Commerce international : les exportations équilibrent la balance commerciale bretonne

Le 03 juin 2016

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Le balance commerciale de la Bretagne est très légèrement déficitaire de 92 millions d’euros (taux de couverture de 99.1%). Le montant des importations est stable (10.7 milliards) mais après 3 années consécutives de baisse, la belle croissance des exportations a permis de combler le déficit de 584 millions observé en 2014.

La Bretagne représente 2.4% des exportations et 2.1% des importations françaises.

Le 1er secteur du commerce international breton est l’industrie agroalimentaire, qui pèse 38% des exports et 27% des imports. Le secteur des matériels de transport progresse également, tiré surtout par les exportations de navires vers Malte ou le Sénégal.

L’Europe reste le principal partenaire commercial de la Bretagne (2/3 des importations et des exportations) et notamment l’Allemagne (14% des imports, juste devant la Chine, 12% des exports, juste devant l’Espagne).

Pour en savoir plus, l'étude synthétique réalisée par la direction régionale des Douanes de Bretagne relative aux résultats du commerce extérieur de la Bretagne en 2015 est jointe à cet article. 

A lire également

GNV et logistique urbaine sur Dinan Agglomération

Le 14/02/2018

Le Conseil communautaire de Dinan Agglomération a voté en décembre une délibération prévoyant la construction de plateformes de logistique urbaine et le développement du GNV sur le territoire.

Transport de marchandises: découvrez, discutez, innovez et expérimentez à Rennes !

Le 09/02/2018

Du 14 au 18 mars se tiendra à Rennes l'évènement In&Out, pour inventer et expérimenter les mobilités (marchandises et personnes) de demain. Vous cherchez à expérimenter votre solution innovante? C'est ici !

GNV : des subventions possibles avant le 10 mars 2018

Le 05/02/2018

Le Pôle Energie Bretagne (PEBreizh) est lauréat de l’appel à projets national « Solutions intégrées de mobilité GNV », lancé par l’Etat et l’Ademe. Le projet permet aux entreprises volontaires de recevoir des subventions allant jusqu'à 10.000€ pour l'achat de véhicules GNV. Date limite de candidature : le 10 mars prochain.