Le snacking carné entre en scène avec des mariages viande - superfruits et supergraines.

Le 29 octobre 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Le bien-être fait partie des préoccupations des consommateurs qui se mettent en quête d'aliments bénéfiques et fonctionnels, si possible adaptés à une consommation nomade. En réponse, les industriels développent des formulations à base de "nouveaux" super-aliments. Des ingrédients qui gagnent en notoriété et investissent la catégorie viande.

 

Les industriels réinventent le snacking.

A l’heure où le snacking sain est au cœur des tendances, les boissons, encas laitiers ou barres de céréales aux vertus santé fleurissent dans les rayons.

Et d'autres univers sont aujourd'hui gagnés par la déferlante de produits santé. Fruits et légumes, graines ancestrales et maintenant superaliments investissent ainsi tous les segments… Même la viande.

 

Place aux bouchées et barres à la viande.

Présentées comme une alternative aux barres de céréales souvent très sucrées, le snacking carné joue sur l’aspect santé tout en mettant en avant la naturalité le respect du bien-être animal.

 

snacks viandeEpic s’est lancé sur le marché avec une gamme de barres et de bouchées, idéales pour un petit creux ou à partager lors d’un apéritif. L’entreprise décline son offre en plusieurs types de viandes - bœuf, porc, poulet, dinde, bison ou encore agneau - associées à des céréales, des graines et/ou des superfruits.

Présentés à l'occasion du Winter Fancy Food Show 2015 à San Francisco, les produits - bouchées de viande de bison aux cranberry & sriracha, bouchées de viande de bison au bacon, graines de chia & raisin sec - misent essentiellement sur la santé et la naturalité :

  • sans gluten ni soja.
  • 100% naturel.
  • 9g de protéine par portion.
  • sachet refermable.

 

 snacks viande

Omnibar propose également des barres à la viande, déclinées en quatre parfums différents : cranberry-romarin, mangue-curry, chipotle barbecue et cacahuète grillée. Chacune contient 35 % de viande de bœuf, associée à des fruits secs et des céréales.

 

 

Viande et graines

Start-up belge, Nutsery propose, outre les mélanges de noix et des fruits secs, des snacks qui associent 6 types de noix différents et du "Jerky", ou viande séchée. Ces mélanges se déclinent en trois saveurs: bœuf séché authentique (Beef Jerky Original), bœuf séché doux et pimenté (Beef Jerky Sweet 'N Hot), et dinde séchée miel et barbecue (Turkey Jerky Honey Barbecue).

snacks viande4.png

 

Des Français enclins à grignoter carné ?

Les Français sont de plus en plus attentifs à leur alimentation en matière de santé et ont en parallèle une sensibilité gustative développée, recherchent des saveurs, de l’originalité et de la qualité. Les snacks de viande se sont développés avec cette approche.

Riches en protéines, ils visent plutôt une clientèle sportive.

Mais ce type de produit saura peut-être conquérir un public plus large à force d'initiatives originales.


Pour en savoir plus sur la nutrition santé : Portail Nutrition-Santé "Invest In Bretagne".

A lire également

L'identité bretonne : entre le bio, le mélange des genres, le fun et décalé…

Le 06/12/2016

La Bretagne est particulièrement dynamique en matière d'innovation agroalimentaire et demeure une véritable vitrine internationale. En misant sur la naturalité, le terroir, les entreprises "made in Bretagne" répondent aux attentes évolutives et montrent le dynamisme du secteur en matière d’innovation et d’adaptation.

SIAL 2016 : visions croisées d'experts

Le 30/11/2016

Les experts du site de direction-marketing.fr, Valorial, le Club PAI-Food Ingrédients, la CCI Rennes et Mintel nous proposent leur vision et analyse du SIAL 2016, salon international de l'industrie agroalimentaire qui a eu lieu du 16 au 20 octobre dernier à Paris.

Tendances alimentaires émergentes à l’horizon 2030

Le 30/11/2016

Publiée par AlimAvenir avec Futuribles, l’étude Vigie Alimentation 2016-2017 vient de paraître. Elle analyse 10 principales tendances alimentaires et les projette à horizon 2030. Auront-elles modifié la chaîne alimentaire ? Cette étude est le fruit d’un croisement de données et de visions d’experts. Retour sur ces dernières…