Le snacking carné entre en scène avec des mariages viande - superfruits et supergraines.

Le 29 octobre 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Le bien-être fait partie des préoccupations des consommateurs qui se mettent en quête d'aliments bénéfiques et fonctionnels, si possible adaptés à une consommation nomade. En réponse, les industriels développent des formulations à base de "nouveaux" super-aliments. Des ingrédients qui gagnent en notoriété et investissent la catégorie viande.

 

Les industriels réinventent le snacking.

A l’heure où le snacking sain est au cœur des tendances, les boissons, encas laitiers ou barres de céréales aux vertus santé fleurissent dans les rayons.

Et d'autres univers sont aujourd'hui gagnés par la déferlante de produits santé. Fruits et légumes, graines ancestrales et maintenant superaliments investissent ainsi tous les segments… Même la viande.

 

Place aux bouchées et barres à la viande.

Présentées comme une alternative aux barres de céréales souvent très sucrées, le snacking carné joue sur l’aspect santé tout en mettant en avant la naturalité le respect du bien-être animal.

 

snacks viandeEpic s’est lancé sur le marché avec une gamme de barres et de bouchées, idéales pour un petit creux ou à partager lors d’un apéritif. L’entreprise décline son offre en plusieurs types de viandes - bœuf, porc, poulet, dinde, bison ou encore agneau - associées à des céréales, des graines et/ou des superfruits.

Présentés à l'occasion du Winter Fancy Food Show 2015 à San Francisco, les produits - bouchées de viande de bison aux cranberry & sriracha, bouchées de viande de bison au bacon, graines de chia & raisin sec - misent essentiellement sur la santé et la naturalité :

  • sans gluten ni soja.
  • 100% naturel.
  • 9g de protéine par portion.
  • sachet refermable.

 

 snacks viande

Omnibar propose également des barres à la viande, déclinées en quatre parfums différents : cranberry-romarin, mangue-curry, chipotle barbecue et cacahuète grillée. Chacune contient 35 % de viande de bœuf, associée à des fruits secs et des céréales.

 

 

Viande et graines

Start-up belge, Nutsery propose, outre les mélanges de noix et des fruits secs, des snacks qui associent 6 types de noix différents et du "Jerky", ou viande séchée. Ces mélanges se déclinent en trois saveurs: bœuf séché authentique (Beef Jerky Original), bœuf séché doux et pimenté (Beef Jerky Sweet 'N Hot), et dinde séchée miel et barbecue (Turkey Jerky Honey Barbecue).

snacks viande4.png

 

Des Français enclins à grignoter carné ?

Les Français sont de plus en plus attentifs à leur alimentation en matière de santé et ont en parallèle une sensibilité gustative développée, recherchent des saveurs, de l’originalité et de la qualité. Les snacks de viande se sont développés avec cette approche.

Riches en protéines, ils visent plutôt une clientèle sportive.

Mais ce type de produit saura peut-être conquérir un public plus large à force d'initiatives originales.


Pour en savoir plus sur la nutrition santé : Portail Nutrition-Santé "Invest In Bretagne".

A lire également

Innover sur le segment de la minceur : Coca-cola Plus, le brûleur de graisses ?

Le 18/05/2017

Partout dans le monde, les politiques font la chasse aux calories, accusant divers produits, dont les sodas, de l’épidémie d'obésité. Charge aux industriels d'être proactifs et, avant toute coercition, de s'adapter tantôt par des stratégies de reformulation, tantôt par des actions de communication ou d'éducation nutritionnelle. Cas de la minceur...

Les solutions repas Feed "all in one" ou l'apologie de la pause déjeuner au format XS

Le 17/05/2017

Repas simplifiés, raccourcis, grignotés en solo, abandon de la table au profit de produits nomades, à manger sur le pouce... L’arrivée remarquée de Feed, smart food "all in one" en réponse à ces nouveaux rythmes interpelle à l’heure où une récente enquête du CREDOC annonce qu’en France,en 2016, la désinstitutionnalisation des repas s’essouffle… [...]

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?