Brut market, un nouveau concept de restauration à la croisée des influences culinaires des quatre coins du monde

Le 14 juin 2016

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Manger vietnamien, américain, italien ou français dans un même lieu de restauration c'est possible chez Brut Market avec ses quatre comptoirs aux spécialités culinaires venant du monde entier. Ce nouveau concept s'inscrit pleinement dans la tendance Food Court.

 

Brut Market : 4 comptoirs de street food dans un même lieu de restauration

 

 

Non loin du quartier de la Bourse dans le deuxième arrondissement à Paris, Brut Market a ouvert ses portes en janvier 2016. Son fondateur Sacha Wolf a repensé son restaurant de service à table, anciennement nommé Brut, en un restaurant dans l'esprit food-court. Quatre stands avec des spécialités culinaires venant du monde entier réunies sous un seul et même toit. Ce nouveau concept urbain vise à rajeunir sa clientèle et ça marche ! Zoom sur les différentes expériences culinaires proposées dans ce restaurant 100% fast casual.

 

 

  • Burger woodBurger Wood : des burgers premiums avec des buns artisanaux, de la viande française, des sauces et frites maison. Les murs de ce corner sont en bois pour l’effet cabane rustique et artisanal avec une touche de modernité due à la typologie choisie et au fond noir de la carte.

 

 

  • la mammaLa Mamma : ce corner propose de composer soi-même sa cuisine italienne. Une douzaine d'ingrédients au choix pour la confection de risottos, pennes, salades, sandwichs. Ce comptoir propose également des entrées du sud et des desserts maison comme le tiramisu ou la panacotta. Le décor est ici aux vives couleurs du drapeau italien.

 

  • 114056-le-comptoir-monsieur-roger-du-restaura-560x0-1Monsieur Roger : rôtisseur et charcutier de métier vous propose des plats à la française version street food comme le Parmentier de boudin, tartare de boeuf, gratin de coquillettes, poulet fermier rôti ... Le décor de ce stand rôtisserie n'est pas sans rappeler la boucherie traditionnelle avec le carrelage blanc au mur, mêlé à la modernité dans le choix des accessoires et la présentation de la carte.

 

 

  • 114061-le-comptoir-khay-du-restaurant-market-560x0-1Khay : de la cuisine vietnamienne avec des ban mih, salades, bo buns, des nems sur un stand orné de papier peint à motifs plumes pour apporter la note exotique.

La commande se passe au comptoir en fonction des envies du jour de chaque client. Avec son plateau, il peut ensuite s'attabler dans un espace commun au centre du restaurant ou emporter son plat. Dans l'air du temps, le restaurant est très convivial et d'inspiration "melting pot" avec un mélange des cuisines, des ambiances et des décorations. La salle de restauration offre 70 places assises avec des tables de bistrot, des chaises de cantine ou des fauteuils cosy. La superficie du restaurant est de 120 m² et le ticket moyen de 13 €. Ce nouveau concept est idéal pour les indécis qui peuvent mixer les spécialités du globe dans un même repas !

 

Food halls ou Food courts, ces aires de restauration qui arrivent timidement en France

 

Venu tout droit de New-York, le Food-court désigne donc un lieu dans lequel on peut trouver une multitude de corners de street food venus de divers horizons, avec des tables communes pour s’asseoir et manger. Les prix y sont généralement raisonnables, l’ambiance sympathique et conviviale, les découvertes culinaires pleines de surprises. Cette aire de restauration est largement déployée dans le monde surtout aux Etats-Unis et en Asie, notamment à Singapour.

Mais le développement peine en France. Après une expérience avortée au centre commercial Italie 2 (Restagora), on compte aujourd’hui seulement deux food-courts en France : Food Avenue à Reims et le Carrousel du Louvre à Paris.

Et pourtant cette formule revêt de nombreux avantages :

  • pour le restaurateur : avec une salle commune et un service au comptoir les frais sont largement inférieurs à ceux d'un restaurant classique. Seule une maintenance externalisée est assurée pour débarrasser et entretenir les tables de la salle mutualisée. Un restaurateur qui dispose d'un faible capital de départ peut avec le food court tester son concept. De plus, il bénéficie d'un lieu privilégié souvent bien placé avec de grandes influences aux heures de pointes, emplacement qu'il n'aurait surement pas eu si l'entrepreneur avait monté son affaire seul.
  • pour le consommateur : une grande diversité dans l’offre et la possibilité de découvrir de multiples spécificités culinaires à des prix très corrects. Les lieux sont conviviaux et modernes et l'offre de restauration souvent qualitative pour le plus grand plaisir des consommateurs.

Alors à quand le déploiement en masse de ce modèle en France ?

A lire également

ZA, un restaurant snacking littéraire nouvelle génération

Le 29/11/2016

Expérientiel, un mot qui résume très bien le nouveau concept parisien ZA. Ce café littéraire 3.0 nourrit à la fois le corps et l'esprit. Une offre de restauration snacking et des propositions littéraires à disposition, le tout en mode 3.0 !

Les tendances Food & Drink 2017 selon la société d'études de marché Mintel.

Le 29/11/2016

Mintel, société d'études de marché et gestionnaire de GNPD, base de données mondiale de l'innovation, dévoile ses prédictions pour 2017 en matière de tendances alimentaires. Jenny Zegler, Global Food & Drink Analyst, propose une vision à l'échelle mondiale qui repose sur des attentes fortes en matière de santé, de praticité et de confiance.

Comment permettre au consommateur d'accéder rapidement à l'information guidant son achat ? Par un visuel simple et efficace…

Le 17/11/2016

L'heure est à la transparence et aux messages clairs… En réponse à ces attentes, les marques s'emparent de chiffres, de curseurs ou d'échelles d'intensité pour un codage simple et rapidement compréhensible. Un vrai challenge vu le peu de temps qu'accorde le shopper au choix des produits en linéaire.