En quoi le consommateur bio diffère du consommateur de produits conventionnels ? Etude Bionutrinet

Le 06 septembre 2017

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
En quoi manger bio est-il différent de ne pas manger bio ? Les consommateurs sont-ils plus ou moins riches, plus ou moins urbains ou plus cools que les autres ? La web-BD de Bio Consom'acteurs issue de l'étude Bionutrinet montre que la réalité est bien plus complexe, qu'il n'existe pas une mais de nombreuses façons de consommer bio...

L'étude Bionutrinet en bref 


Il s'agit d'un des volets d'une très grosse étude (Nutrinet-Santé) amorcée en 2009, financée par l'Agence Nationale de la Recherche, portant sur un large groupe d'adultes volontaires suivi pendant plusieurs années. L'objectif est d'étudier les relations entre la nutrition et la santé.

Les participants sont suivis grâce au site Internet NutriNet-Santé pendant toute la durée de l'étude pour recueillir aisément toutes les informations nécessaires à la conduite de la recherche.

28245 volontaires ont répondu aux questions du volet BioNutrinet en 2014.

Source de l'étude : https://www.etude-nutrinet-sante.fr/

7

8

Quels objectifs de la web-bande dessinée "Qui sont les mangeurs bio ?"

Cette web-bande dessinée a été réalisée à partir des premiers résultats de l'étude Bionutrinet dans le but :

  • D'informer et dépasser les clichés sur les consommateurs de produits biologiques
  • De souligner l'importance de l'éducation dans les changements de comportements.

 

Web B-D "Qui sont les mangeurs bio" ?

 

1

2

3

4

  5

6

 

Cette Web BD est une initiative qui interpelle, offrant une belle fenêtre de visibilité sur un consommateur bio qui ne se dévoile jamais complètement...

L'essor grandissant et l'évolution rapide du marché bio fait de la connaissance du consommateur bio une quête permanente... Objet de toutes les convoitises et de toutes les attentions, il évolue sans cesse à la vitesse du monde qui l'entoure. Il n'est donc pas le même qu'hier et encore moins celui de demain...

A lire également

Ooho encapsule l’eau dans une membrane biodégradable aux algues

Le 18/09/2017

Ooho marque les esprits et connait déjà un gros succès sur les réseaux sociaux avec une capsule d’eau comestible et durable sous forme de bulle biodégradable. Elle fait de l’ombre aux bouteilles en plastique, ouvrant des perspectives d’évolution des pratiques de consommation d’eau, à commencer par les usages nomades ou sportifs...

Biodéchets : des ressources alimentaires en or !

Le 26/07/2017

La valorisation des biodéchets, enjeu environnemental conséquent et reflet d'une prise de conscience sociétale, est devenue une tendance de fond aujourd'hui. Les déchets organiques représentent environ 40 % de la totalité des résidus. Des starts-up aux acteurs de la restauration, certains ont décidé de profiter de ce nouveau potentiel.

Le "sans traitements", une réponse alternative à mi-chemin entre le conventionnel et le bio. Démarche opportuniste ou durable ?

Le 24/05/2017

A mi chemin entre le bio et le conventionnel, l’arrivée d’une voie "sans traitement" semble représenter une réponse aux consommateurs alternatifs, pas encore bio-convertis… Cette nouvelle filière saura-t-elle néanmoins séduire durablement les influentes générations Y et Z, dites "sans concessions" à l'égard de leur responsabilité sociétale ?
[...]