La consommation alternative se cherche

Le 12 octobre 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Les usages alternatifs à la consommation courante semblent séduire les français, mais le nombre des utilisateurs tend a augmenter modérément depuis cinq ans.

La dernière enquête de l’Observatoire Société et Consommation (ObSoCo)  met en relief les comportements des français sur les tendances nouvelles de consommation.

L’intensification des usages mais la stagnation du nombre d’usagers.

 

L’émergence des consommations alternatives comme le prêt entre particuliers, la vente d’objets d’occasions, le partage d’hébergement, de véhicules, l’achat de produits locaux et l’adhésion à une Amap, l’éthique et l’origine de production, tout un panel d'éléments et de nouvelles tendances de consommation qui a trouvé son apogée de développement en 2010.

L’étude de l'Obsoco tend à démontrer que les utilisateurs de ces pratiques liées aux nouvelles aspirations de consommation confortent leur usage, mais que, depuis cinq ans, le nombre évolue très peu. Ces usages, alternatifs à la consommation courante restent marginaux.

Quelle place pour la consommation alternative ?

 

Les contraintes du pouvoir d’achat et l’émergence des outils et usages numériques ont favorisé les initiatives à l’égard des pratiques de la consommation courante. Un français sur deux dit souhaiter vouloir consommer mieux. Ce qui a conduit certains consommateurs à se tourner vers de nouvelles pratiques. Le faire soi-même, le consommer bio, et l’achat direct au producteur sont les usages les plus plébiscités des français tout comme la vente et l’achat d’occasion.

Ces consommations alternatives restent marginales, mais certains acteurs économiques ont su bâtir des modèles économiques viables tels Blablacar, Airbnb ou encore Le Bon Coin.

Les pratiques de location entre particuliers restent elles encore confidentielles comme celles de véhicules ou d’objets divers.  

A lire également

Transformation numérique des TPE en Bretagne.

Le 18/11/2016

La Région Bretagne lance un appel à projets expérimental qui a pour but d'accompagner les TPE dans leur transformation numérique. L’objectif est de valider si ce type de programme peut réellement constituer un effet de levier sur les petites entreprises et de promouvoir le caractère transformant par les outils numériques.

Challenge du Commerce : promouvoir et récompenser les commerçants dynamiques.

Le 18/11/2016

Le Challenge du Commerce et des Services est une occasion de mettre en lumière l’activité des commerçants, des prestataires de services, et des unions commerciales.

Passion Commerce : Les commerces du Pays de Rennes à l’honneur.

Le 30/09/2016

Quel commerce pour demain ? Renaud Sore-Larregain a apporté des clés de compréhension sur les évolutions des offres aux consom’acteurs. La dernière édition de Passion Commerce à la CCI Rennes mettait le focal sur ces nouveaux commerçants qui anticipent les exigences des consommateurs.