Revue de presse Véhicules & Mobilités du 29/06/16

Le 29 juin 2016

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Chaque semaine, l'équipe de Themavision Véhicules & Mobilités sélectionne pour vous les actualités les plus impactantes sur :

  • les nouveaux usages de la mobilité,
  • les véhicules connectés, autonomes et les infrastructures intelligentes,
  • la stratégie des constructeurs,
  • l'électromobilité et les énergies alternatives,
  • les facteurs d'évolution de la filière (marché, matières premières, régulation...),
  • et les initiatives bretonnes et les stratégies de territoire.

 


 

Nantes achète 80 autobus au GNV à Iveco Bus

Le réseau de transport en commun de Nantes opère 225 autobus dont 72% roulent déjà au GNV grâce à une démarche de conversion déjà ancienne. La métropole va encore renforcer son parc GNV avec l’achat de 80 autobus Iveco.  Il s’agit de 80 bus articulés de la nouvelle génération de bus d’Iveco UrbanWay. MobiliCités, le 21/06/16

 


 

Le dilemme macabre des voitures autonomes

Les algorithmes des voitures autonomes sont le centre du débat depuis le début : quels choix doit faire une voiture autonome en cas de potentiel collision mortelle ? C'est cette question qui crispe les états pour l'autorisation ou non des véhicules autonomes. Pourtant, il est aussi montré que les algorithmes éviteront 90% des accidents actuels. Pourquoi acceptons-nous mieux plus de morts par "erreur humaine" que moins par "choix algorithmique" ? Et vous qui sauveriez-vous : les passagers, les enfants, les animaux, les personnes âgées, les médecins, les personnes respectant les feux ... ? L'article donne un lien vers un site éducatif (en anglais) pour faire le test ! Le Monde Sciences, le 24/06/16


 

Michelin investit dans une start-up chinoise

Qui aurait parier sur le service de voiturier comme levier de développement de l'industrie automobile en Chine ? C'est l'une des voies explorées par Michelin. "Proposer plus de services pour vendre du pneu" est sans doute une transcription trop abrupte d'une analyse fine des besoins complexes des consommateurs chinois ciblés par e Dai Bo et Michelin. Ce qui leur permet de mettre sur le marché une proposition de valeur cohérente qui permet d'abaisser significativement les externalités négatives nées de la possession de véhicules : fin du tracas du stationnement et accès à une offre personnalisée de services d'entretien et maintenance du véhicules. Journal Auto, le 21/06/16


 

Plastic Omnium voit dans l'hybride des opportunités inattendues

Devenir le roi du silence tel est le défi très rémunérateur que Plastic Omnium cherche à relever. En effet, le développement des motorisations tout ou partie électrique impose de nouveaux standards aux équipementiers automobiles dont les composants ne peuvent plus bénéficier du parapluie sonore des moteurs thermiques. Au contraire, ils se trouvent surexposés par le "silence" électrique. Donc l'intelligence des solutions déployées devient déterminante pour maintenir la qualité perçue de véhicules souvent premium voire haut-de-gamme. Reuters, le 22/06/16

 


 

Comment Opel va utiliser les usines et plateformes de PSA

La coopération GM/PSA noué en 2012 avait finalement échouée en 2013 après la revente des actions PSA par GM. Opel et PSA ont néanmoins prévu de collaborer en lançant à partir de 2017 des véhicules sur des plateformes communes, en l’occurrence celles de PSA, adaptées aux marchés européens d’Opel. Il s’agit d’un petit SUV (plateforme 2008), d’un SUV (plateforme 3008) et d’un utilitaire léger. Une collaboration stratégique puisqu’elle pourrait représenter 20 % des ventes d’Opel, que deux des véhicules prévus seront produits dans les usines PSA et que des équipes travaillent ensemble à Vélizy et à Rüsselsheim. Un moyen pour Opel, en déficit depuis 1999, d’améliorer sa performance économique et pour PSA de mieux amortir ses plateformes et son outils industriel. Challenges, le 23/06/16

 


 

Le Cher : le développement de l'électromobilité passera par une DSP

Le département du Cher a choisi une délégation de service public (DSP) pour le développement de son réseau de bornes de recharge électrique. L'intérêt de la DSP est un mode de rémunération lié aux résultats du service. Cette stratégie permet de déléguer à Citeos une mission de développement du réseau et des engagements de son bon fonctionnement. La marque de Vinci Energies aura la responsabilité des campagnes de promotion et de communication, le choix des implantations des bornes, les évolutions de l'offre de service, l’assistance aux usagers 7j/7 et 24h/24 et une garantie de service de 99%.  MobiliCités, le 24/06/16

A lire également

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 06/12/16

Le 06/12/2016

Transports publics ; Open Data ; PSA ; IHM ; Recharge électrique ; Véhicules Hors d'Usage ; Allemagne ; Méga camions ; Bretagne

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 29/11/16

Le 29/11/2016

Réseau routier ; Royaume-Uni ; Véhicule connecté ; Voiture autonome ; Logistique dernier kilomètre ; Voiture électrique ; Chine ; Citroën ; Facebook

Open source : avenir ou concurrence de l'industrie automobile ?

Le 22/11/2016

Comment l’open source, le partage permettent d’arriver différemment à la construction d’une voiture ? Mais ces véhicules open source sont-ils réservés aux makers ou influencent-ils les pratiques de l'industrie automobile ? Quels sont les impacts des véhicules open source sur la chaîne de valeur, notamment la distribution des véhicules ?