Les nouveaux outils promotionnels : au lieu d'offrir du prix, offrons des solutions…

Le 08 février 2018

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Les enseignes utilisent souvent le levier de la promotion ponctuelle pour se démarquer de leurs concurrents, avec des remises faisant parfois grand bruit… En anticipation du projet de loi limitant les promotions sur les produits alimentaires, certaines marques avaient déjà imaginé de nouvelles façons de présenter les promotions.

 

 

 

 

Un projet de loi limitant les promotions sur les produits alimentaires vient d'être présenté en Conseil des ministres.

Puisque dès lors, en vertu de cette loi, les distributeurs devront trouver de nouveaux moyens, plus pérennes, pour être attractifs, certaines marques ont pris les devants pour proposer des promotions originales, sortant du traditionnel "2+1 gratuit".

 

 

 

nouveaux outils promotionnels la Boulangère 1h pour soi.pngChez La Boulangère, la promotion n'offre pas du prix mais du bon temps…

Partant du constat que les Françaises sont près de 60% à manquer de temps pour leur vie personnelle, de couple, familiale ou professionnelle -contre 44% des hommes- (source : étude OpinionWay réalisée par la marque), La Boulangère lance une opération promotionnelle originale.

Le spécialiste de la boulangerie / viennoiserie industrielle invente le "bon-temps" pour permettre aux femmes d’échapper aux contraintes du quotidien et s’offrir du temps pour elles. A compter de ce mois et jusqu'à septembre 2018, la filiale du groupe Norac offre aux femmes une heure de temps supplémentaire pour une heure achetée, via l'un des 3 millions de produits porteurs de l'opération (sticker on pack).

nouveaux outils promotionnels la Boulangère

Les consommatrices peuvent choisir une heure de temps parmi les différentes offres proposés par 4 partenaires :

  • service à domicile,
  • séances de sport,
  • instant bien-être,
  • coaching professionnel.

 

Outre le fait d'animer le fond rayon en GMS, cette promotion permet de créer du buzz autour de la marque. De plus, elle porte sur un thème en phase avec les valeurs de La Boulangère qui affichait déjà en 2017 son engagement auprès des femmes, notamment dans le sport, au travers de sa campagne #285excuses ou de son sponsoring d'évènement tels la Mini-Transat ou La Parisienne (course à pied réservée aux femmes).

 

Intermarché : quand le format "2 bols +1 gratuit" passe par un discours humoristique et sentimental…

nouveaux outils promotionnels Intermarché

Sur un marché du babyfood assez peu favorable aux MDD, Intermarché travaille la visibilité de sa marque Pommette et se pose en complice du quotidien sur trois références de purées de légumes MDD (carotte, potiron, haricots verts).

Avec son agence Romance, le Mousquetaire invente "Le petit pot de secours", un 3ème petit pot offert par rapport au packaging de base pour compenser la purée qui finit partout sauf dans la bouche de bébé.

 

 

En rayon depuis le 7 novembre 2017 pour 6 mois minimum, le lancement du produit s'est accompagné d'un film TV, d'une version digitale (spot vu 13000 fois sur Facebook en moins d'une journée), d'une campagne presse… Et pour que la démarche soit globale, Intermarché a également imaginé 7 bavoirs humoristiques.

nouveaux outils promotionnels petit pot de secours

A noter cependant que les petits pots Pommettes affichent un poids de 120 grammes quand Blédina ou NaturNes en contiennent 130 grammes.

 

A l'heure où les opérations promotionnelles coup de poing devraient se raréfier, il est intéressant de réfléchir à ce que seront les offres de demain. Et face à un client qui cherche tant le produit que le service qui peut y être associé, la réflexion peut être menée dans cette voie…

Mais n'omettons pas que le pouvoir d'achat reste une réelle préoccupation et que certains voient dans le projet de loi limitant les promotions un risque d'alourdissement du prix du caddy…

A lire également

La restauration, initiatrice des tendances en GMS. Quid de l'offre végétale ?

Le 14/02/2018

La restauration impulserait-elle les tendances à venir ? Et bien oui !
L'offre en GMS se flexitarise de plus en plus, à en voir toutes les innovations végétales.
Tendance loin d’être nouvelle, puisque nos grands chefs l'avaient prédite depuis longtemps...

Viande : retour en force des bas-morceaux ?

Le 06/02/2018

Au premier abord péjoratif, le terme bas-morceau désigne des morceaux de deuxième et de troisième catégorie (à braiser et à bouillir), qui ne sont pas considérés comme des morceaux "nobles" de la viande. Et pourtant, ils collent parfaitement aux tendances : anti-gaspillage, tradition culinaire, saveurs d'antan...

Boucherie, fruits et légumes : une segmentation de l'offre de plus en plus poussée.

Le 06/02/2018

Après les labels ou les mentions d'origine, la qualification de l'offre se précise. De la race à viande pour les hachés à la variété du fruit pour les jus, les desserts frais ou les purées, l'exigence accrue de qualification des ingrédients ainsi que la quête de qualité poussent les industriels vers une hyper-segmentation de l'offre.