Des étudiants ESLI pour votre étude supply chain

Le 14 septembre 2016

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Vous souhaitez mener une étude liée au Supply Chain Management, au transport, à la logistique ou aux achats ? Confiez-la à un groupe d'étudiants du programme ESLI.

Vous souhaitez mener une étude liée au Supply Chain Management, au transport, à la logistique ou aux achats ? Confiez-la à un groupe d'étudiants du programme ESLI.

Le principe

Conduites dans le cadre pédagogique de la formation, ces études (les projets du Genial) sont menées par des étudiants de dernière année du cursus Esli - Responsable logistique, niveau Bac + 4 et du Mastère Achats, et encadrées par des enseignants-chercheurs selon la méthodologie suivante :

  • un état des lieux des flux et des processus: Value Stream Mapping (VSM) ; simulation de flux (logiciel Extend) ; cartographie complète de la matière première au client final, ou Sourcing de fournisseurs.
  • des évaluations : Bilan Carbone® ; Lead Time ; taux de service ; évaluation de coûts ou analyse de risques achats
  • une proposition de démontage et de reconstitution des chaînes en proposant de nouvelles voies d'organisation, selon une démarche méthodologique conforme aux sciences de gestion ou de tableau de bord sur le risque achat.

Les modalités

Dix organisations peuvent en bénéficier par an : études menées de fin septembre à juin, remise d'un rapport en fin d'études, présentation des résultats lors du colloque Genial annuel, signature d'une convention de recherche, défraiement des coûts de transport des étudiants.

Exemples de projets d'études

  • Comment organiser les activités logistiques liées à la vente de grands projets à l'international ?
  • Quel circuit court pour la restauration collective?
  • Mutualisation et centralisation des flux entre établissements de santé.
  • Création d'un système d'aide à l'ordonnancement sous contrainte robotique et humaine.
  • E-commerce: comment adapter sa Supply Chain à un développement de l'activité souvent extrêmement rapide.
  • Flux physiques hospitaliers: quel modèle? L'hôpital vu comme une usine à guérir.
  • Lead time ; coûts et zone de responsabilité sur l'ensemble d'une chaîne: comment réduire le temps total?
  • Les cybervulnérabilités des systèmes logistiques.
  • Palette "blanche" versus palette locative : quel modèle organisationnel et quel bilan avantages/coûts?
  • Mise en place de tableau de bord
  • Analyses de coûts d'achats de transport par famille de produit
  • Benchmark sur des pratiques achats

 

Comment soumettre votre projet?

Pour soumettre votre projet d'études, nous vous remercions de bien vouloir faire parvenir une présentation courte (20 lignes) précisant la problématique, les enjeux et les résultats escomptés, avant le 16 septembre 2016 par mail, à Romain Lambert : rlambert.esli@campus-redon-industries.com

Ils ont fait confiance au programme GENIAL: Agrobio 35 ; Aigle ; Airbus; Alliora; BA Systèmes ; Centre de Recherche des Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan (CREC); CHEP ; Conseil Général des Ardennes; DCNS ; École des Hautes Etudes de Santé Publique (EHESP); Fédération Française des Marchés de Gros; Groupama; Groupe Beaumanoir ; Iberdrola; Lobodis ; Ministère de la Défense ; Mobhilis ; Probikeshop ; Resah IDF ; Sagemcom; Sulky Burel; Système U Ouest ; EURIAL ; CARGILL ;…

A lire également

Logistique urbaine : si on innovait en Bretagne ?

Le 23/11/2017

Dans le cadre des Assises nationales de la mobilité, le Ministère chargé des transports a annoncé le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt pour expérimenter des solutions innovantes dans tous les territoires, intégrant les questions de logistique urbaine.

L’Ouest breton pousse le fer, la mer et le bioGNV

Le 16/11/2017

Dans le cadre des travaux d’élaboration du schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires, l’Ouest breton entend faire entendre sa voix pour un développement équilibré du territoire régional. Les élus des territoires ont transmis à la Région ses propositions, notamment en matière de transport.

300 000 m2 d’entrepôt en un an en Bretagne

Le 09/11/2017

Sur une année, d'octobre 2016 à septembre 2017, 39,7 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés à la construction en France, soit une hausse de 5,9 % par rapport aux douze mois précédents. La plupart des secteurs sont très dynamiques. C’est le cas des entrepôts dont la hausse atteint 18,3 %.