Nutrition sportive : le nombre croissant de pratiquants booste l'innovation.

Le 06 juillet 2016

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Entre les innovations pour booster les performances, la multiplication des promesses (préparation, endurance, récupération) ou les grands champions qui se font caution des marques, le marché de la nutrition sportive est en plein essor. Point sur l'offre, à l'heure où la règlementation concernant les DADAP (dont les aliments pour sportifs) évolue...

 

Un segment en pleine forme.

Le nombre de sportifs progresse largement depuis quelques années.

Pour exemple la population de coureurs a augmenté en moyenne de 29% chaque année entre 2010 et 2015.

En 2013, 8,5 millions de runners courant au moins une fois par mois ont été recensés. Ce chiffre connait une progression régulière, si l’on s’en réfère au chiffre de fin 2015 (16,5 millions de runners en France).

 

 

La population de runners a ainsi presque doublé en seulement 3 ans.

 aliments sportifs

Ce constat s'applique également à d'autres activités sportives, entrainant une démocratisation des produits de nutrition sportive. Ces derniers ne sont aujourd'hui plus réservés aux seuls athlètes masculins. La cible s’est étendue, à la fois aux sportifs occasionnels et à un public plus féminin.

La nutrition sportive s'impose donc comme une véritable tendance. Selon Euromonitor 2015, le marché mondial s’élevait à 18.5 milliards d’euros en 2014. Et il ne devrait pas faiblir puisque que leader mondial des études de marchés stratégiques prévoit une croissance de 36 % pour 2019.


Point règlementaire : la directive CE N°2009/39 réglementant les DADAP (denrées alimentaires destinées à une alimentation particulière) va être abrogée en juillet 2016.

Les Journées Aliments Santé de La Rochelle ont été l'occasion de faire le point sur la révision réglementaire européenne sur les produits de nutrition spécialisée. Magali BOCQUET, Secrétaire Générale du SFNS (Syndicat Français de la Nutrition Spécialisée) a pris la parole pour présenter l’évolution à date, au niveau européen, du cadre réglementaire spécifique aux produits de nutrition de spécialisée.

Depuis 1977, les denrées alimentaires destinées à une alimentation particulière (DADAP), faisaient l'objet d'un régime juridique européen spécifique. Il a été entièrement remis à plat par le règlement (UE) n°609/2013, dont les dispositions entreront en application le 20 juillet prochain.

  • A ce jour, les laits infantiles 1er et 2ème âge, les aliments destinés à des fins médicales spéciales, les aliments de diversification et les substituts de la ration journalière totale bénéficient ou bénéficieront à terme d’un nouveau texte réglementaire.
  • Les aliments sans gluten sont désormais définis dans la réglementation générale et bénéficient d’un article particulier dans le règlement INCO.
  • Les substituts de repas devraient bénéficier du même type d’aménagement dans la réglementation courante via le règlement allégation.
  • Les laits de croissance n'ont quant à eux pas encore trouvé de place. Le SFNS regrette vivement le retard pris par la commission  pour publier les rapports concernant ces produits. Ce retard laisse les entreprises sans visibilité sur les futures dispositions. Ce manque de perspectives n’est pas non plus dans l’intérêt des consommateurs.
  • Enfin, concernant les aliments pour sportifs, le rapport a été présenté le 15 juin dernier et prévoit un aménagement de la règlementation générale pour les y intégrer (alors que les Etats membres demandaient un règlement spécifique). Dans les conclusions, il est indiqué "qu'il apparaît clairement que le sport est désormais bien implanté dans l’ensemble de la population. Par conséquent, les personnes qui se livrent à une activité sportive pourraient difficilement être qualifiées de groupe vulnérable spécifique de consommateurs. Elles forment plutôt un groupe cible de la population globale protégé par la législation horizontale au niveau approprié". Par conséquent, non seulement tous les produits alimentaires pour sportifs seront soumis aux mêmes exigences légales, mais ils présenteront aussi le même degré d’harmonisation que les autres denrées alimentaires relevant des règles horizontales de la législation alimentaire.

 

Stratégie marketing : multiplication de pictogrammes évocateurs

aliment sportifs 1

 

 

La vie s'accélère et les consommateurs cherchent en permanence à optimiser les performances, leur efficacité, que ce soit dans la vie professionnelle comme personnelle. Selon un rapport Mintel, 29% des Français utilisent boissons et aliments fonctionnels pour augmenter leur niveau d'énergie.

 

 

 

Les stratégies des industriels pour conquérir cette nouvelle cible sont diverses. Certains misent sur une simple évocation au travers de visuels, d'autres communiquent ouvertement sur la nutrition sportive.

 

De plus en plus, émergent ainsi sur les packs des produits d'alimentation courante des pictogrammes suggérant un lien entre la consommation du produit et l'activité physique.

aliment sportifs 3


Maître Prunille propose "Eat Me", une gamme de snacks à emporter, mélanges de fruits, superfruits et oléagineux.

 

aliment sportifs 2

La société irlandaise Good4U, spécialisée dans les snacks sains, lance "Super Bites", des petites billes gourmandes élaborées avec des graines et des fruits. Trois recettes sont disponibles : Banane et cacao, Cacao et orange, Noix de coco. 2 recettes dédiées aux enfants existent également : fraise/vanille et banane/cacao.

 

Une offre spécifique qui se développe pour répondre à des attentes de qualité et de naturalité.

aliment sportifs 5Focus sur quelques innovations en nutrition sportive, développées par les marques spécifiques mais également par les marques nationales :

  • La nutrition du sportif est un axe d'innovation chez Lactel qui lançait fin 2014 Sportéus pour la récupération musculaire après l’effort. Cette boisson lactée est composée de lait délactosé et est élaborée selon une recette spécifique avec 35% de protéines.




  • aliment sportifs 4Maître Prunille surfe sur sa notoriété sur le marché des fruits séchés et développe des produits dédiés à l'effort :
    • "Avant & Après l'effort" à base figue.
    • "Pendant l'effort" à base de datte.

L'entreprise peut miser sur son expertise du fruit pour communiquer sur le côté sain et naturel du produit, arguments qui le différencie de nombre de gels de l'effort.

 

  • aliment sportifs 6Decathlon a développé le Double Use System qui apporte une solution pratique pour l’hydratation des sportifs. Cette gourde offre une double boisson qui permet d’intégrer à la fois de l’eau et une poche de boisson isotonique. Le sportif peut choisir de ne boire que de l’eau ou bien de mélanger l’eau et la boisson isotonique juste en tournant le bouchon.

 

  • aliment sportifs 8Le groupe canadien Khlôros a lancé les premiers chewing-gums qui améliore l’absorption des nutriments. La gamme Chewpod se décline en 3 types de chewing-gums essentiellement dédiés aux sportifs (professionnels comme occasionnels) :
    • "énergie et endurance".
    • "concentration et éveil".
    • "récupération et sommeil".

 

  • La promesse sommeil et récupération sportive est également exploitée. Le sommeil permet en effet une augmentation de la synthèse protéique et entraine donc à la fois la réparation des tissus et le développement des muscles :
    • Force Factor™, marque américaine de nutrition sportive propose un complément alimentaire GainZzz™ à base de GABA (connu pour son effet relaxant, réducteur de stress) et divers composés impliqués dans le sommeil (L-taurine, mélatonine) afin d'optimiser la production d’hormones anabolisantes naturelles. En plus de la promesse sommeil, GainZzz™ intègre un complexe de aliment sportifs 7récupération sportive à base de Wellmune®, un ingrédient à l’efficacité prouvée sur les sportifs (nombreuses études cliniques à l'appui).
    • Gatorade développe également aux USA un "night-time yogurt snack" qui libère lentement des protéines pour permettre une meilleure récupération pendant la nuit.

 

Si la refonte de la règlementation a pu décourager certains industriels à l'innovation sur le segment de la nutrition sportive, ces derniers bénéficient aujourd'hui d'une visibilité sur les dispositions à venir. Et compte tenu de l'élargissement permanant de la cible, le marché de la nutrition du sportif devrait avoir un bel avenir devant lui... 


Pour en savoir plus sur la nutrition santé : Portail Nutrition-Santé "Invest In Bretagne".

A lire également

SIAL 2016 : visions croisées d'experts

Le 30/11/2016

Les experts du site de direction-marketing.fr, Valorial, le Club PAI-Food Ingrédients, la CCI Rennes et Mintel nous proposent leur vision et analyse du SIAL 2016, salon international de l'industrie agroalimentaire qui a eu lieu du 16 au 20 octobre dernier à Paris.

Tendances alimentaires émergentes à l’horizon 2030

Le 30/11/2016

Publiée par AlimAvenir avec Futuribles, l’étude Vigie Alimentation 2016-2017 vient de paraître. Elle analyse 10 principales tendances alimentaires et les projette à horizon 2030. Auront-elles modifié la chaîne alimentaire ? Cette étude est le fruit d’un croisement de données et de visions d’experts. Retour sur ces dernières…

Les tendances Food & Drink 2017 selon la société d'études de marché Mintel.

Le 29/11/2016

Mintel, société d'études de marché et gestionnaire de GNPD, base de données mondiale de l'innovation, dévoile ses prédictions pour 2017 en matière de tendances alimentaires. Jenny Zegler, Global Food & Drink Analyst, propose une vision à l'échelle mondiale qui repose sur des attentes fortes en matière de santé, de praticité et de confiance.