L'offre fibre aux entreprises : trois questions à François Jam

Le 25 septembre 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
François JAM est responsable de la commercialisation de l'offre fibre auprès des opérateurs Télécom, au sein de Rennes Métropole Télécom. Pour Themavision, il fait un tour d'horizon des enjeux liés à l'adoption de la fibre par les entreprises.


Pourriez-vous nous présenter Rennes Métropole Télécom ? Où en est le déploiement de la fibre sur le territoire de Rennes Métropole ? 

 

Des études menées par Rennes Métropole en 2004 et 2005 ont mis en évidence, au sein de l'agglomération rennaise, une véritable “fracture numérique”, source d'inégalités dans l’accès au haut débit et aux services pour les entreprises comme pour les particuliers.

Afin de penser les services “haut débit” dans une logique d'aménagement du territoire, Rennes Métropole a décidé de s’engager dans la constitution d’un réseau métropolitain de communications électroniques à haut débit devant desservir les principaux points stratégiques de l’agglomération. 

A l’issue de la procédure initiée, la Communauté d’Agglomération de Rennes Métropole, a pris la décision d’attribuer à la société Rennes Métropole Télécom la conception, la réalisation, le financement, l’exploitation et la commercialisation d’un Réseau de Communications Electroniques sur le territoire de l’Agglomération. 

Les travaux de génie civil ont débuté en avril 2008 et se sont achevés en août 2009.

Aujourd’hui, Rennes Métropole Télécom a raccordé près de 400 sites à la fibre (environ 2/3 de sites privés et publics, et 1/3 de sites d’opérateurs). C’est 400 km de fibre, et 15 km de plus chaque année ! 

Quel est l’intérêt pour une entreprise de passer à la fibre ? Quels sont ses avantages par rapport au DSL ?

 

La fibre est beaucoup plus performante que la technologie DSL, notamment en termes de débit. En effet, le signal DSL véhiculé sur la paire de cuivre s’affaiblit avec la distance. Ceci pose de vrais problèmes, notamment pour les villes qui s’agrandissent. La fibre elle, transmet les données grâce à des impulsions lumineuses. La distance ne pose donc pas de problème, et le débit reste le même partout ! Çela permet à la fibre de proposer un débit allant de 2 Mo/s jusqu’à 1 Go/s, selon les offres souscrites. 

Par ailleurs, le service fibre que nous mettons à disposition des opérateurs est transparent aux usages, c’est-à-dire qu’il s’adapte à tous les besoins des entreprises : internet, téléphonie, visioconférence, interconnexion de sites, cloud computing, … Ceci leur permet de répondre à une question importante : Quels sont mes besoins aujourd’hui, et quels seront mes besoins demain ? Il est nécessaire qu’une entreprise se projette dans l’avenir, et puisse faire le lien entre ses projets futurs et les moyens télécoms dont elle dispose, sans se limiter à certains usages.

Cette mutualisation des services sur un seul support permet également d’optimiser le budget télécom des entreprises qui repose encore souvent sur une multitude d’accès dédiés à un seul usage (téléphone, fax, ascenseur, internet…).

En outre, une fois installé, le service fibre est pleinement évolutif. Il est possible d’augmenter le débit sans besoin de ré-intervention sur le site de l’entreprise, en fonction de ses besoins. 

La fibre apporte donc un gain très important en terme de confort. D’ailleurs, les personnes que j’ai pu rencontrer et qui y ont goûté, ne souhaitent plus du tout revenir au DSL. Le fait de disposer de la fibre fait partie des nouvelles exigences des entreprises lorsqu’elles souhaitent s’installer dans de nouveaux locaux. 

Afin d’initier les jeunes entreprises à ce support, avec Rennes Métropole et l’opérateur Bretagne Télécom qui a été retenu sur ce projet, nous avons mis en œuvre un accès fibre optique pour les entreprises de la pépinière des Buttes de Coesmes. Les entreprises se sont rapidement appropriées cet accès et le font régulièrement évoluer, via l’opérateur, afin de répondre à leurs attentes aussi bien en terme de débit que de nouveaux services.

Et pour terminer, comment explique-t-on le coût important des offres fibres pour les entreprises, alors qu’il se limite à quelques dizaines d’euros pour les particuliers ? 

 

Les solutions techniques pour ces deux populations sont très différentes :

  • Dans une offre « Grand Public », la fibre optique qui arrive dans chaque habitation ou logement, est ensuite regroupée (mutualisée) dans la rue jusqu’aux équipements des opérateurs. Un particulier dispose d’un débit théorique maximum, qu’il peut en réalité difficilement atteindre. Le débit dont il dispose est « partagé » avec d’autres utilisateurs. C’est ce qui explique que le débit n’est pas le même le soir à 20h ou à 3h du matin. Le débit dépend du nombre de personnes qui l’utilise en même temps. Rennes Métropole Télécom n’intervient pas sur ces offres.
 
  • Pour une offre « Entreprise », le modèle est très différent. Rennes Métropole Télécom met en œuvre une fibre optique dédiée de bout en bout entre le local de l’entreprise et le réseau de son opérateur. L’entreprise dispose donc d’une fibre qui lui est propre, qui n’est donc pas partagée et qui garantit un débit maximum 100% du temps. Cette architecture permet de fournir des solutions fiables et supportant tous les usages des entreprises. De plus, pour répondre aux besoins de service des entreprises, Rennes Métropole Télécom dispose d’équipes techniques dédiées permettant d’assurer une Garantie de Temps de Rétablissement du service en moins de 4h en cas de dysfonctionnement, ce qui n’est pas le cas pour les offres « Grand Public » ou ADSL. J’ai d’ailleurs récemment rencontré une entreprise dont la connexion ADSL ne fonctionnait plus depuis deux jours. Je vous laisse imaginer les conséquences en interne ainsi que pour ses clients et fournisseurs… L’ADSL n’assure pas de réactivité particulière de l’opérateur. Avec la fibre, le problème aurait été résolu très rapidement.
 
Ces différences techniques et de services expliquent la différence de prix entre des offres « Grand Public » à quelques dizaines d’euros par mois et les offres « Entreprise » de l’ordre de quelques centaines d’euros selon le débit souscrit.
 


https://www.megalisbretagne.org
Le projet Bretagne Très Haut Débit a pour ambition d’amener le Très Haut Débit (THD) à travers la fibre optique à 100 % des foyers bretons à l’horizon 2030. Ce projet présente un coût total estimé à 2 milliards d’euros. 

A lire également

Sans-gluten et objets connectés : rencontre de deux tendances porteuses.

Le 30/11/2015

L'internet des objets séduit les Français qui envisagent, pour 50 % d'entre eux, d’acheter un objet connecté prochainement (étude IFOP). En parallèle une prise de conscience s'opère quant aux intolérances ou allergies alimentaires. Une opportunité pour des outils qui sauraient se rendre indispensables dans le cadre du "quantified food" ?

L'entreprise mobile : les tendances numériques au service de la performance des entreprises

Le 29/06/2015

La mobilité est l'un des principaux axes de la transformation numérique des entreprises. Comment les entreprises peuvent-elles intégrer le numérique dans leurs pratiques pour gagner en mobilité, améliorer leurs performances et optimiser la satisfaction du client ? La CCI Rennes et la société B2O organisaient le 28 mai une conférence sur ce thème.

Concours Crisalide Numérique

Concours Crisalide Numérique : la CCI Rennes lance la 3ème édition

Le 22/05/2015

Le numérique, incontournable au sein des entreprises, constitue un sérieux levier de compétitivité. Consciente des enjeux de la transformation numérique, la CCI Rennes, en collaboration avec Créativ, valorise cette démarche auprès des entreprises bretonnes, afin de les sensibiliser et les stimuler dans le développement de leurs projets numériques.