Des insectes bientôt dans nos assiettes ? Nouvelles initiatives en agroalimentaire

Le 26 novembre 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Alors que plus 2 milliards de personnes dans le monde consomment des insectes, ces petites bêtes peinent encore à rentrer dans nos menus. Malgré l'interdiction de la règlementation européenne sur la commercialisation des insectes comestibles, certains industriels tentent de faire bouger les lignes.

 

Les nouveautés produits

 

  • Un engouement croissant en France pour ces alternatives durables aux protéines animales actuelles :

 

 

 

 

burger spped burgerL'enseigne de restauration angevine Speed Burger a proposé une édition limitée de burger à ses clients pour Halloween. Baptisé Creepy Burger, il se compose de boeuf haché, tomates, fromages, une couche de vers de farine croustillants, le tout renfermé dans un bun classique. Ce lancement éphémère de burger aux insectes avait pour principal objectif de faire le buzz et d'attirer de nouveaux clients enclins à la découverte. De quoi faire normalement parler de l'enseigne ! Opération ratée car la répression des fraudes a stoppé la commercialisation de ces burgers pas comme les autres afin d'être conforme à la règlementation européenne.

 

 

Innoprotea vers de farines séchées naturesDes insectes à l'apéro pour l'entreprise nantaise Innoprotéa. Cette société a vu le jour en 2012, crées par trois associés Pascal Aurouet, Frédéric Herlin et Fabrice Mazelle. Ces dirigeants d'entreprise détiennent un élevage biologique de grillons domestiques et de vers de farine d'une surface de 50 m2. Parallèlement à cette culture d'insectes, la société commercialise des vers de farine séchés et déshydratés en tube pour l'apéritif. Vendues dans des magasins spécialisés comme les épiceries fines ou les caves, quatre recettes sont disponibles : nature, à la fleur de sel, au curry et aux quatre épices. Ces dirigeants ne souhaitent pas s'arrêter de si bon chemin et réfléchissent au développement d'une farine à base d'insectes pour les industries agroalimentaires.

 

Kinjao-960x420-259x300Autre projet sur le sol français, celui de pâtes aux insectes sous la marque Kinjao. Ce projet est né d'une collaboration entre Entotech, groupe européen agroalimentaire spécialisé dans l'élevage, l'importation, la transformation et la commercialisation d'insectes comestibles et Algues de Bretagne (société Globe Export). A ce jour, deux références sont en gamme : Tagliatelles aux grillons natures au prix de 6.90€ le paquet de 250g et les Torsades aux grillons et à la spiruline à 7.90 € les 250g. Ces pâtes du futur sont disponibles depuis septembre dernier dans les épiceries fines et grandes surfaces spécialisées. Les torsades aux grillons et spiruline comblent 80% des besoins journaliers en protéines pour 100g de pâtes.

 

  • Positionnée sur l'alimentation bio et saine avec des produits sans gluten, des aides culinaires sans sel, l'entreprise belge Damhert a lancé une gamme à base d'insectes dans les supermarchés de Belgique. Baptisé Insecta, cette gamme propose des boulettes, nuggets, burgers, galettes et escalopes à base de vers de Buffalo. Ces nouveaux aliments ont effectivement été autorisés par l'Afsca (l'Anses belge) qui autorise 10 espèces comestibles.

 

gamme insecta

 

Vers une évolution de la règlementation européenne en 2016 ?

Les insectes sont considérés comme des nouveaux aliments et donc soumis à la règlementation européenne de la novel food. Est considéré comme tel, tout aliment qui n’était pas, ou très peu, consommé dans l’Union avant 1997 (date de l’entrée en vigueur du règlement CE n°258/97). Chaque nouvel aliment est soumis à une évaluation européenne avant sa mise en marché afin de prouver qu’il ne présente aucun danger pour le consommateur. Cette appréciation peut être complexe et durer plusieurs années. De ce fait, un nouveau règlement proposé aux Etats membres pourrait être adopté en 2016 avec pour principal objectif la réduction des délais et la simplification de la procédure.

Aujourd'hui, même si la commercialisation et la consommation d'insectes ne sont pas autorisées par la loi en France, elles sont souvent tolérées. Pour des raisons de sécurité sanitaire, la DGCCRF est par contre en droit de refuser la vente de ces petites bestioles.

Chez certains de nos voisins la mise en marché des insectes est totalement légale. C'est le cas de la Belgique qui, depuis début 2014, a autorisé la vente de 10 espèces (le ver de farine géant, le ver de farine, le ver Buffalo, le grillon domestique, le grillon à ailes courtes, la chenille de la fausse teigne, la chenille de la petite fausse teigne, la chenille bombyx, le criquet migrateur africain et le criquet pèlerin d’Amérique).

L'enseigne Jumbo, numéro deux de la grande distribution aux Pays-Bas, a décidé de lancer sa propre gamme fin 2014. Les Néerlandais peuvent effectivement acheter des burgers, boulettes, mais aussi des insectes frits et assaisonnés façon chips. C'est la première chaîne de supermarché à se lancer dans la vente d'insectes au Pays-Bas.

Au premier trimestre 2016, la Suisse devrait franchir le pas également en autorisant 3 espèces à la vente : le ver de farine, le criquet migrateur, et le grillon domestique.

De manière générale, l'engouement semble naissant d'autant plus que ces petites bêtes disposent de vraies vertus nutritionnelles et environnementales. Reste à convaincre le consommateur en brisant la barrière culturelle et en suscitant l'envie par des arguments autres que la santé/nutrition comme ceux liés au plaisir.

 

Pour en savoir plus sur la nutrition santé : Portail Nutrition-Santé "Invest In Bretagne".

A lire également

L'identité bretonne : entre le bio, le mélange des genres, le fun et décalé…

Le 06/12/2016

La Bretagne est particulièrement dynamique en matière d'innovation agroalimentaire et demeure une véritable vitrine internationale. En misant sur la naturalité, le terroir, les entreprises "made in Bretagne" répondent aux attentes évolutives et montrent le dynamisme du secteur en matière d’innovation et d’adaptation.

SIAL 2016 : visions croisées d'experts

Le 30/11/2016

Les experts du site de direction-marketing.fr, Valorial, le Club PAI-Food Ingrédients, la CCI Rennes et Mintel nous proposent leur vision et analyse du SIAL 2016, salon international de l'industrie agroalimentaire qui a eu lieu du 16 au 20 octobre dernier à Paris.

Tendances alimentaires émergentes à l’horizon 2030

Le 30/11/2016

Publiée par AlimAvenir avec Futuribles, l’étude Vigie Alimentation 2016-2017 vient de paraître. Elle analyse 10 principales tendances alimentaires et les projette à horizon 2030. Auront-elles modifié la chaîne alimentaire ? Cette étude est le fruit d’un croisement de données et de visions d’experts. Retour sur ces dernières…