La logistique et les transports : 11,4% de l’emploi salarié régional

Le 07 janvier 2018

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

En 2016, Afilog, en partenariat avec l’Aslog, TLF, la FNTR et le Pôle d’Intelligence Logistique (Pil’es), a réalisé un Panorama des emplois de la supply chain. Objectif : prendre la mesure du poids de l’emploi logistique au sein des activités économiques et en apprécier la variété. Détail des principaux résultats pour le territoire breton avant l’atelier dédié qui se tiendra courant février.

Le Panorama élaboré par Afilog cible les emplois et métiers du transport de marchandises, mais aussi plus largement l’ensemble des emplois qui font de la logistique une filière économique à part entière. En conséquence, la logistique ne concerne pas uniquement les emplois traditionnels associés au transport de marchandises et aux prestataires de service logistiques. Avec des degrés d’importance divers, toutes les entreprises industrielles, commerciales et de services sont utilisateurs, prescripteurs ou exercent en propre des activités de logistique et de transport.

En tant qu’activité de gestion, la logistique mobilise des activités support en interne (informatique, administratif), que ce soit dans les entreprises du secteur d’activité ou dans d’autres entreprises.

2En capitalisant sur les données existantes, Afilog a cherché à mieux appréhender les différentes dimensions de la logistique et du transport. L’objectif était de porter à connaissance des éléments précis, complets et fondés sur une méthodologie renouvelée explicite et partagée par l’ensemble de la profession. Des travaux exigeant de remettre à plat et de discuter des éléments déjà connus (secteur, branche professionnelle), mais aussi d’identifier les champs moins bien connus et non couverts par les données existantes (écosystème de la supply chain et données du compte propre principalement).

75.000 emplois en Bretagne, 1.6 millions en France

La logistique bretonne représente 75.400 emplois salariés hors intérim, soit 11,4% de l’emploi salarié régional, pourcentage légèrement supérieur à la moyenne nationale (10,1%). Ces emplois se répartissent entre compte propre et compte d’autrui, cœur de métier et fonctions support. Sur le territoire national, ce sont 1.6 millions d’emplois salariés privés et environ 100 000 emplois intérim qui sont générés par la logistique.

Parmi les spécificités régionales, l’Afilog met en avant une présence du compte d’autrui plus importante qu’un niveau national (50,5% de l’emploi salarié en Bretagne contre 49,5% toute France). On retrouve ainsi les principaux emplois logistiques du compte d’autrui dans le commerce (pour 43%) ou l’industrie (pour 40%, 4 points de plus que la moyenne nationale). 8% des emplois salariés de l’industrie et 11% de ceux du commerce (gros et détail) sont ainsi des emplois logistiques en Bretagne.

Compte propre et d’autrui confondu, la répartition des activités logistiques présente elle aussi des spécificités sur le territoire breton. Ainsi, le transport routier est plus présent en région qu’au niveau national (+4%), l’entreposage moins (-2%). Les fonctions Pilotage de la supply chain et Achats sont, elles aussi, en-deçà de la moyenne nationale : 6,6% contre 10,1%.

Une filière ouvrière et masculine

3Autres enseignements apportés par l’étude : 83,4% des emplois de la filière sont occupés par des ouvriers et des employés, le reste étant réparti entre les agents de maîtrise et les techniciens (12,7%) et les cadres (3,8%). Ce sont 5% d’ouvrier en plus qu’au niveau national. Seuls 17% des emplois sont occupés par des femmes.    

Enfin, les emplois logistiques sont globalement pérennes (89,5% de CDI) et à temps complet (92,3%). Sur ce dernier point, la Bretagne se distingue avec 7% de temps complet de plus que le national. Dernier point d’attention de l’étude : plus de 65% des effectifs ont plus de 40 ans.   

Afilog, en partenariat avec Bretagne Supply Chain et la CCI du Morbihan, organise un atelier sur Lorient courant février afin de compléter la démarche d’observation par des éléments qualitatifs et explicatifs. Plus d’informations et inscription.

L’intégralité de l’étude sur le territoire breton est disponible ci-dessous et les données chiffrées nationales peuvent être consultées via le site d’Afilog

A lire également

Jeudi de l’ascension : circulation autorisée pour les aliments d’élevage

Le 07/05/2018

Un arrêté préfectoral autorise la circulation des véhicules de transport d’aliments pour animaux le jeudi 10 mai.

Logistique urbaine : encore une bonne raison pour expérimenter

Le 25/04/2018

L’Ademe vient de lancer un « appel à projets de recherche » dédié à la logistique urbaine « durable » et aux livraisons en site isolé.

« Breizh Fab » : Moderniser l’industrie bretonne

Le 24/04/2018

Les acteurs du développement économique breton (État, Région Bretagne, industriels, opérateurs économiques) se sont engagés en faveur de la dynamisation des industries manufacturières bretonnes. Objectif : les aider, grâce à un programme d'accompagnement, à relever les défis de la modernisation et de l’innovation auxquels elles sont confrontées.