« Mes courses pour la planète » édition 2015, l'observatoire de la consommation responsable

Le 21 octobre 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
A l'initiative de l’agence d’information Graines de Changement, cet observatoire de la consommation responsable 2015 fait un état des lieux sur cette consommation responsable en France avec mise en exergue des chiffres clés, tendances et évolutions...

Chiffres clés de l'économie collaborative

Le manque de chiffres de marchés de la consommation collaborative rend la mesure difficile mais quelques belles réussites collaboratives comme Blablacar, Airbnb ou encore La Ruche qui dit Oui traduisent un certain engouement.  Selon une récente étude de PwC, le marché mondial de l'économie collaborative repésenterait en 2014, 15 milliards de dollars et devrait mesurer 335 milliards d'ici 2025 !

Les consommateurs sont en attente, vis à vis des marque,s de preuves formelles de leurs engagements envers la société et l'environnement. Au vu des chiffres exponentiels du marché dans les années à venir et des nouvelles exigences des consommateurs les marques ont tout intérêt à s'engager. D'autant plus que les entreprises qui suivent cette piste afficheraient de meilleurs résultats financiers. Effectivement selon une étude de Havas Media, les marques qui placent au coeur de leur mission, l'amélioration du bien être individuel ou collectif et de la qualité de vie, font une performance boursière supérieure de 133% au marché.


Les produits du commerce équitable

logo commerce équitableCA produits équitablesCes produits poursuivent leur croissance à un rythme soutenu : + 16% en 2014. Ce secteur est en bonne santé car sur la période 2012-2014, la croissance a progressé de 29%. Ce marché des produits équitables détient un chiffre d'affaires de 499 millions d'euros en 2014.

Dans ce secteur, les ventes de produits alimentaires sont majoritaires représentant ainsi près de 80% du marché de commerce équitable en France.

 

 

 

Les produits issus de l'agriculture biologique

 

abproduits bioLes produits bio continuent leur ascension avec une progression de 10% par rapport à 2013. Ils représentent 5 milliards d'euros en 2014 selon l'Agence bio. En 2014, près de 9 Français sur 10 ont consommé occasionnellement des produits bio. Certaines catégories performent mieux que d'autres c'est le cas des oeufs bio qui représentent la catégorie de produits la plus consommée en bio par les Français.

 

 

Catégories de produits les plus impactées

 

  • Les produits laitiers

LAITEn 2014, les volumes de produits laitiers bio achetés ont tous augmenté, ce qui n'est pas forcément le cas sur la partie conventionnelle. Le lait bio représente 6% du lait liquide total acheté par les ménages français en 2014, représentant une hausse de 8% vs 2013. Les yaourts bio ont quant à eux aussi progressé de 12.3% et représentent  2.5 des volumes globaux en 2014.

 

  • Les œufs

oeufsHistoriquement la catégorie des oeufs est l'une des plus consommée en bio. En 2014, la part de marché des oeufs bio en France s'élève à 11.3% avec une forte progression de la vente des œufs alternatifs (bio, plein air, Label Rouge…). La part des oeufs Label Rouge s'élève à 9% dans le panier d'achats des Français. Cette progression est en lien avec la baisse de volume de 3% des oeufs conventionnels et avec la baisse constante du prix moyen des oeufs bio (baisse de 1.1% en 2014 par rapport en 2013)

 

  • Les produits de la  mer

poissons bioslogo MSCmscL’intérêt des Français pour les produits de la mer issus de filières de pêche responsable est en évolution permanente. Effectivement depuis 2009, le nombre de produits de la mer certifiés MSC (le seul label existant au niveau mondial garantissant des filières de pêche responsable) a progressé de 800% dans le monde. Ce label bénéficie d'une belle notoriété au niveau mondial, ce qui n'est pas forcément le cas en France, on assiste en effet en 2014 à une diminution de 17%  des produits portant le logo MSC en France par rapport à 2013.

 

 

  • La viande et la volaille

volaille plein airEn 2014, la consommation annuelle moyenne de viande est de 86.3kg par Français (soit +1.1% vs 2013). La qualité est un critère important pour les Français puisque les achats de poulets prêts à cuire (PAC) Label Rouge représentent près de 60% du total des achats de PAC en 2014, en progression de 1 point vs 2013. Les poulets PAC bio représentent quant à eux 7.7% des achats de poulets.



 

  • Les produits végétariens

boisson sojaSelon un sondage Opinion Way réalisé pour le magazine Terra Eco, les végétariens français représenteraient environ 3% de la population. A date, la France dispose de très peu de données chiffrées sur le marché des produits végétariens. Si ce n'est que le marché de boissons au soja et laits végétaux est en hausse constante depuis 2008 et représente 205 millions de chiffres d'affaires en 2014.

 

 

 

  

 

 

Pour en savoir plus et consulter l'intégralité de l'étude : Les chiffres de la consommation responsable - Edition 2015

A lire également

L'identité bretonne : entre le bio, le mélange des genres, le fun et décalé…

Le 06/12/2016

La Bretagne est particulièrement dynamique en matière d'innovation agroalimentaire et demeure une véritable vitrine internationale. En misant sur la naturalité, le terroir, les entreprises "made in Bretagne" répondent aux attentes évolutives et montrent le dynamisme du secteur en matière d’innovation et d’adaptation.

Tendances alimentaires émergentes à l’horizon 2030

Le 30/11/2016

Publiée par AlimAvenir avec Futuribles, l’étude Vigie Alimentation 2016-2017 vient de paraître. Elle analyse 10 principales tendances alimentaires et les projette à horizon 2030. Auront-elles modifié la chaîne alimentaire ? Cette étude est le fruit d’un croisement de données et de visions d’experts. Retour sur ces dernières…

Waitrose packaging en déchets alimentaires

Des déchets alimentaires pour faire des packagings alimentaires : la boucle est bouclée !

Le 10/10/2016

En Grande Bretagne, l’enseigne de distribution Waitrose vient de lancer deux références de pâtes alimentaires dans des packagings réalisés à partir de déchets de production de ces mêmes pâtes.