Eaux de bouleau, d'érable, de bambou... Les stars des eaux santé !

Le 20 avril 2017

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Après l'eau de coco, de nouvelles eaux surfent sur la vague naturelle voire élémentaire. Utilisées depuis des millénaires à des fins médicinales, les eaux de bouleau, d'érable et de bambou apparaissent en grande consommation. Sur quelles promesses marketing s'appuient les marques pour investir le secteur boisson ?

 

Profitant de l'engouement pour la naturalité, des marques étrangères telles Séva, Sibberi ou des marques françaises comme Belseva développent le commerce des eaux d'arbres. En réalité, il s'agit de sèves directement prélevées sur l'arbre.

Une boisson ancestrale

Les eaux d'arbres sont connues depuis longtemps pour leurs propriétés santé. Nos ancêtres pratiquaient une extraction douce par saignée dans le tronc d'arbre et les consommaient pures pour leur différents bienfaits : diurétique, détoxifiant... L'eau de bouleau était reconnue, par exemple, par les apothicaires au Moyen-Age pour soigner les calculs rénaux. Quant à l'eau d'érable, les Indiens la buvaient en tant que fortifiant et les Coréens qualifiaient l'érable "d'arbre bon pour les os".

 

 

 

Eaux d'arbres versus eaux de sources ou minérales?

La différence la plus significative réside dans l'apport de calories pour les eaux d'arbres. Néanmoins, l'énergie apportée est 2 fois moins importante que celle de l'eau de coco : 5 à 10 kcal pour 100 ml de produit, contre 20 kcal pour l'eau de coco et zero pour une eau classique.

benefits-11-1024x855

Tout comme l'eau, ces boissons d'arbres ont des vertus thérapeutiques grâce à la présence de nutriments. Elles sont composées de substances intéressantes, telles des protéines (à l'état de trace) sous forme d'acides aminés, des minéraux, des polyphénols et des antioxydants.

 

Des propriétés fonctionnelles diverses

 

Hydratation

Avant tout ces eaux ont un rôle d'hydratation, puisqu'elles sont composées majoritairement d'eau, à raison de 95 % minimum. Elles sont consommées pures ou mélangées à une eau soit plate soit gazeuse.

Exhausteur de goût

seva-eau-derable-le-bon-sirop-d-erable

 

Entre gastronomie et cuisine quotidienne, l'eau d'érable accompagne favorablement les recettes salées ou sucrées. Exhausteur de goût par sa note légèrement sucrée (présence de xylitol), et son parfum subtil, elle réhausse la saveur des poissons, des fruits pochés et des pâtisseries. Elle peut remplacer l'eau pour la cuisson du riz, et autres féculents. Cette eau est utilisée en ingrédient dans les smoothies.

 

Régénération

La présence d'électrolytes, vitamines et minéraux font de l'eau d'érable une boisson de récupération idéale pour le sportif.

Nutricosmétique

Entre nutrition, complément alimentaire et cosmétique, l'eau de bambou fait son entrée sur le marché des eaux beauté. Riche en silicium, cette eau se place sur le créneau beauté des cheveux et de la peau.

 

Retour aux sources et ancrage au sol, le crédo des eaux d'arbres

coulée dans arbre de bouleauOutre les vertus fonctionnelles, ces eaux incarnent la connexion au monde vivant, le nouveau rapport à la terre, parfois un peu mystique. Les arbres véhiculent une image d'ingrédients naturels, bons pour la santé. Symbole de solidité, ils puisent leur force directement à la source. L'eau, quant à elle, donne l'image de la pureté.

Alors Dame Nature et ses actifs botaniques susciteront-ils l'engouement des consommateurs français?

 

 

Pour en savoir plus sur la nutrition santé : Portail Nutrition-Santé "Invest In Bretagne".

A lire également

L'eau aromatisée, une tendance healthy rafraîchissante

Le 14/12/2017

Boire de l'eau n'a jamais été aussi tendance !
Aux fruits, à la menthe,... Les eaux aromatisées naturellement sont une alternative aux eaux brutes et aux sodas jugés trop sucrés. Elles se positionnent sur un marché croissant ciblant des consommateurs soucieux de leur santé.

O local bio, restaurant zero déchet

Le 08/12/2017

Consommer autrement est une tendance qui séduit les consommateurs. A l'occasion de la journée de la lutte contre le gaspillage alimentaire 2017, le ministère a revu les contes de notre enfance version " anti-gaspi". La ville rose, quant à elle, accueillera prochainement Ô Local Bio, le premier restaurant zéro déchet.

Nouveaux instants de consommation : y’aura-t-il du cochon à Noël ?

Le 05/12/2017

Créée en 1954 à Mordelles en Bretagne, la charcuterie Brient lance un jambon de Noël avec un sachet d’épices. Alors qu’il était considéré comme un met d’exception à l’époque de l’empire romain, servir du cochon pour les grandes occasions était passé de mode ! Une initiative qui fait remonter le temps et décloisonne le jambon du quotidien...