Naï-Cha : La nouvelle boisson végétale à base de thé "made in Breizh"

Le 21 novembre 2017

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Naï-Cha, c’est une nouvelle boisson 100% végétale & gourmande "Made in Breizh". Elle est à la confluence de 5 tendances phares du moment : l’essor d'une offre "petit déjeuner" nomade, la dynamique des boissons à base de thé, l’attractivité des recettes ethniques et l’essor incontesté du bio et du végétal ! Voilà un avenir qui s'annonce prometteur…

 

 

Naicha, une boisson désaltérante alliant boisson d’amande et thés du monde entier

 

C’est lors d’un voyage en Chine que Pierre-Jean Rossignol, le fondateur de Naï-Cha, a découvert cette boisson. Grâce à son expérience dans la restauration gastronomique, celui-ci a imaginé et revisité le "thé au lait", littéralement "naï-cha" en chinois.

Il a donc imaginé une boisson française désaltérante, antioxydante et nourrissante, mélangeant le lait d’amande aux délicieuses saveurs du thé

Capture


Un boisson aux influences ethniques, fabriquée à Lorient, qui fait voyager aux 5 coins du monde !

 

Cette boisson nomade, bio et végétale contient du lait d’amande et du thé infusé issu du commerce équitable et propose une gamme de 5 saveurs de thés du monde (New Delhi : thé noir aux épices Tchaï, Buenos Air : Maté au citron, London : thé Earl Grey et Hong Kong : thé vert au jasmin et Pretoria : Rooibos aux fruits rouges) dans des bouteilles de 25cl au graphisme moderne et épuré.

bouteillesPlan-de-travail-71-copie-3@2x-100bouteillesPlan-de-travail-71-copie-4@2x-100bouteillesPlan-de-travail-71-copie@2x-100bouteillesPlan-de-travail-71-copie-2@2x-100carte-du-mondePlan-de-travail-1@2x-8

 

Les boissons à base de thé affichent une croissance insolente

 

Les boissons à base de thé enregistrent une croissance plus forte chaque année. Avec un envol des ventes de près de 25%, les performances des boissons à base de thé font des envieux. C’est LA catégorie gagnante, la plus dynamique des boissons rafraichissantes sans alcool… 

Ce marché est le nouveau terrain de jeu des marques, qui redoublent d’ambitions.  Les boissons à base de thé se déclinent dans des recettes de plus en plus variées. 

L'enthousiasme des professionnels pour les boissons à base de thé est d'autant plus important que les Français en consomment aujourd'hui seulement 4 litres par an (contre 14 litres aux États-Unis). Un potentiel de développement qui alimente l'intérêt de nombreux nouveaux intervenants.

 

Les boissons Naïcha cumulent donc de nombreux atouts. Elles sont en effet à la croisée de tendances fortes de consommation du moment : la portion individuelle nomade répond aux attentes croissantes à l’égard de solutions "petit déjeuner" saines et gourmandes pour les matins pressés, l’influence ethnique de ses recettes propose une expérience et un voyage culinaire tous les matins, l’offre est engagée et responsable car 100% végétale et utilisant des thés issus du commerce bio équitable ..  Tous les voyants sont au vert !..Des arguments solides pour soutenir le lancement et le référencement de cette nouvelle boisson made in Breizh…

A lire également

Lorsque le marketing offre un argument en faveur de la conversion en "Agriculture Biologique"

Le 18/02/2019

Le marché du bio poursuit son ascension avec des croissances à deux chiffres. Mais va-t-il pouvoir répondre à la demande en forte croissance ? Afin d'anticiper une pénurie, certains distributeurs développent des outils de marketing et de communication pour que soient mieux valorisés les produits dits "en conversion vers l’agriculture biologique".

Le retour du bouillon : Bú le dépoussière en version nomade et 100% naturel !

Le 04/02/2019

A mi-chemin entre le jus et la soupe, le bouillon n'a pas pris une ride ! Bú profite de son retour en force sur les tables pour moderniser ses usages et son identité, le tout dans une version 100% bio et naturelle, sans additif, ni conservateur, ni arôme ajouté…

Nouvelles recommandations PNNS 4 : l'innovation est sur la bonne voie !

Le 04/02/2019

Dans le cadre du PNNS 4, Santé publique France vient de présenter les nouvelles recommandations. Si les directives vont vers davantage de fibres et de légumineuses, elles vont également dans le sens d'une production plus respectueuse de l'environnement. Et sur ces sujets, les industriels ont déjà pris les devants...