Peligourmet, le nouveau BlaBlaCar de la distribution alimentaire

Le 13 février 2018

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le projet de la Start-up Péligourmet est né en juin 2016 de 3 constats :

 

  • Des artisans et producteurs de petite taille disparaissent chaque année alors même que ce sont eux qui ont la possibilité de respecter au mieux la terre et les hommes dans leurs modes de production
  • Les produits régionaux de petits artisans et producteurs sont peu distribués dans les grandes villes. Lorsqu’ils le sont, leurs produits sont excessivement chers. Le coût de la distribution représente en moyenne 30% du prix de vente du produit lorsqu’on distribue de petits volumes.
  • imagesLes citadins ont perdu l’accessibilité aux produits du terroir et consomment des produits alimentaires de moindre qualité, souvent produits à l’étranger alors que certains aliments produits en France pourraient être vendus au même prix en limitant les intermédiaires et les coûts de transport.

 

Elle  ambitionne donc, à travers une démarche collaborative de valoriser et rendre accessible toute la richesse des territoires régionaux à prix juste tout en recréant du lien entre producteurs et consommateurs .


Le concept : une plateforme de co-voiturage pour livrer les produits régionaux 

 

Comment faire pour déguster du far breton… à Lyon ou du Saint-maure de Tourraine... à Brest ? La solution s’appelle Péligourmet


Le principe est simple. Comme le pélican qui transporte de la nourriture dans son bec, vous pouvez jouer le "pelicab" pour rapporter et faire profiter de bons produits régionaux à la communauté ! De retour de vacances, vous pouvez proposer de glisser dans votre valise quelques produits "coup de cœur" pour les faire découvrir à la communauté "Peligourmet".

comment ça marche.

Cela permet de faire venir les produits régionaux à prix local, sans impact sur le bilan carbone.  Péligourmet est le premier circuit court qui rend accessible les produits régionaux partout en France à travers une plateforme de co-voiturage qui met en réseau les gourmets partageurs.

Chaque membre devient ainsi naturellement fournisseur de produits locaux en fonction de ses itinéraires géographiques et de ses préférences alimentaires. 

A la différence des producteurs locaux qui lancent des épiceries sur internet pour élargir leur marché, ici, ce sont les membres de la communauté qui approvisionnent ce "supermarché régional" et servent au passage de canal de distribution aux artisans locaux.


Le concept, initié sur Facebook, a été pensé pour les citadins qui ont perdu le lien avec le terroir régional. Il possède des points relais de retrait dans Paris, Lyon et Lilles qui conservent les produits au frais jusqu’à 7 jours. Le modèle de la mise en relation directe des internautes permet aussi de récupérer les produits par le biais d’un rendez-vous fixé à domicile ou dans un autre lieu.

 6449-2017-04-03-compl-candidaturestartup-fonctionnementpligourmet

 

 

Un modèle "serviciel" intégrant différents facteurs de différenciation positive

 

  • JUSTE ET SOLIDAIRE

Peligourmet repose sur un modèle d’économie collaborative : les "pélicab" qui transportent la nourriture sont en partie défrayés pour leur trajet et remportent des "plumes" mais ne gagnent pas d’argent grâce à cette activité.

Les prix sont considérés "all inclusive" et justes, le coût du transport étant largement diminué (30% moins élevés en moyenne).

  • FONCTIONNEL et ACCESSIBLE

Le site péligourmet offre un paiement sécurisé, une interface simple pour commander et gérer les commandes et un réseau de points relais pour le dépôt et le retrait. Celui qui veut acheter des produits doit simplement les précommander. 

Le site met en place une carte de France des producteurs dénichés par la communauté.

  • RASSURANT

Chaque membre de la communauté Péligourmet note et commente les produits qu’il a commandé

Les produits en ligne sont uniquement proposés et recommandé par les consommateurs.

  • CREATEUR DE LIEN

Au delà du lien producteur/consommateur, les entreprise ont également la possibilité de créer des communautés privées pour (re)créer du lien social entre les salariés. Peligourmet se charge à la fois la mise en place et la personnalisation de la communauté privée ainsi que l’animation de celle-ci. 

 

 

Le nouveau crowdsourcing de la distribution alimentaire est en marche…


f5a219e3b2663c22a48f549200eeb6Cette nouvelle solution hybride de distribution re-chahute clairement le schéma de la distribution alimentaire traditionnelle. Peligourmet offre une solution fonctionnelle et dématérialisée pour mettre en relation les internautes, réduit les intermédiaires pour rétablir le lien physique perdu entre le consommateur et les producteurs en région et permet à chacun d’intégrer une démarche d’économie collaborative et équitable.
La "foule" (communauté Péligourmet) participe à une démarche collaborative créatrice de valeurs !


Qu’advient-il de la réassurance consommateurs relative au respect des conditions d’hygiène et de respect de la chaîne du froid qui représente l’un des premiers freins à lever lorsqu’on envisage une solution e-commerce alimentaire ? D’après l’une des fondatrice, Peligourmet prend parti de former les "pelicabs" sur les conditions de transport et dispose d’une assurance qui assure la responsabilité civile du transporteur… Ces éléments n’apparaissent néanmoins pas comme attributs majeurs sur la plateforme de la marque… Le bénéfice serviciel et la dimension communautaire Peligourmet seront-ils néanmoins assez puissants pour s’en affranchir ?...

A lire également

Sodexo et la Foodtech

Le 04/02/2018

La restauration collective étant devenue ultra-concurrentielle, Sodexo cherche à se réinventer et à trouver de nouveaux relais de croissance. Pour ce faire, le groupe se diversifie et investit dans la Foodtech.

Des algues comme coeur de repas... I Sea Bacon et I Sea Pasta s'invitent dans l'assiette des Français.

Le 25/01/2018

Les algues commencent à se faire une place dans l'assiette des Français : au départ plutôt sous forme de condiments ou de tartinables, l'algue gagne le cœur de repas, se substituant au légume, au féculent voire à la viande. Avec la pénurie alimentaire qui se profilerait à l'horizon 2050, l'heure est à la diversification.

Face à l'urgence environnementale les packagings alimentaires ont leur carte à jouer.

Le 23/01/2018

Les tendances de consommation évoluent et la façon de concevoir les emballages s'en voit naturellement impactée. Dans son étude Global Packaging Trends 2018, Mintel a identifié cinq points qui devraient avoir une incidence quant à la réflexion portée sur les emballages de demain… Quid du rôle des packagings dans la préservation de l'environnement ?