Quand la stratégie de communication associe des valeurs d'authenticité et d'humour.

Le 06 octobre 2016

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La marque Jan & Gisles aborde une nouvelle manière de communiquer sur l'origine de ses produits en faisant cohabiter humour version bande-dessinée et tradition : deux bouchers sont ainsi mis en scène, au travers d'une discussion pleine d'humour, sur un pack aux accents traditionnels. Le produit cible tout particulièrement les jeunes adultes.

 

 

 

L'entreprise Tind Spekevarer, située à Sunnmøre en Norvège, commercialise une gamme de viandes séchées au packaging original. L'agence Selters Design les a assistés dans le développement d'une identité pour leur concept de saucissons assaisonnés aux épices exotiques.

 

 

 

Communication et humour pack

La marque Jan et Gisles adopte ainsi une communication décalée, ciblant un public plus jeune que ses concurrents.

Le packaging combine l'apparence traditionnelle du papier utilisé en boucherie avec des illustrations originales et pleines d'humour, mettant en avant deux bouchers en pleine discussion. Le consommateur comprend rapidement que la marque ne se prend pas au sérieux, tant via le graphisme que par le ton adopté.

 

A noter que le projet a été présélectionné à l'occasion des Visuelt Awards en 2014 et a obtenu le second prix dans la catégorie emballages.

 

Humour et décalage : des marques décomplexées se font une place dans l'univers de la viande.

Le pack est le premier support de communication et représente un excellent relai pour diffuser des messages, pour montrer les valeurs de la marque et se faire remarquer dans les rayons de la GMS. De plus en plus, il constitue un véritable outil de storytelling, discours qui séduit particulièrement les consommateurs dans le contexte actuel de défiance.

Aujourd'hui, les marques se voulant sympatiques et décalées se mulitiplient, s’appuyant sur des recettes simples et des packagings drôles.

Mais ce créneau est encore peu exploité dans l'univers de la boucherie-charcuterie.

Serait-ce un nouveau territoire de communication à conquérir pour les entreprises de la filière carnée, principale victime des derniers scandales, pour redorer leur blason et remporter l’adhésion des consommateurs ?

A lire également

La restauration, initiatrice des tendances en GMS. Quid de l'offre végétale ?

Le 14/02/2018

La restauration impulserait-elle les tendances à venir ? Et bien oui !
L'offre en GMS se flexitarise de plus en plus, à en voir toutes les innovations végétales.
Tendance loin d’être nouvelle, puisque nos grands chefs l'avaient prédite depuis longtemps...

Les nouveaux outils promotionnels : au lieu d'offrir du prix, offrons des solutions…

Le 08/02/2018

Les enseignes utilisent souvent le levier de la promotion ponctuelle pour se démarquer de leurs concurrents, avec des remises faisant parfois grand bruit… En anticipation du projet de loi limitant les promotions sur les produits alimentaires, certaines marques avaient déjà imaginé de nouvelles façons de présenter les promotions.

Viande : retour en force des bas-morceaux ?

Le 06/02/2018

Au premier abord péjoratif, le terme bas-morceau désigne des morceaux de deuxième et de troisième catégorie (à braiser et à bouillir), qui ne sont pas considérés comme des morceaux "nobles" de la viande. Et pourtant, ils collent parfaitement aux tendances : anti-gaspillage, tradition culinaire, saveurs d'antan...