Burgerfi : un fast-good éthique à la croisée des tendances actuelles de la restauration

Le 25 février 2016

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Ce fast-food repose sur une offre alimentaire simple, saine et gourmande, le tout sur fond d'esprit eco-friendly. Véritable mix de tendances alimentaires fortes du moment, ce nouveau concept de restauration fait fureur aux États-Unis.

Une chaine de restauration américaine

Fondée en 2011 en Floride par John Rossati, cette chaîne de restauration compte aujourd'hui plus de 70 restaurants aux Etats-Unis avec une prévision de 40 à 50 ouvertures dans les mois à venir. Par ailleurs, cette enseigne a signé un partenariat avec le Mexique pour déployer 40 points de vente. Selon les spécialistes du secteur, cette enseigne fait partie du palmarès des meilleurs burgers du pays et semble avoir de belles années devant elle avec encore un potentiel fort prometteur.

 

 

Burgerfi se revendique comme "naturellement différent" avec un esprit totalement écoresponsable respectant bon nombre de normes environnementales. Tous les restaurants ont, par exemple, des chaises conçues à partir de canettes de coca recyclées. Les tables, quant à elles, sont fabriquées à partir de bouteilles de lait recyclées ainsi que du bois compressé recyclé. Au plafond, sont installés des ventilateurs qui consomment 66% d'électricité en moins que les ventilateurs classiques. Les serviettes utilisées en fin de repas par les consommateurs sont également 100% recyclées.

 

intérieur resto

 

L'enseigne affiche également sa différence  par son offre produit qui se veut simple, saine et de qualité. Avec son slogan "From the farm not the lab", le décor est planté. Effectivement, la gamme proposée par l'enseigne émane directement des producteurs avec une traçabilité et une transparence clairement affichées. Autre point fort de l'enseigne, la qualité de son "beef" provenant de boeuf de race Angus. Celle-ci est reconnue comme haut de gamme aux Etats-Unis et est fortement prisée. Elle est garantie sans hormones, ni antibiotiques. Même si la carte est ultra-courte, la créativité et l'originalité dans le choix des recettes sont des clés de différenciation non négligeables pour Burgerfi. A titre d'exemple, le burger "28" par exemple est confectionné avec une viande vieillie de 28 jours. Ou encore les recettes diverses et variées de frites fraiches : les Urban fries (frites avec fines herbes et parmesan) ou les Alternative fries (frites avec oignons émincés, fromage, moutarde, sauce burger). Par ailleurs, les frites peuvent être personnalisées à souhait avec un large choix de toppings originaux : sel + vinaigre, fromage, chili, cajun ... A propos des burgers, ils sont marqués au fer par le nom de la marque faisant un parallèle avec l'identification des boeufs dans les fermes ou ranchs américains. Les prix sont abordables (cheesburger est à 5.97$, moins de 5 € alors que le Big Mac est à 3.90€ en France). L'enseigne propose également des bières artisanales et détient sa propre micro-brasserie.

marquage burger

 

Vers une ruée des fasts good ethiques ?

D'autres jeunes enseignes américaines comme Shake Shack, Panera Bread, ou encore Sweetgreen sont positionnées sur ce créneau de fast casual sain et respectueux de l'environnement. Selon Paul Barron, spécialiste des Fast casual, leur part de marché a doublé au cours des cinq dernières années. Finie l'image de la malbouffe place à de nouvelles couleurs communes basées sur 2 grandes tendances de fond la traçabilité et la transparence des produits ainsi que le respect de l'environnement. D'autres spécificités partagées se dégagent de ces nouvelles enseignes comme des concepts "marketinguement" très bien conçus et réfléchis, des locaux modernes et chaleureux avec des cuisines ouvertes pour encore plus de transparence, de nombreux services proposés aux clients (wifi gratuit, possibilité de passer commande sur internet, forte présence sur les réseaux sociaux avec mise à jour fréquente de l'actualité, ...) et de la personnalisation. Autre point commun entre ces enseignes émergentes, elles sont majoritairement détenues par de jeunes entrepreneurs trentenaires, avides de nouveaux challenges et expériences.

Avec l'arrivée des enseignes françaises telles que Big Fernand, L'Atelier du Burger ou encore King Marcel, on se rapproche de cet univers à l'américaine. Effectivement, elles misent sur la qualité des produits, le fait-maison et le made in France. Par contre la dimension eco-friendly n'est pas encore spécifiquement mise en avant en France sur ce type de restaurants. Jusqu'à aujourd'hui...

A lire également

Liife, le concept sportif !

Le 17/01/2018

Au retour d'un voyage à Miami, trois amis d’enfance lancent un concept de restauration avec un engagement nutritionnel fort orienté autour du sport et du bien-être : Liife, eat smart.
Le concept se décline autour d'un univers gastronomique adapté à un mode de vie sain...

Marché du sushi : la GMS se différencie par une offre version DIY.

Le 18/12/2017

La France est devenue le plus gros consommateur de sushis en Europe… Depuis quelques années, ce mets japonais a pris son envol. Et l'offre ne se résume plus aux chaines de restaurants. La GMS a su se positionner avec des corners dédiés tandis que les industriels proposent des solutions pour réaliser ses propres sushis de façon simple et esthétique.

O local bio, restaurant zero déchet

Le 08/12/2017

Consommer autrement est une tendance qui séduit les consommateurs. A l'occasion de la journée de la lutte contre le gaspillage alimentaire 2017, le ministère a revu les contes de notre enfance version " anti-gaspi". La ville rose, quant à elle, accueillera prochainement Ô Local Bio, le premier restaurant zéro déchet.