Approvisionnements : mutualiser pour augmenter les fréquences

Le 10 novembre 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Des industriels et des distributeurs mutualisent pour augmenter les fréquences de livraison de leurs approvisionnements : et vous ?

Plusieurs industriels et distributeurs du bassin rennais ont profité de la commission de Bretagne Supply Chain pour échanger sur différentes problématiques internes : certains étaient à l’étroit dans leurs locaux, d’autres avaient besoin de trésorerie, d’autres encore cherchaient à améliorer le taux de service en réception pour mieux lisser la charge. Toute amélioration ne devrait pas coûter plus cher et pourrait même alléger le bilan carbone.

Une solution unique a été identifiée au fil des discussions : augmenter les fréquences de livraison des approvisionnements pour libérer de l’espace de stockage et dégager de la trésorerie. Travailler sur les fréquences de livraison implique également une meilleure maîtrise des flux amont, ce qui fiabilise les délais et les créneaux de réception. 

Comment faire pour augmenter les fréquences tout en limitant l'impact sur les coûts logistiques et sur l'environnement ? Les industriels et distributeurs ont décidé de co-camionner et de mutualiser leur transport amont à partir de plusieurs régions françaises (Est de la France, Val de Loire) et européennes (Italie du Nord, Espagne, Portugal, Allemagne). Ce projet de mutualisation accompagne d'ailleurs les stratégies RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) de quelques entreprises.

Plus on est de fous, plus on rit… et plus on gagne : la commission de Bretagne Supply Chain a reçu un soutien de l'Ademe et cherche actuellement d’autres industriels ou distributeurs pour mutualiser des flux d’approvisionnement à destination du bassin rennais (matières premières, composants, consommables, emballages, outillage, pièces détachées, quincaillerie, etc…hors température dirigée). Si vous êtes intéressés, prenez contact avec Elodie Le Provost, eleprovost@bretagne-supplychain.fr, 02 99 33 63 10 : nous vérifierons ensemble la compatibilité des flux et mesurerons l'intérêt pour vous de rejoindre le groupe !

A lire également

GNV : cherche transporteurs et chargeurs souhaitant s'engager

Le 03/08/2017

L’Ademe va subventionner l’achat de véhicules au GNV jusqu’à 10.000 euros. C’est une opportunité pour les acteurs régionaux pour le déploiement du GNV en Bretagne.

Big data et supply chain : êtes-vous prêt ?

Le 02/08/2017

Le « big data », traitement d’un volume très conséquent de données, investit les supply chains. Que représente le big data pour vous ? Où en est votre entreprise ? Faites-vous déjà du big data sans le savoir ? BSC vous invite à répondre à l'enquête...

« Usine logistique » : quels impacts pour les supply chains bretonnes ?

Le 01/08/2017

Depuis quelques années, les robots font leur apparition dans le monde de la logistique, non sans impact sur les métiers et les organisations : pour en savoir plus ou pour partager votre expérience, rejoignez la commission événementiel et financement de BSC pour préparer le colloque qui aura lieu début 2018.