Sodebo entre en GMS en faisant de la restauration avec son nouveau concept L'Atelier sur Mesure. "L'indistriration" est-elle née ?

Le 31 août 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
L'industriel vendéen revêt son nouveau costume de restaurateur en grande surface avec l'ouverture d'un nouveau concept test nommé L'Atelier sur Mesure. Les frontières s'estompent entre les IAA, la RHD et la GMS et des synergies émergent entre ces univers convergents.

L'Atelier Sur Mesure : un concept de restauration inédit pour Sodebo

Ouvert depuis mai, le nouveau corner de l'entreprise Sodebo, L'Atelier sur Mesure, est en test dans le plus grand Hyper U de France, celui de Murs Erigné en Maine-et-Loire (49). Cet espace de 30 m² prend place dans la zone marché et fait écho aux 300 points de vente Sushi Daily implantés largement en GMS. Cette nouvelle "trouvaille" de l'équipe de Sodebo repose sur un concept fort celui de la découpe sur-mesure de sandwichs et pizzas.

 

 

Atelier sur Mesure de SodeboLe client a effectivement le choix sur la taille des produits disposés en bande prête à découper : 10, 20, 50 cm, voire 1 mètre pour les formats à partager. Cinq recettes de sandwichs chauds (Jambon supérieur-emmental, Pastrami-cheddar-oignon rouge, Jambon supérieur-chèvre frais-tomates marinées, Poulet rôti-légumes grillées-parmesan et Tartinable de thon-concombre) et cinq recettes de pizzas (Jambon supérieur-mozzarella, 4 fromages, Jambon cru-parmesan, Saumon, Bacon-raclette-pomme de terre) sont proposées au client offrant ainsi un large choix à un prix raisonnable de 3.50€ la part de 10 cm.

Afin d'éviter la cannibalisation avec le rayon traiteur en LS, l'offre produits de ce stand est composée d'ingrédients spécifiques, de desserts maison au prix de 2€ et d'une offre de boissons inédites avec des limonades Lorina, des colas Dr Pepper ou des jus d'oranges frais pressés. Les eaux sont également différenciantes et signées L’Atelier sur Mesure, grâce à un partenariat avec un embouteilleur.

Les produits sont assemblés sur place tandis que la pâte à pizza et certaines garnitures arrivent tout droit de l'usine de l'industriel vendéen. Le réchauffage est réalisé sur place également avec 2 fours présents dans l'atelier. Les clients peuvent consommer sur le stand avec 9 places assises leur permettant d'assister à la préparation et la confection. Ils peuvent également emporter leur repas en payant directement sur ce corner. Un emballage individuel et cartonné leur est alors proposé avec la possibilité , une fois déplié, de se transformer en set de table.

Cet atelier repose sur un contrat de concession entre l'enseigne et l'industriel : en échange de royalties prélevées sur le chiffre d’affaires du corner, l'hyper U met à disposition quelques mètres carrés de son point de vente. L'industriel reste totalement autonome. Il est prestataire de service : la gestion de la logistique, du personnel et de l'offre est réalisée par Sodebo.

L'industriel ne souhaite pas en rester là : 25 points de vente in-store sont prévus en surccursales d'ici 2016. Le groupe affiche son ambition sur le secteur de la restauration même si un test avait déjà été fait avec la création d'un restaurant pop-up à l'occasion du Vendée Globe en 2012 et d'un food truck en 2013 : Gustozi. Cette nouvelle stratégie permet à la marque de sortir du linéaire, d'être au plus proche de son consommateur en créant un lien direct avec lui.

 

Floutage des frontières entre les univers

La profonde mutation du secteur de la restauration analysée dès 2010 par Olivier DAUVERS (expert grande consommation) avec son concept de distri-ration, rapprochement entre les univers de la distribution et la restauration, s'est amplifiée avec le temps.

De nouveaux intervenants se sont positonnés sur ces concepts hybrides, à l'exemple de Eataly, 12 magasins en Italie, 7 dans le monde (New York, Chicago, Istamboul, Dubaï...), spécialiste de la gastronomie italienne, alliant vente et restauration sur de grands espaces, qui devrait arriver en France en 2017.

Avec le souhait de créer de véritables lieux de vie en magasin et de générer une expérience consommateur autour de l'alimentation, voici désormais venir "l'indistriration", où un 3ème intervenant (l'industriel) vient à nouveau perturber les acteurs en présence et repousser les frontières entre des univers auparavant bien distincts. 

 

 

 

A lire également

Tendances alimentaires émergentes à l’horizon 2030

Le 30/11/2016

Publiée par AlimAvenir avec Futuribles, l’étude Vigie Alimentation 2016-2017 vient de paraître. Elle analyse 10 principales tendances alimentaires et les projette à horizon 2030. Auront-elles modifié la chaîne alimentaire ? Cette étude est le fruit d’un croisement de données et de visions d’experts. Retour sur ces dernières…

ZA, un restaurant snacking littéraire nouvelle génération

Le 29/11/2016

Expérientiel, un mot qui résume très bien le nouveau concept parisien ZA. Ce café littéraire 3.0 nourrit à la fois le corps et l'esprit. Une offre de restauration snacking et des propositions littéraires à disposition, le tout en mode 3.0 !

Les tendances Food & Drink 2017 selon la société d'études de marché Mintel.

Le 29/11/2016

Mintel, société d'études de marché et gestionnaire de GNPD, base de données mondiale de l'innovation, dévoile ses prédictions pour 2017 en matière de tendances alimentaires. Jenny Zegler, Global Food & Drink Analyst, propose une vision à l'échelle mondiale qui repose sur des attentes fortes en matière de santé, de praticité et de confiance.