Fuumi : concept dédié au sushi-burrito…

Le 18 janvier 2017

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Nouveau concept qui marie culture japonaise et mexicaine, Fuumi propose des burrito façon wrap garnis d’ingrédient empruntés à la culture japonaise, mais pas que… Mélange de saveurs pour une restauration rapide saine.

Nouvellement ouvert à Paris dans le 11ème arrondissement, 124 avenue Parmentier, Fuumi est une enseigne de Food Fusion entre deux cultures typiques géographiquement et nutritionnellement très éloignées : le sushi japonais et le burrito méxicain. Tous les ingrédients types d’un sushi sont proposés : feuille de nori ou de soja farcie de riz à sushi et de crudités, poisson ou volaille, sauce… roulés dans une version burrito facilement préhensible pour une consommation nomade.

 

Fuumi Sushi BurritoLa carte propose 8 recettes entre 10 et 12 euros telles que le Oaxaca avec des crevettes au Saté, de la mangue, des champignons marinés, du chou rouge, du concombre, de la carotte, de la menthe, des cacahuètes et de la sauce au lait de coco ou encore le Sumo, garni de saumon, guacamole, gingembre rose, cream cheese, carottes, germes de soja, chou rouge, miel et sésame.

Pour 10 euros il est aussi possible de choisir sa garniture avec 6 ingrédients et une sauce parmi 8 propositions (+ 2 € pour du saumon ou du thon). Le restaurant propose aussi des bols de salades (sans riz),  des nachos, des boissons, des desserts et quatre formules possibles entre 11 et 16 euros.

Fuumi déco1

 

 

La décoration est contemporaine, avec des teintes naturelles et douces, des appliques végétales… Un espace mural est réservé pour une décoration éphémère qui devrait changer tous les 4 mois environ. Actuellement une proposition des Spray Cats, un mur de grafittis très "Urban style".

 

 Fuumi Déco2

 

Une cuisine fusion sans cesse réinventée

La cuisine fusion n’est pas nouvelle. Mouvement important dans les années 1980/90, elle combine des  ingrédients, des saveurs, des techniques, dans le but de recréer des propositions gustatives originales.

Le principe de la cuisine fusion peut reposer sur :

  • des ingrédients locaux dans une recette typique étrangère (exemple, des nems au  chèvre du Quercy),
  • une recette traditionnelle avec des ingrédients exotiques (exemple, une blanquette au lait de coco),
  • des mélanges de plusieurs cuisines étrangères (exemple, des tacos à l’indienne),
  • mais aussi des mélanges d’univers (exemple, des macarons au foie gras).

 

Dans cette nouvelle proposition, la gourmandise roborative du burrito s’habille de la promesse nutritionnelle saine et fraîche de la cuisine japonaise. Repas complet : féculent, protéines, légumes et crudités avec l’onctuosité gourmande d’une sauce. Des ingrédients simples, crus ou  peu transformés dans un contenant parfaitement adapté à une consommation nomade.

Tous les marqueurs sont présents pour faire de ce nouveau concept parisien une nouvelle adresse de restauration rapide à succès.

Fuumi Sushi Burrito2.png

A lire également

Nouveau circuit de distribution pour une huile alimentaire...

Le 17/04/2018

Initiatives gouvernementales, comportement des consommateurs et reformulation des aliments, les industriels s'engagent dans la modification des recettes selon le tryptique "moins gras, moins sucré, moins salé". Présente dans les cuisines centrales depuis les années 90, Lipifluid arrive sur le marché via les pharmacies.

Une alimentation plus végétale ? Quels impacts nutritionnels ? Quels leviers de communication ?

Le 05/04/2018

Le consommateur tend à associer le "tout végétal" au "super sain", ce qui mène à des incohérences entre un positionnement "healthy" et des formulations qui ne le sont pas forcément. Ainsi, pour ne pas générer d'achat déceptif, l'industriel doit réfléchir son produit dans ce sens... Place aux ingrédients sains, simples et naturels.

La tendance "Hygge" version restauration collective

Le 04/04/2018

Lors de la 6ème édition de Cantina, convention de la restauration collective, la société IBOOZT est intervenue sur le mouvement Hygge, qui permettrait de concilier la qualité de l’alimentation avec le bien-être personnel et l'efficacité professionnelle. Au Danemark, la restauration collective est passée à ce modèle...