L’agroalimentaire breton et Internet

Le 31 août 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Quand on cherche à évaluer la maturité digitale des entreprises agroalimentaires, leur présence ou non sur Internet donne un premier degré de compréhension des enjeux à venir pour les IAA en Bretagne. Panorama et constat de Mychefcom.

A l’heure où le troisième sujet de conversation sur les réseaux sociaux est le Food, avec 50% des contenus de Pinterest, la transformation digitale de la société impacte les modèles économiques et les offreurs alimentaires ne peuvent rester en dehors de cette évolution.

  • Augmenter sa visibilité et sa notoriété,
  • Gérer son image face aux crises qui ont touché le secteur,
  • Etre en proximité avec son consommateur et créer du lien pour le fidéliser,
  • Intégrer le consommateur dans son process créatif et d’innovation,
  • Stimuler et déclencher l’achat.

Les enjeux de l’intégration de nouvelles technologies sont multiples pour améliorer les performances des IAA.

Mais il existe un décalage important entre les grosses entreprises du secteur et les TPE/PME très représentatives du tissu agroalimentaire breton.


Les experts de Mychefcom ont analysé la présence Web des 100 premières entreprises agroalimentaires bretonnes issues du classement paru dans Ouest France.

Deux chiffres interpellent :

  • 40% des entreprises présentes dans ce classement n’ont pas de site web.
  • 18% des entreprises ont un site web compatible avec la navigation mobile (Google parle de site «mobile-friendly»).

 

Infographie des entreprises à retrouver sur le site Mychefcom.

 

Pour en savoir plus sur la maturité digitale des entreprises agroalimentaires, quelques lectures enrichissantes :

http://www.mychefcom.com/blog/definition-maturite-digitale-agroalimentaire

http://www.mychefcom.com/blog/maturite-digitale-en-agroalimentaire-et-donn%C3%A9e

https://www.lesechos-etudes.fr/etudes/agroalimentaire/digital-alimentaire/#fndtn-detail

http://digitalagro.insa-rennes.fr/interview/Maturit%C3%A9_digitale_des_IAA.pdf

A lire également

Communication : et si les marques aidaient les consommateurs à se détendre ?

Le 19/12/2016

Le temps est une mesure fugitive. Tout se fait à allure effrénée, au niveau professionnel comme personnel. Ceci influence notre façon de consommer et, par voie de conséquence, notre bien-être. Certaines marques prennent le parti de nous faire ralentir… Aperçu de quelques communications axées sur la nécessité de se détendre ou de faire un break.

POUR DE BON : une nouvelle market place alimentaire lancée par Chronopost et Webedia

Le 16/12/2016

Dans un communiqué de presse du 8 décembre 2016, Chronopost et Webedia annoncent le lancement d’une nouvelle place de marché alimentaire, Pour de bon, réservée aux producteurs et artisans français.

L'identité bretonne : entre le bio, le mélange des genres, le fun et décalé…

Le 06/12/2016

La Bretagne est particulièrement dynamique en matière d'innovation agroalimentaire et demeure une véritable vitrine internationale. En misant sur la naturalité, le terroir, les entreprises "made in Bretagne" répondent aux attentes évolutives et montrent le dynamisme du secteur en matière d’innovation et d’adaptation.