Ingrédients anti-stress : un nouveau segment porteur.

Le 28 juin 2016

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Le stress touche plus de 6 Français sur 10 et devient une préoccupation quotidienne pour les Français. Et si l'alimentation représentait une solution pour le maîtriser ? Entre compléments alimentaires et boissons fonctionnelles les innovations se multiplient...

 

 

Un sondage réalisé en janvier 2016 par BVA, Les Français et le Stress, révèle que plus de la moitié de la population française est confrontée au stress

  • 61% des Français déclarent se sentir stressés la plupart du temps ou de temps en temps. Ce sont les catégories de populations les plus favorisées (CSP+), les femmes et les personnes de moins de 50 ans qui se montrent les plus stressées.
  • Si 27% de la population se sentent rarement stressés, seulement 12% des Français déclarent ne jamais avoir ce sentiment de stress, surtout des personnes de plus de 50 ans.

 

 

 

Ce sont ainsi 10 millions de Français qui se sentent quasiment en permanence stressées :

  • Plus précisément, près d’1 Français sur 5 déclare se sentir stressé la plupart du temps (19%) ce qui représente près de 10 millions de personnes.
  • Le stress est d’autant plus fréquent chez les personnes les plus jeunes (27% des 15-34 ans sont dans cette situation) et les femmes (23%).

Stress1

Réponse des industriels en GMS : des lancements de produits "anti-stress" en progression.

Selon Mintel, base de données mondiale de l'innovation, le nombre de nouveaux produits axés sur la détente progresse fortement : au global ce sont 3,973 nouveaux produits qui ont été lancés avec le positionnement “relaxation” ou “calming” en 2015 contre 1,442 en 2005 (source : Big Conversation – Paris – mai 2016).

Pour exemple, le déploiement des boissons calmantes, comme parade aux boissons énergisantes :

 Stress2

Sur le segment de la pharmacie, les produits anti-stress performent.

Le Synadiet (Syndicat regroupant plus de 90% des professionnels du secteur) et ImsHealth (Leader mondial des études de marché santé), ont réalisé conjointement une classification française des compléments alimentaires sur les circuits de la pharmacie et de la parapharmacie.

Jacques Brun, Directeur Efficacité des Forces de Vente chez Ims Health présentait, à l'occasion des Journées Aliments Santé (JAS) de La Rochelle, l'analyse des promesses et sous-promesses les plus porteuses en pharmacie

Parmi les promesses ressorties comme les plus dynamiques, celle de la vitalité se démarquait tandis que les volumes les plus importants étaient représentés par les promesses "humeur - stress- sommeil".

Stress3

Stress4

 

A noter que ce sont les vitamines & minéraux et les plantes qui sont les plus utilisés pour répondre au positionnement antistress.

 

Le safran associé aux probiotiques : une combinaison prometteuse ?

Green Plants Extracts (GPE) est une entreprise scientifique dédiée à la production d’extraits de plantes pour les produits nutraceutiques et les compléments alimentaires visant le bien-être et la santé du système nerveux central. GPE travaille entre autres sur les extraits de safran, extraits pour lesquels les effets antidépresseurs sont supportés par de nombreuses études cliniques et se sont avérés comparables à ceux des molécules de référence telles que la fluoxétine. L’extrait de safran aurait aussi un effet positif sur l’humeur ainsi que la capacité à améliorer le sommeil de sujets en bonne santé mais légèrement stressés.

Lors des conférences des JAS à La Rochelle, Estelle Enaud, R&D Manager de Green Plants Exracts, présentait le partenariat avec Exden, une autre entreprise scientifique bénéficiant, quant à elle, d’une expertise sur les probiotiques. Les travaux sur la communication bidirectionnelle constante établie entre le système nerveux central et le tractus intestinal ont en effet démontré que le microbiote remplit des rôles essentiels et que sa composition influence grandement la réponse au stress.

Stress5

De ce partenariat est née l'idée que des probiotiques, judicieusement choisis, associés à un extrait de safran, pourraient coopérer pour améliorer l’état de relaxation.

La collaboration étroite avec Exden a permis de développer une formulation comprenant les deux ingrédients et garantissant la viabilité des souches probiotiques : Probiostress®. Au final, la preuve de concept a été établie par les résultats d’une étude randomisée en double aveugle contre placebo. A noter que Probiostress® n'entraine pas de troubles de la cognition contrairement aux anxiolytiques en général.

 


Gérer son stress tout en maintenant le rythme devient donc une promesse particulièrement séduisante aux yeux des consommateurs et devrait donc inspirer les innovations de produits fonctionnels à venir. D'autant plus que le lien entre stress et poids corporel est de plus en plus établi…

Pour en savoir plus sur la nutrition santé : Portail Nutrition-Santé "Invest In Bretagne".

A lire également

Le petit-déjeuner : un moment de consommation propice à l'innovation...

Le 23/05/2017

Depuis quelques temps, les pays anglo-saxons revisitent l'offre de produits dédiés au petit-déjeuner. Exit les tartines au beurre, les plats considérés comme cœur de repas ont trouvé un relai de croissance au travers d'un nouvel instant de consommation : pizzas, wraps et burgers s'invitent sur le petit-déjeuner pour réveiller nos papilles…

Innover sur le segment de la minceur : Coca-cola Plus, le brûleur de graisses ?

Le 18/05/2017

Partout dans le monde, les politiques font la chasse aux calories, accusant divers produits, dont les sodas, de l’épidémie d'obésité. Charge aux industriels d'être proactifs et, avant toute coercition, de s'adapter tantôt par des stratégies de reformulation, tantôt par des actions de communication ou d'éducation nutritionnelle. Cas de la minceur...

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?