CINQ SANS. Quand le sucre raffiné entre dans la tourmente sociétale…

Le 18 juillet 2017

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Cinq Sans, une nouvelle marque de produits bio sans allergènes propose des biscuits sans gluten, sans lactose, sans œuf, sans graisses trans mais aussi sans sucre raffiné… Le sucre, ce nouveau démon pernicieux et caché qu’il faut désormais s’empresser de chasser de nos assiettes… !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5 SANS, des biscuits comportant plus de 5 ingrédients

pictureED10HBVMNés de l'envie de proposer des produits gourmands et sains aux personnes poly-allergiques et soucieuses de leur équilibre nutritionnel… les produits 5 SANS ne contiennent pas :


* de céréales (donc sans gluten, riz, maïs, soja) pour les allergies mais aussi pour ne pas apporter de glucides,
* de lait (pour éviter les glucides, les allergies, les inflammations),picture67PL9JY4
* d'œuf (allergies),
* de sucre raffiné,
de graisses transformées (notamment sans huile de palme).

La marque souhaite ainsi prendre le contre-pied de l’univers de la biscuiterie en proposant une gamme de biscuits sucrés et salés revendiquant des bénéfices nutritionnels sans pour autant pénaliser la gourmandise : recette cannelle raisin, pécan caramélisé, citron pavot, chocolat cranberries, noisette caramélisée, huile d'olive-cumin…

Confectionnés à base d'amande, de noix de cajou, de quinoa, d’arrow root (fécule extraite du rhizome d'une plante tropicale d'Amérique du sud tout particulièrement conseillée aux estomacs fragiles), d’huile de coco et de sirop d’érable, les produits CINQ SANS présentent néanmoins encore une composition comportant plus de cinq ingrédients ;) !

   pictureYDTND0X2

 

Le sucre raffiné, ce "nouveau gluten" a désormais mauvaise presse…

 

Le sucre, cette brique alimentaire considérée comme le "carburant des cellules" est aujourd’hui clairement dans le collimateur. Il rentre désormais dans la Black-list de ces aliments honnis car à la fois responsables de dépendance, de surpoids et d’obésité, de diabète, de cancer, de caries dentaires, de maladies cardiovaculaires… à l’image du gluten, qui est toujours considéré par de nombreux consommateurs comme un potentiel "poison industriel" ayant un impact négatif sur notre performance quotidienne, au niveau du corps comme de l’esprit, qui alourdit, endort et provoque stress et migraines…

Il suffit de voir la déferlante des livres pseudo-scientifiques qui mettent le sucre au pilori, ces derniers croisant pêle-mêle concepts nutritionnels, développement personnel et "bon sens" irrationnel.

Sans titre


Il n’en demeure pas moins que le sucre raffiné rentre dans une tourmente sociétale, le baril de poudre est prêt à exploser au moindre bad buzz conséquent ! 


Dans l’imaginaire collectif, un produit sucré renvoie en effet une image de produit trop industrialisé, trop transformé  donc "anti-naturel" – pleins de mauvais ingrédients, bas-de-gamme, réalisés à la chaîne avec un rendement maximal... Cette vision "anti-naturalité" du sucre s’oppose à la recherche d’un mode de vie sain largement plébiscité par les consommateurs.

 

Vers un plébiscite des sucres naturels dits "non raffinés"


Aujourd’hui, on trouve de nombreux substituts au sucre blanc, concentrés en nutriments, vitamines et minéraux qui se rendent moins coupables des "carences nutritionnelles" associées au sucre blanc : sucre intégral, rapadura, sucre roux, sirop d’érable, sucre de céréales, sucre de coco, miel, sirop d’agave…


Pour autant, la vérité est bien plus complexe... Ces sucres dits "naturels", en fonction de leur processus de fabrication, notamment le raffinage, peuvent à leur tour être considérés comme néfastes pour la santé tant par leur index glycémique que par la teneur en fructose. En effet, un sucre peut avoir un index glycémique bas mais une haute teneur en fructose, qui sous forme liquide n'est pas considéré comme un allié de la santé...

A lire également

Biodéchets : des ressources alimentaires en or !

Le 26/07/2017

La valorisation des biodéchets, enjeu environnemental conséquent et reflet d'une prise de conscience sociétale, est devenue une tendance de fond aujourd'hui. Les déchets organiques représentent environ 40 % de la totalité des résidus. Des starts-up aux acteurs de la restauration, certains ont décidé de profiter de ce nouveau potentiel.

Le design inspire le monde culinaire...

Le 18/07/2017

Penser les aliments comme des matériaux à part entière, c'est la mission du design culinaire ou Fooddesign ! Faire beau mais en restant cohérent dans l'utilisation de l'ingrédient, de sa texture.
Haute couture, sculpture, peinture, graphisme, tous jouent sur une impression de volume.


Des boissons énergisantes nouvelle génération.

Le 13/07/2017

La santé mentale devient une réelle préoccupation pour les consommateurs et constitue un terreau fertile pour l'innovation en nutrition-santé. Une opportunité que certaines boissons rafraichissantes ont saisi en se positionnant sur l'effet coup de boost au naturel : la dose d'énergie pour donner le meilleur de soi-même tout au long de la journée…