Commerce international : les exportations équilibrent la balance commerciale bretonne

Le 03 juin 2016

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Le balance commerciale de la Bretagne est très légèrement déficitaire de 92 millions d’euros (taux de couverture de 99.1%). Le montant des importations est stable (10.7 milliards) mais après 3 années consécutives de baisse, la belle croissance des exportations a permis de combler le déficit de 584 millions observé en 2014.

La Bretagne représente 2.4% des exportations et 2.1% des importations françaises.

Le 1er secteur du commerce international breton est l’industrie agroalimentaire, qui pèse 38% des exports et 27% des imports. Le secteur des matériels de transport progresse également, tiré surtout par les exportations de navires vers Malte ou le Sénégal.

L’Europe reste le principal partenaire commercial de la Bretagne (2/3 des importations et des exportations) et notamment l’Allemagne (14% des imports, juste devant la Chine, 12% des exports, juste devant l’Espagne).

Pour en savoir plus, l'étude synthétique réalisée par la direction régionale des Douanes de Bretagne relative aux résultats du commerce extérieur de la Bretagne en 2015 est jointe à cet article. 

A lire également

« Breizh Fab : l’industrie ambitieuse »

Le 18/06/2018

La Région Bretagne, les services de l’Etat, le CETIM, l’UIMM Bretagne, la CCI Bretagne, l’Institut Maupertuis, la FIM et Plasti-Ouest s’engagent pour la dynamisation des industries manufacturières bretonnes. Objectif : les aider, grâce à un programme d'accompagnement, à relever les défis de la modernisation et de l’innovation.

La filière frais normande veut collaborer

Le 12/06/2018

Le Cluster Logistique Seine Normandie (LSN) vient de lancer un appel d’offres pour imaginer un projet collaboratif permettant de renforcer les performances des entreprises de transport sous température dirigée.

SCOOP ou l’avenir du transport intelligent en Bretagne

Le 11/06/2018

Le projet SCOOP vise le déploiement de systèmes de transport intelligents coopératifs, basés sur l’échange d’informations entre véhicules et avec la route. La Bretagne figure parmi les sites pilotes.