Boucherie, fruits et légumes : une segmentation de l'offre de plus en plus poussée.

Le 06 février 2018

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Après les labels ou les mentions d'origine, la qualification de l'offre se précise. De la race à viande pour les hachés à la variété du fruit pour les jus, les desserts frais ou les purées, l'exigence accrue de qualification des ingrédients ainsi que la quête de qualité poussent les industriels vers une hyper-segmentation de l'offre.

 

 

 

Les exigences montantes en matière de transparence et de traçabilité affectent profondément la demande et la notion de qualité apparaît aujourd'hui comme une planche de salut, tant pour les industriels que pour les distributeurs.

Ainsi, les acteurs cherchent de nouveaux positionnements pour parler qualité tout en se différenciant de la concurrence.

 

 

 

 

 

Du côté de la viande : les hachés s'hyper-segmentent.

La diminution des achats de viande va dans le sens d’une consommation plus raisonnée, les consommateurs manifestant leur souhait de manger moins de viande, mais de meilleure qualité.

segmentation par la race limousine.pngAinsi, face à la baisse de consommation, l'offre tend à se premiumiser. Transparence, origine, maturation, race sont autant de leviers à actionner pour satisfaire des consommateurs de plus en plus exigeants sur la qualité.

En effet, les races à viande sont de mieux en mieux reconnues pour leurs qualités bouchères... Si, au départ, la communication sur la race apparaissait plutôt sur les morceaux "nobles" (bifteck, faux-filet, pavés), les hachés ont saisi l'opportunité pour redorer leur image. Ainsi fleurissent en linéaires des steaks hachés "Race Normande", "Limousine", "Spécial Angus", "Aubrac"…

segmentation par la race 

 

segmentation plein fruit.pngDu côté des jus, les industriels segmente l'offre par variété de fruits.

Plein Fruit, la marque de jus de fruits détenue par la Sill, entreprise familiale bretonne, a revu son concept :

  • modernisation du logo que l'entreprise accompagne du sloggan "Le fruit c'est pas défendu",
  • des packagings aux couleurs fraiches et lumineuses,
  • des explications didactiques,
  • des messages pour créer du lien avec le consommateur,
  • des nouvelles recettes, dont le jus de pomme gala.

segmentation plein fruit message marketing

 

Les produits sont tous 100% Purs Fruits Pressés, sans conservateurs, sans sucres ajoutés et conditionnés en brique carton certifié FSC, refermable avec bouchon.

Cette segmentation pourra donner naissance à de nouvelles références, à l'instar de l'offre que l'on peut retrouver sur les marchés ou dans les magasins spécialisés : Granny Smith, Fidji…

 

 

Gariguettes ou Plougastel, les variétés de fraises s'affichent pour premiumiser l'offre.

segmentation par la variété fraise


De même du côté des pommes de terre...

segmentation par la variété pomme de terre


La qualité par le goût devient un incontournable.

A l'heure où la guerre des prix et la course aux promotions font débat, près de huit Français sur dix déclarent privilégier la qualité par rapport aux prix dans leur choix alimentaire, selon une étude Credoc.

Une autre étude menée par l'Obsoco en 2016 révèle que 59% des Français veulent privilégier la qualité de leur alimentation, quitte à payer plus cher.

Enfin, l’étude "Le Goût des Français" menée égalementen 2016 par IPSOS, met en avant que 65% des Français privilégient en premier le goût lorsqu’ils choisissent une marque alimentaire.

Selon Pascale Hebel, chercheuse au Credoc, "cette tendance se retrouve de manière récurrente depuis 1993 en France, alors que d'autres pays européens comme l'Allemagne recherchent d'abord le prix".

Certes, il y a toujours une différence entre les déclaratifs et les faits mais il est fort à parier que la qualité et la qualification des ingrédients deviennent un incontournable...

A lire également

Innovations alimentaires : cultiver l’expérience client en créant la surprise.

Le 12/07/2018

Si les figurines et cartes à collectionner vendues "en aveugle" font des émules depuis plusieurs décennies, la déclinaison du concept du "blind" dans l’alimentaire commence également à faire du bruit… Place à la surprise, à une époque où le numérique et la data permettent de prévoir (presque) tout.

Emballages alimentaires et innovation : recyclabilité et économie circulaire pour préserver l'écosystème marin...

Le 12/06/2018

Mintel a identifié cinq tendances fortes qui devraient probablement impacter la façon de penser les emballages dans un avenir proche… Parmi elles, le fait de repenser les packagings pour protéger la planète et notamment l’éco-système marin.

Lorsque les produits de l'enfance prennent le parti de grandir avec leurs consommateurs

Le 07/06/2018

Les enfants élevés à la Pom' Potes sont devenus des ados en quête de surprise et d'audace, pour qui la petite gourde les ayant accompagnés à la récré est devenue un peu "enfantine"… Les ados de la génération Yop sont quant à eux devenus des adultes… Et si le produit évoluait avec son consommateur pour répondre à ses nouvelles attentes ?