En quoi le consommateur bio diffère du consommateur de produits conventionnels ? Etude Bionutrinet

Le 06 septembre 2017

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
En quoi manger bio est-il différent de ne pas manger bio ? Les consommateurs sont-ils plus ou moins riches, plus ou moins urbains ou plus cools que les autres ? La web-BD de Bio Consom'acteurs issue de l'étude Bionutrinet montre que la réalité est bien plus complexe, qu'il n'existe pas une mais de nombreuses façons de consommer bio...

L'étude Bionutrinet en bref 


Il s'agit d'un des volets d'une très grosse étude (Nutrinet-Santé) amorcée en 2009, financée par l'Agence Nationale de la Recherche, portant sur un large groupe d'adultes volontaires suivi pendant plusieurs années. L'objectif est d'étudier les relations entre la nutrition et la santé.

Les participants sont suivis grâce au site Internet NutriNet-Santé pendant toute la durée de l'étude pour recueillir aisément toutes les informations nécessaires à la conduite de la recherche.

28245 volontaires ont répondu aux questions du volet BioNutrinet en 2014.

Source de l'étude : https://www.etude-nutrinet-sante.fr/

7

8

Quels objectifs de la web-bande dessinée "Qui sont les mangeurs bio ?"

Cette web-bande dessinée a été réalisée à partir des premiers résultats de l'étude Bionutrinet dans le but :

  • D'informer et dépasser les clichés sur les consommateurs de produits biologiques
  • De souligner l'importance de l'éducation dans les changements de comportements.

 

Web B-D "Qui sont les mangeurs bio" ?

 

1

2

3

4

  5

6

 

Cette Web BD est une initiative qui interpelle, offrant une belle fenêtre de visibilité sur un consommateur bio qui ne se dévoile jamais complètement...

L'essor grandissant et l'évolution rapide du marché bio fait de la connaissance du consommateur bio une quête permanente... Objet de toutes les convoitises et de toutes les attentions, il évolue sans cesse à la vitesse du monde qui l'entoure. Il n'est donc pas le même qu'hier et encore moins celui de demain...

A lire également

Emballages alimentaires : le mouvement anti-plastique est en marche.

Le 17/07/2018

Alors que l'opinion publique est de plus en plus alertée par la problématique de la pollution plastique dans les océans, distributeurs, grandes chaînes de restauration et industriels anticipent une évolution des réglementations. La chasse au plastique est lancée et constitue une réelle opportunité de différenciation pour les marques…

VEGAFOB : Quand le régime Vegan génère la phobie !

Le 17/07/2018

Vegafob joue avec humour sur le récent fossé générationnel qui se creuse entre vegans et carnassiers. Après des siècles de modèle "carné", a-t-on encore le droit d’assumer de manger les animaux ? Pendant que l’humanité repue du nord de la planète se questionne sur le modèle carné en place, Rustam Usmanov se joue du match "vegans-viandards" !
[...]

Emballages alimentaires et innovation : recyclabilité et économie circulaire pour préserver l'écosystème marin...

Le 12/06/2018

Mintel a identifié cinq tendances fortes qui devraient probablement impacter la façon de penser les emballages dans un avenir proche… Parmi elles, le fait de repenser les packagings pour protéger la planète et notamment l’éco-système marin.