture commandée. Tout comme le show cooking avec le chef, les barrières n’existent plus entre les convives et... les robots. Les clients peuvent ainsi voir comment leur plat est préparé et admirer le travail des machines.

L'ambiance du lieu est de type industriel assez moderne mixant mange-debout, écrans tactiles, et tables basses en bois. Efficace, tout est étudié pour un gain de temps, de place...

 

Inenvisageable pour la restauration commerciale il y a une dizaine d'année, la robotique intègre petit à petit les restaurants. Les avis peuvent diverger sur la question de la suppression de la main d’œuvre, mais sera-t-il vraiment possible de remplacer le talent d’un chef ? Les conseils d’un serveur ? Tout dépendra des moments de consommation. Pour un repas quotidien à déjeuner, possible... Mais pour un instant de plaisir gastronomique, le futur nous le dira...

A lire également

La distri-ration, avenir de la distribution alimentaire ?

Le 05/06/2018

Le nombre de repas pris en dehors du domicile ne cesse d’augmenter. Pour ne pas rester en marge de ce phénomène et ré enchanter l’expérience magasin, les distributeurs multiplient les expérimentations de restauration. En ligne de mire, un offre évoluant vers des produits plus frais et moins transformés et de nouveaux "espaces de vie"…

[...]

Restauration commerciale, chiffres clés et tendances 2017

Le 28/05/2018

La reprise économique, l'absence d'attentats, et donc le redémarrage du tourisme international associé au "dynamisme des chaînes" redonnent de l'embellie au secteur. En pleine métamorphose, la restauration commerciale trouve de nouvelles opportunités axées notamment sur la digitalisation, les nouveaux lieux de consommation, de nouveaux segments...

Compléments alimentaires et galénique : réinventer la façon de consommer les vitamines.

Le 15/05/2018

Les compléments alimentaires sortent de leur traditionnelle galénique pour conquérir de nouvelles cibles et rendre leur usage plus en adéquation avec les tendances actuelles. Gélules, sirop, poudres sont délaissés au profit de solutions s'intégrant en cœur de repas (topping), de propositions nomades, de formules personnalisables…