Le sans gluten mise sur l'ultra gourmandise.

Le 24 mars 2016

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
"Libérer les intolérants au gluten de leurs contraintes alimentaires" tel est le crédo des Affranchis qui proposent des cookies premium adaptés aux 600 000 intolérants au gluten en France. Quant aux cinq millions de Français non cœliaque mais qui font le choix du sans gluten, ils seront certainement conquis par le côté ultra-gourmand du produit….

 

 

 

Du segment de niche au produit de bien-être.

La demande en produits free-from comme le sans lactose, sans huile de palme, sans sucre ou sans gluten progresse à grands pas. Selon une étude Xerfi, les ventes de produits sans allergène devraient progresser de 9% cette année pour atteindre 215 millions d’euros.
Le sans gluten est peut-être le segment le plus emblématique : il a réussi à passer, en un temps record, d'un produit thérapeutique (donc ciblant un public restreint) à un produit de confort (produit mass-market).

Il sort ainsi de sa niche : en France, les ventes de produits sans gluten bénéficient de croissances à 2 chiffres en grande surface : +29 % en 2012, +32 % en 2013 et +42 % en 2014, selon Iri.

 

 

 

L’effet placebo renforcé par la sensation de bien-être général constitue un terrain fertile au développement du sans gluten.

On assiste donc à un élargissement marqué de la cible : les intolérants au gluten certes, mais également les proches d’une personne atteinte de la maladie cœliaque, les personnes dites sensibles et, de manière plus générale, les consommateurs qui s’auto-diagnostiquent une intolérance alimentaire (au gluten mais aussi au lactose) pour expliquer des désordres intestinaux passagers.

Ces derniers, qui n'ont pas de contrainte médicale, constituent un potentiel de croissance important mais ils auront le choix de revenir au gluten si l'offre ne leur apportait pas satisfaction…

L’innovation : un pilier essentiel de la croissance.

Ainsi, pour répondre à cette demande croissante, la diversification de l’offre doit être au rendez-vous. Mais ce n'est pas sans contraintes pour les industriels, tant au niveau des caractéristiques rhéologiques (qui définissent la texture des aliments) qu'organoleptiques, le goût étant l'un des critères majeurs d'achat et de ré-achat.

Le droit à la gourmandise pour Les Affranchis :"l'abolition des recettes tristes et sans saveur".

Dans l'optique de mettre de la gourmandise dans l'univers du sans gluten (même si les progrès sont sensibles, les consommateurs ne sont pas pleinement satisfaits de l'aspect gustatif des offres proposées), Les Affranchis ont créé une gamme de 3 cookies artisanaux, sans gluten, au goût du "fait maison", à emporter ou à consommer à domicile.

  • Chocolat noir et éclats de caramel d’Isigny au beurre salé et sel de Guérande
  • Chocolat au lait et Noisettes du Piémont IGP
  • Chocolat blanc et Citron vert

 

Sans conservateur, ni additif artificiel, les ingrédients sont rigoureusement sélectionnés pour leurs qualités gustatives : Caramel d’Isigny au beurre salé et sel de Guérande, Noisettes du Piémont IGP, beurre de Normandie, chocolat belge. Tous les produits ont la licence AFDIAG.

Actuellement en cours de référencement, Les Affranchis seront, dès le 25 mars, en vente en exclusivité chez Colette à Paris.

Cookies sans gluten1

 

A noter la communication décalée version gangsters des années 30 qui se sont donné la mission de "libérer les intolérants au gluten de leurs contraintes alimentaires", avec publication d'une gazette à l'appui.

"Grâce à plusieurs filières gardées secrètes, ces gangsters gourmets, surveillés par la brigade du goût, ont fait venir dans leur planque en région parisienne, du caramel d’Isigny au beurre salé et sel de Guérande, des Noisettes du Piémont, d’indication géographique protégée et du délicieux chocolat belge..."

 

 

Cookies sans gluten2


Pour en savoir plus sur la nutrition santé : Portail Nutrition-Santé "Invest In Bretagne".

A lire également

Les nouvelles recommandations Anses, des impacts en IAA ?

Le 27/04/2017

L'Anses a publié les nouvelles recommandations nutritionnelles en terme de santé publique. De nouvelles catégories d’aliments, des contaminants alimentaires repérés et des habitudes alimentaires observées déterminent des objectifs de fréquence et de portions de consommation. Ces nouveaux repères ne seront pas sans conséquence pour le foodservice.

L’innovation dope le marché de la 4ème gamme : vers de nouveaux territoires et de nouveaux usages.

Le 25/04/2017

L'été approche et, face à la concurrence des produits frais non emballés ou des barquettes en flow pack, les marques de la 4ème gamme déploient leurs innovations. Entre saveur, présentation ou usage, les promesses marketing se multiplient pour une offre en mode séduction. En smoothie ou sur les barbecues, le segment élargit le champ des possibles.

Gamme classique Brasserie de l'Hermine

La Brasserie de l’Hermine affiche un ancrage régional… pour revendiquer son identité gustative !

Le 24/04/2017

Capitaliser sur son identité régionale, c’est le positionnement opté par de nombreuses marques. La Brasserie de l’Hermine, fière de porter certains attributs bretons, fait le choix d’un ancrage régional plus modéré, inscrivant ses origines dans une histoire plus large pour assumer la "belgitude" de ses bières et revendiquer son caractère gustatif !