L’agroalimentaire breton et Internet

Le 31 août 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Quand on cherche à évaluer la maturité digitale des entreprises agroalimentaires, leur présence ou non sur Internet donne un premier degré de compréhension des enjeux à venir pour les IAA en Bretagne. Panorama et constat de Mychefcom.

A l’heure où le troisième sujet de conversation sur les réseaux sociaux est le Food, avec 50% des contenus de Pinterest, la transformation digitale de la société impacte les modèles économiques et les offreurs alimentaires ne peuvent rester en dehors de cette évolution.

  • Augmenter sa visibilité et sa notoriété,
  • Gérer son image face aux crises qui ont touché le secteur,
  • Etre en proximité avec son consommateur et créer du lien pour le fidéliser,
  • Intégrer le consommateur dans son process créatif et d’innovation,
  • Stimuler et déclencher l’achat.

Les enjeux de l’intégration de nouvelles technologies sont multiples pour améliorer les performances des IAA.

Mais il existe un décalage important entre les grosses entreprises du secteur et les TPE/PME très représentatives du tissu agroalimentaire breton.


Les experts de Mychefcom ont analysé la présence Web des 100 premières entreprises agroalimentaires bretonnes issues du classement paru dans Ouest France.

Deux chiffres interpellent :

  • 40% des entreprises présentes dans ce classement n’ont pas de site web.
  • 18% des entreprises ont un site web compatible avec la navigation mobile (Google parle de site «mobile-friendly»).

 

Infographie des entreprises à retrouver sur le site Mychefcom.

 

Pour en savoir plus sur la maturité digitale des entreprises agroalimentaires, quelques lectures enrichissantes :

http://www.mychefcom.com/blog/definition-maturite-digitale-agroalimentaire

http://www.mychefcom.com/blog/maturite-digitale-en-agroalimentaire-et-donn%C3%A9e

https://www.lesechos-etudes.fr/etudes/agroalimentaire/digital-alimentaire/#fndtn-detail

http://digitalagro.insa-rennes.fr/interview/Maturit%C3%A9_digitale_des_IAA.pdf

A lire également

Innover sur le segment de la minceur : Coca-cola Plus, le brûleur de graisses ?

Le 18/05/2017

Partout dans le monde, les politiques font la chasse aux calories, accusant divers produits, dont les sodas, de l’épidémie d'obésité. Charge aux industriels d'être proactifs et, avant toute coercition, de s'adapter tantôt par des stratégies de reformulation, tantôt par des actions de communication ou d'éducation nutritionnelle. Cas de la minceur...

Le Snacking Nocturne : une solution aux attentes latentes des consommateurs !

Le 03/05/2017

Ouvrir un sachet de chips en cachette, grignoter discrètement avant d’aller se coucher, faire face aux fringales nocturnes inavouées… autant d’attentes latentes repérées sur les réseaux sociaux qui ne trouvent pas encore leur réponse. Saisissez l’opportunité de développer des catégories ou de proposer de nouveaux instants de consommation !
[...]

Gamme classique Brasserie de l'Hermine

La Brasserie de l’Hermine affiche un ancrage régional… pour revendiquer son identité gustative !

Le 24/04/2017

Capitaliser sur son identité régionale, c’est le positionnement opté par de nombreuses marques. La Brasserie de l’Hermine, fière de porter certains attributs bretons, fait le choix d’un ancrage régional plus modéré, inscrivant ses origines dans une histoire plus large pour assumer la "belgitude" de ses bières et revendiquer son caractère gustatif !