Les solutions repas Feed "all in one" ou l'apologie de la pause déjeuner au format XS

Le 17 mai 2017

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Repas simplifiés, raccourcis, grignotés en solo, abandon de la table au profit de produits nomades, à manger sur le pouce... L’arrivée remarquée de Feed, smart food "all in one" en réponse à ces nouveaux rythmes interpelle à l’heure où une récente enquête du CREDOC annonce qu’en France,en 2016, la désinstitutionnalisation des repas s’essouffle… [...]

 

Feed, la smart food “Ready to eat” “Ready to use” pour gens pressés

 
La start-up française Feed propose aux personnes actives des solutions repas innovantes pour remplacer un repas complet et équilibré, offrant une alternative nutritive à l’offre actuelle hypalorique et privative des substituts de repas


Chaque produit de la gamme apporte un tiers des besoins en micronutriments dont notre organisme a besoin (protéines, lipides, glucides, fibres, vitamines, minéraux, oligo-éléments…) pour rester en forme tout au long de la journée (sur la base des apports de référence pour un adulte-type : 2000kcal/j). L’objectif de Feed n’est pas de se substituer intégralement à la nourriture traditionnelle mais plutôt d’apporter une alternative idéale, complète et occasionnelle aux personnes qui n’ont pas le temps, la possibilité où l’envie de s’alimenter avec un repas classique. 


Récemment distribuée dans les rayons de l’épicerie du Bon marché et plus récemment chez Franprix, la gamme Feed se compose de produits très faciles à emporter et à consommer

 

  • centre chocolat largeDes barres "Ready-to-eat" de 100g au chocolat, carotte et fruits rouges, faciles à transporter qui représentent l’équivalent d’un repas équilibré pour un prix compris entre 2,50 et 3€.

 

  • carottes potirons largeDes bouteilles de poudre pré-dosées "Ready-to-use",  comprenant 5 saveurs au choix : café, légumes du jardin, fruits rouges, carottes et chocolat dans lesquelles il faut rajouter de l’eau avant de mélanger énergiquement pendant 45 secondes. Compter environ 3,50€ la bouteille.

 
powder cafe v2 ae531b45-6d91-42f4-b331-f8b384ff0488 largeFeed propose également une offre de sachets de poudre "Powder", contenant l’équivalent de 20 repas déclinés en 6 saveurs (café, légumes du jardin, chocolat, fruits rouges, carottes et nature). Cette offre qui s’adresse à des utilisateurs déjà séduits et avertis est uniquement disponible sur le site web officiel de la marque.

 

 

 

L’ensemble de la gamme est vegan, sans gluten, sans lactose, sans noix, sans OGM et fabriquée en France. 

* Liste des ingrédients et valeurs nutritionnelles de la barre "ready to eat" parfum chocolat :
 
 RTE-Chocolat-Fr final -3-01 2048x2048

 

La France, terre de paradoxes alimentaires ?


Dans un paysage alimentaire en pleine mutation, la France reste encore fortement attachée à l'image d'une nation où il fait bon vivre et manger. C’est en effet ce que révèle l’enquête CCAF du Crédoc réalisée en 2016. La "désinsitutionalisation" des repas s’essouffle en France :

  • Le petit déjeuner pris en plus de 15 minutes progresse en semaine
  • La durée du dîner se stabilise en semaine et le week-end
  • Le dîner sans heure fixe reste une exception
  • Le dîner reste un moment privilégié des retrouvailles du foyer. Il est presque toujours pris en famille, à domicile, en semaine
  • Le menu commun reste un pilier de la convivialité 
  • Seule la durée du déjeuner diminue (Selon Bernard Boutboul, Gira conseil, la durée minimale de 30 minutes acceptable par les Français est toutefois atteinte) 
  • On assiste à une simplification accentuée des repas, au profit d’un repas en 2 séquences salé/sucrée (plat + dessert) à 67%, loin devant le repas complet (12%) et le plat principal seul (12%)
  • Les apéritifs dinatoires, après une forte hausse en 2013, se stabilisent en 2016
  • Les plateaux repas semblent avoir marqué un seuil : ceux qui n’en consomment jamais redeviennent presque majoritaires
  • Les sauts de repas restent minoritaires. Ils se stabilisent chez les adultes (70% "jamais") comme chez les enfants (77% "rarement" ou "jamais")

 
Même si les crises alimentaires, l'industrialisation croissante et l’ubérisation ont lentement modifié les modes de vie et d'alimentation, les Français restent encore fortement attachés à leur exception culturelle gastonomique, au plaisir et à la dimension sociale des repas. La seule tendance à la déstructuration vraiment décelée au travers de la lecture générationnelle est celle de la déstructuration temporelle des repas. La restauration rapide, la large ouverture horaire des grandes surfaces et des restaurants, les distributeurs automatiques, la livraison de plats cuisinés donnent en effet aux consommateurs la possibilité de manger de tout, à toute heure. C’est justement l’observation faite à l’égard de la pause déjeuner qui continue à se raccourcir et pour laquelle la fréquence des repas pris hors du foyer a considérablement augmenté
 
La tendance de la simplification des repas, amorcée depuis plusieurs années sous l’influence du modèle alimentaire anglo-saxon semble bien installée : l’abandon progressif de la formule "repas complet" va-t-elle s’accélérer encore davantage pour donner place à une offre élargie de solutions repas "all in one"  et accompagner ainsi la course au temps et à la performance ? 
 
Chili-front NEW 1024x1024 b1a10ce0-dc67-42cd-9d99-03590ab9be6fCette tendance est quant à elle déjà bien amorcée aux Etats Unis. A noter notamment l’existence d’une gamme WILD ZORA proposant des barres complètes à base de viande et de légumes.

 Doit-on à l’inverse plutôt se préparer à une recrudescence du mouvement slow life/ slow food ("Laisser le temps au temps" "Prendre le temps de…") sous l'impulsion des mouvements nord-Européens ? Signe d'une résistance à cette accélération des rythmes de vie et une invitation à la décélération... images
 

 

 

 

 

 

La France se montre une véritable terre de paradoxes alimentaires… Un sujet permanent d’intérêt et de préoccupations qui pose clairement la question de la pérennité et de l’évolution du modèle alimentaire français !

A lire également

Des usages culinaires pour Bonduelle

Le 12/10/2017

Recommandations nutritionnelles, mise en avant du végétal par les restaurateurs, nouvelle forme de socialisation, politique de restauration collective en faveur du flexitarisme, le végétal est au centre des débats et de l'assiette ! Bonduelle réagit et innove en termes d'usages culinaires avec "Mes astuces légumes", au rayon surgelé.

Brut Butcher, concept 100% viande

Le 26/09/2017

Concept hybride entre boucherie et fast-food à la française, Brut Butcher, met à l'honneur la viande de boucherie. Nouvelle coqueluche de restauration "fast casual", ce concept a été lancé par une famille d'artisans bouchers qui a souhaité allier ses 2 passions, la boucherie et la restauration.

Du "ready to cook" dans l'univers carné

Le 22/09/2017

Dans un contexte de marché peu favorable, entre la méfiance envers les filières animales, la végétalisation de l'alimentation, les industriels de la viande doivent repenser leur offre pour répondre aux attentes du consommateur. A l'instar de Tönnies, Socopa se positionne sur le "Ready to cook", version porcine.