Commerce international : les exportations équilibrent la balance commerciale bretonne

Le 03 juin 2016

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Le balance commerciale de la Bretagne est très légèrement déficitaire de 92 millions d’euros (taux de couverture de 99.1%). Le montant des importations est stable (10.7 milliards) mais après 3 années consécutives de baisse, la belle croissance des exportations a permis de combler le déficit de 584 millions observé en 2014.

La Bretagne représente 2.4% des exportations et 2.1% des importations françaises.

Le 1er secteur du commerce international breton est l’industrie agroalimentaire, qui pèse 38% des exports et 27% des imports. Le secteur des matériels de transport progresse également, tiré surtout par les exportations de navires vers Malte ou le Sénégal.

L’Europe reste le principal partenaire commercial de la Bretagne (2/3 des importations et des exportations) et notamment l’Allemagne (14% des imports, juste devant la Chine, 12% des exports, juste devant l’Espagne).

Pour en savoir plus, l'étude synthétique réalisée par la direction régionale des Douanes de Bretagne relative aux résultats du commerce extérieur de la Bretagne en 2015 est jointe à cet article. 

A lire également

Comment détendre les flux tendus dans la filière des produits frais ?

Le 16/05/2017

Un groupe de travail initié en Rhône-Alpes a identifié des actions pour détendre les flux logistiques de la filière des produits frais avec des industriels, des transporteurs et des distributeurs de la GMS. Comment déployer ces actions en Bretagne ? Découvrez et rejoignez la démarche !

Découvrez et évaluez les projets étudiants en supply chain le 15 juin !

Le 16/05/2017

L'Ecole Supérieure de Logistique Industrielle de Redon (campus E.S.P.R.I.T.) organise la 12ème édition des Trophées GENIAL le 15 juin 2017 : adhérents de BSC, venez évaluer les projets des étudiants !

Règlementation urbaine : pas encore de Crit'Air en Bretagne

Le 06/02/2017

Paris, Grenoble et Lyon ont adopté les macarons Crit'Air pour réguler les accès en centre-ville, notamment pendant les pics de pollution : retour sur cette règlementation et sur la situation en Bretagne.