Restauration rapide : les raisons du succès selon Bernard Boutboul du cabinet Gira Conseil.

Le 14 avril 2016

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Comme chaque année à l'occasion du Sandwich & Snack Show, Bernard Boutboul, Directeur Général du cabinet Gira Conseil, a dévoilé les derniers chiffres clés de la restauration rapide, marché qui ne cesse de croître. Sandwich, burger, pizza, sushi, bagel, salade, kebab s'adaptent aux attentes des consommateurs et le marché sourit...

Un marché qui est passé de moins de 19,6 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2004 à 47,11 milliards en 2015

Depuis 2012, la Vente Au Comptoir (VAC) domine de plus en plus le marché de la Consommation Alimentaire Hors Domicile. Malgré un contexte économique morose, le chiffre d'affaires de la VAC ne cesse de progresser, réalisant encore une progression de 1.44% quand le Service à Table devrait probablement accuser une baisse avoisinant les -6 %.(chiffres non encore établis).

  • + 4% en 2012
  • + 1,8% en 2013
  • + 1% en 2014
  • + 1.44% en 2015



Les raisons du succès selon Gira Conseil.

L’expert du marché de la consommation alimentaire hors domicile explique ce succès au travers de neuf points :

succès rest rapide1

  • Court en gamme : une offre réduite mais renouvelée régulièrement.
  • Transparent : des cuisines ouvertes sur la surface de vente (même chez Mac Donald's).
  • Offre Mini : permet non pas de manger moins mais de goûter davantage de produits au même moment.
  • Home-made : le fait maison qui rassure.
  • Premium : un ticket moyen qui peut atteindre 27 euros en restauration rapide.
  • Esthétisation des lieux : la VAC adopte de plus en plus les codes du service à table en jouant autant sur l’esthétique des boutiques que sur la qualité et la présentation des produits servis.
  • Le pain, que les Français adorent. Toute offre de restauration rapide adoptée par les français semble comporter systématiquement une forme de pain, quelle qu’elle soit …
  • Le frais, un incontournable.
  • La rotation avec l'utilisation d'ardoises pour offrir salade, burger ou sandwich "du jour".

 

A ces 9 point, l'on peut également ajouter les efforts réalisés quant au service : par exemple chez Mac Donald’s une carte à puce est remise au client au moment de la commande et servira à le géolocaliser dans le restaurant. Plus besoin de renseigner la zone où le convive compte s'installer, le personnel retrouve sans problème l'endroit où apporter la commande.

 

Ces efforts d'adaptation de l'offre à la demande, associés à l'arrivée de nouveaux acteurs qui font bouger les lignes devraient assurer encore de belles années à la restauration rapide…

A lire également

Le petit-déjeuner : un moment de consommation propice à l'innovation...

Le 23/05/2017

Depuis quelques temps, les pays anglo-saxons revisitent l'offre de produits dédiés au petit-déjeuner. Exit les tartines au beurre, les plats considérés comme cœur de repas ont trouvé un relai de croissance au travers d'un nouvel instant de consommation : pizzas, wraps et burgers s'invitent sur le petit-déjeuner pour réveiller nos papilles…

Les solutions repas Feed "all in one" ou l'apologie de la pause déjeuner au format XS

Le 17/05/2017

Repas simplifiés, raccourcis, grignotés en solo, abandon de la table au profit de produits nomades, à manger sur le pouce... L’arrivée remarquée de Feed, smart food "all in one" en réponse à ces nouveaux rythmes interpelle à l’heure où une récente enquête du CREDOC annonce qu’en France,en 2016, la désinstitutionnalisation des repas s’essouffle… [...]

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?