Restaurant numérique : guide pratique pour la transformation digitale de la RHD

Le 07 février 2017

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La DGE (Direction générale des entreprises) et l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) proposent aux restaurateurs un guide pratique sur les bonnes pratiques du numérique appliquées à leur métier.

 

 

Dans le dernier baromètre du numérique 2016 réalisé par le CREDOC, il apparaît que désormais plus de 80 % de la population est équipée, d’au moins un ordinateur, d’un accès Internet et d’un téléphone mobile.

Ce taux d’équipement en hausse traduit une pratique des consommateurs qui se développe autour des applications possibles du numérique dans leur vie quotidienne.



En restauration, les clients cherchent les établissements, consultent les avis des internautes, consultent le menus, réservent une table ou passent une commande pour se faire livrer.

Equipement numérique 2016

 

Côté réseaux sociaux, les consommateurs utilisent leur smartphone au restaurant pour faire des photos, partager et commenter leur expérience culinaire.

Ces pratiques digitales se développent et peuvent permettre à ce secteur qui souffre depuis plusieurs années de trouver de nouveaux axes et de différenciation et donc de croissance.




Praticité et gain de temps pour le consommateur, expérience client en phase avec les nouvelles générations, image de modernité et optimisation des process de travail pour le restaurateur : l’économie d’une présence sur le Web ou les réseaux sociaux n’est donc plus possible dans le secteur de la restauration.

De nombreux experts l’ont bien compris et se mettent au service du secteur pour accompagner les restaurateurs dans la digitalisation de leur métier. A l’exemple de la Brigade Digitale, initiée par Bernard Boutboul, dirigeant du cabinet Gira Conseil, qui regroupe un collectif d’experts en capacité d’accompagner chaque séquence du parcours client en restauration. 

 

Avant le repas :

  • Visibilité : disposer de son propre site Internet ou être présent sur les sites apporteurs d'audience,
  • Gestion des flux : réservation, commande en ligne,

Pendant le repas :

  • Aménagement de la salle : mettre à disposition le wifi, proposer un affichage digital, des menus interactifs, des bornes de prise de commande, des tables tactiles,
  • Gestion de la production : disposer d’un système de cuisson intelligent, appliquer les normes d'hygiène,
  • Fidélisation : mettre en place des opérations de e-marketing ou de couponing,

Après le repas :

  • Gestion de la logistique : assurer des livraisons à domicile, permettre le paiement via mobile ou titre restaurant numérique,
  • Communication et réputation : affirmer son image, jouer la proximité avec la clientèle et créer une communauté grâce aux réseaux sociaux, personnaliser la relation client.

 

De manière plus institutionnelle et gratuite, la Direction générale des entreprises et l’UMIH, 1ère fédération professionnelle du secteur CHRD (cafés, hôtels, restaurants, discothèques), souhaitent aider le secteur à réussir sa transformation digitale en publiant ce guide.

Il est construit autour de conseils pratiques grâce aux nombreux témoignages de restaurateurs qui se sont déjà approprié les outils numériques. Il propose une méthodologie en 6 étapes :

  • Construire et faire vivre sa page internet pour être bien référencé
  • Utiliser les réseaux sociaux pour se constituer une communauté et animer des « fans »
  • Utiliser les sites de réservation et les guides en ligne spécialisés
  • Développer les ventes additionnelles avec la vente en ligne
  • Simplifier son suivi des démarches «hygiène» et «allergènes»
  • S’équiper et mettre de la modernité dans l’établissement 


Télécharger le guide :  "En avant le numérique ! Guide pratique pour les restaurateurs"



A lire également

Restauration collective : les derniers chiffres clés 2016 et les tendances à venir

Le 09/05/2017

La restauration collective représente 23.8 % de la RHD, avec 20 milliards d'euros de CA. Population scolaire en augmentation, vieillissement de la population, durées de séjour diminuées, dynamique du trafic aérien, mais aussi évolution des habitudes de consommation offrent de nouvelles perspectives à la restauration collective.

Les nouvelles recommandations Anses, des impacts en IAA ?

Le 27/04/2017

L'Anses a publié les nouvelles recommandations nutritionnelles en terme de santé publique. De nouvelles catégories d’aliments, des contaminants alimentaires repérés et des habitudes alimentaires observées déterminent des objectifs de fréquence et de portions de consommation. Ces nouveaux repères ne seront pas sans conséquence pour le foodservice.

Restauration hospitalière en mutation ? Une offre différente pour l'ambulatoire de l'Institut Gustave Roussy

Le 18/04/2017

L’institut Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, s’est associé à Alexandre Bourdas, chef doublement étoilé du SaQuaNa, et à Elior, le numéro 1 français de la restauration collective, pour proposer une offre différente en service ambulatoire : plats froids, quantité réduite, goût du produit brut.