Transport routier : l’hydrogène en Bretagne

Le 16 décembre 2016

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Où en est la technologie hydrogène appliquée au fret ? Quels sont les projets ? La Bretagne est-elle concernée ? Rencontre avec Isabelle TICOS, dirigeante de Alca Torda Applications.

Isabelle TICOS est dirigeante d’Alca Torda Applications, une société de prestations de services dans le domaine de l’hydrogène énergie et de ses applications (assistance et conseil au déploiement de projets, études et intermédiaire entre les structures, formation et ingénierie de formation).

Dans quelle mesure la technologie hydrogène est-elle adaptée au transport routier de marchandises ?

La filière de l’hydrogène se déploie actuellement sur la mobilité des biens et des personnes. Quelle est la technologie ? Un véhicule hydrogène est un véhicule électrique doté d’une génération autonome d’électricité produite par une pile à combustible alimentée par de l’hydrogène (explication en vidéo). Il a plusieurs avantages :

  • aucune émission de CO2, de particules fines ou de polluants
  • véhicule silencieux
  • temps de recharge équivalent à celui d’un véhicule à carburant traditionnel

Il existe aujourd’hui deux types de véhicule hydrogène :

  • le véhicule « full power », avec une pile forte puissance (>70kW) et une grande quantité d’hydrogène (> 5kg), pour un usage polyvalent (ex : flotte de taxis à Paris).
  • le véhicule « range extender » (technologie française), avec prolongateur d’autonomie, une pile moins puissante (< 20kW) et moins d’hydrogène (<2kg). L’autonomie du véhicule est doublée par rapport à un véhicule électrique classique. Il se recharge via une station hydrogène ou une borne de recharge électrique. Des utilitaires Kangoo ZE H2 et Maxity H2 sont déjà commercialisés et sont particulièrement adaptés à la messagerie et la livraison.

 

Qui teste les véhicules à l’hydrogène ?

L’Association Française pour l'Hydrogène et les Piles à Combustible (AFHYPAC) recense les projets, dont ceux liés à la mobilité des marchandises. Les premiers déploiements de véhicules hydrogène en France ont eu lieu en Rhône-Alpes (projet HyWay, 50 Kangoo H2) et sur le département de La Manche avec l’installation de la première station de recharge d’hydrogène en France en janvier 2015 et le déploiement d’une flotte associée. En 2017, SymbioFCell proposera une gamme de véhicules allant du bus au camion urbain.

Et en Bretagne, quelle est la place de l’hydrogène ?

Depuis juin dernier, Alca Torda Applications accompagne un projet sur le territoire du Pays de la Roche aux Fées porté par la société Système BE. Ce projet a pour objectif la création d’une mobilité hydrogène sur un territoire rural avec mise en place de services de livraison et transport de personnes avec production d’hydrogène in situ. D’autres projets sont en cours, notamment dans le Morbihan : le syndicat départemental d’énergie (Morbihan Energie) vient d’annoncer qu’il installera une station de recharge d’hydrogène sur son site, alimentée par de l’électricité verte (panneaux photovoltaïques du bâtiment Kergrid). En partenariat avec Michelin et Engie, Morbihan Energies va également installer la plus importante station à hydrogène de France ouverte au public.

L’hydrogène, énergie tout à fait pertinente pour la livraison écologique du vélo aux gros porteurs, arrive donc en Bretagne avec de très beaux projets en perspective dès 2017. Rendez-vous à toutes les personnes intéressées les 6 et 7 juin 2017 à Nantes pour la 5ème édition des journées de l’hydrogène dans les territoires !