Rencontre de la Terre et de la Mer : des innovations inspirées de la filière viande pour booster la consommation de poisson.

Le 10 novembre 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Les consommateurs déclarent apprécier le poisson. Et pourtant ils ont tendance à le délaisser depuis quelques années. Charge donc aux industriels de miser sur l’innovation pour séduire notamment les jeunes consommateurs, en particulier les moins de 35 ans qui mangent trois fois moins de poisson que les plus de 50 ans…

 

 

Les Français consomment de moins en moins de poisson. En 2009, chaque ménage consommait en moyenne 13kg de poisson. En 2014, nous ne sommes plus qu'à 11,5kg. Et cette tendance se confirme d'année en année.

Plusieurs industriels misent donc aujourd'hui sur l'innovation, notamment dans l'univers du prêt à consommer pour créer l'envie et redonner de l'impulsion au marché.

 

 

 

Poisson et fromage : un mariage Terre et Mer qui inspire les industriels.

viande et inclusion fromagèreLes inclusions fromagères dans les viandes élaborées sont courantes, notamment dans la volaille (cordons bleus et autres produits panés) ou dans les hachés. Le dernier en date, le steak haché de Charal composé de pépites d'emmental fondu, a investi les linéaires du surgelé en septembre dernier.

 

Sur un marché du poisson en perte de vitesse, certaines marques ont pris le parti d'utiliser cet ingrédient de la Terre, plébiscité des Français, s’inspirant ainsi de la filière carnée pour développer de nouveaux produits.

 

Buléo, l'alternative ludique au poisson pané destinée aux enfants.

L’idée est née dans la tête de quatre étudiantes de l’ESIAB-UBO et de la Licence Entrepreneuriat de l’IUT de Quimper, à l’occasion du concours universitaire Les Entrepreneuriales 2013.

Parrain du projet, Maréval, une des marques du groupe Française de Gastronomie, décide faire évoluer le produit face aux contraintes industrielles et aux réalités du marché. De ce projet étudiant, après une année de test, de mise au point et création de nouvelles recettes, est sorti Buléo, un petit poisson surgelé, non pané, sans colorant-conservateur-arôme artificiel et sans huile de palme. Le produit, décliné en diverses recettes (trois poissons - saumon, thon ou colin / deux fromages - maasdam ou cheddar), a rejoint en septembre 2015 les rayons de plusieurs grandes enseignes nationales. Une nouvelle occasion de faire manger du poisson, à une tranche d'âge plutôt récalcitrante…

Le développement de cette nouvelle gamme a permis à Maréval, jusqu'ici spécialisé dans les produits festifs, d’aborder un nouveau segment de marché et de désaisonnaliser ainsi son activité. Début novembre 2015, après 25 jours de production, Buléo avait déjà généré 500.000 euros de chiffre d'affaires.


Ce mariage Terre/Mer n'est pas inédit.

D'autres industriels ont réalisé l'association "poisson-fromage" :

Tarti'kids.png

  • Guyader mise de la même manière sur la cible enfants avec Tarti'Kids thon et Kiri, un tartinable spécialement développé pour les 6-12 ans, en co-branding avec Bel.

 

  • saumon fromage.png
  • Marie lançait au mois de septembre un Saumon d'Atlantique nappé d'une sauce au fromage Boursin Ail et Fines Herbes.

 

Les industriels du poisson s'inspirent des innovations de la filière viande.

La volaille inspire la boucherie, qui elle-même inspire le poisson… Et réciproquement.

S'établit donc l'intérêt du Benchmarking ou l’art d’étudier, d’analyser et de s’inspirer des Best Practices dans des univers parfois éloignés de celui dans lequel l'entreprise évolue, afin de puiser l'inspiration et de voir comment appliquer les modèles mis en place...

Quelques exemples d'inspiration "carnée" :

  • Au Royaume-Uni, l’entreprise Macknight a lancé une gamme de produits sous la marque Simple Salmon : des burgers de saumon sans additif et conservateur et enrichis en oméga 3, des saucisses de saumon avec au moins 90 % de saumon et seulement 7% de matière grasse, ainsi que des boulettes de poissons.
  • Poisson vs viandeMarine Harvest mise sur le barbecue avec sa gamme de 9 références de brochettes à griller sous la marque Appéti’Marine.
  • Même démarche chez Meralliance qui a sorti des références pour plancha et barbecue, fournies dans plateau en aluminium qui peut se poser directement sur la grille du barbecue,
  • ou chez Delpierre qui mise également sur les saucisses et les merguez de saumon.

 

Des initiatives qui devraient porter leurs fruits car les Français, s'ils ont tendance à délaisser le produit, se disent pourtant très amateurs…

A la question* "Si vous deviez ne plus consommer certains produits, lesquels vous manqueraient le plus ?", le poisson fait partie du top 10 des réponses avec plus de 25 % des français qui ne pourraient s'en passer.

*Selon le sondage Toluna, réalisé par Internet en France le 16 mars 2015 auprès d’un échantillon de 1511 personnes de 18 ans et plus.

Classement 2015 des aliments dont les Français ne pourraient se passer.

Les Français et le poisson

 

De nouvelles références qui collent donc aux attentes des consommateurs en quête de plaisir et d'originalité, tout en ayant vocation à réveiller le marché...

A lire également

L'identité bretonne : entre le bio, le mélange des genres, le fun et décalé…

Le 06/12/2016

La Bretagne est particulièrement dynamique en matière d'innovation agroalimentaire et demeure une véritable vitrine internationale. En misant sur la naturalité, le terroir, les entreprises "made in Bretagne" répondent aux attentes évolutives et montrent le dynamisme du secteur en matière d’innovation et d’adaptation.

SIAL 2016 : visions croisées d'experts

Le 30/11/2016

Les experts du site de direction-marketing.fr, Valorial, le Club PAI-Food Ingrédients, la CCI Rennes et Mintel nous proposent leur vision et analyse du SIAL 2016, salon international de l'industrie agroalimentaire qui a eu lieu du 16 au 20 octobre dernier à Paris.

Tendances alimentaires émergentes à l’horizon 2030

Le 30/11/2016

Publiée par AlimAvenir avec Futuribles, l’étude Vigie Alimentation 2016-2017 vient de paraître. Elle analyse 10 principales tendances alimentaires et les projette à horizon 2030. Auront-elles modifié la chaîne alimentaire ? Cette étude est le fruit d’un croisement de données et de visions d’experts. Retour sur ces dernières…