DropBird, un concept de commerce innovant

Le 25 septembre 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

 

Les centres-villes se trouvent au centre de deux tendances lourdes et contradictoires :

  • D’une part, un besoin de réduire la circulation des véhicules thermiques, notamment des poids lourds les plus polluants pour des raisons de santé publique, de lutte contre les émissions de GES, mais également afin de réduire la place laissée aux véhicules pour en redonner aux autres modes (réaménagement de l’espace public) : vélo, espaces piéton, voies réservées (vélo ou automobile en autopartage, transports en commun…)

 

  • D’autre part, l’explosion des ventes de e-commerce, en augmentation de l’ordre de 20 % tous les ans depuis plusieurs années générent des flux croissants de véhicules de livraison dans les centres villes.

Afin de répondre à cette contradiction, les collectivités soutiennent des services de livraison à faible impact environnemental en mettant à disposition des espaces logistiques urbains (ELU), avec des modes de livraison en véhicules à propulsion électrique mais aussi plus petits jusqu’au triporteur à assistance électrique pour réduire la prise sur l’espace foncier et permettre la livraison dans des zones interdites aux véhicules classiques. Un autre levier de réduction des flux en centre-ville est le développement de services sur les trajets domicile-travail des automobilistes. C’est le principe des drives qui permettent d’optimiser les déplacements en automobile, ou la livraison sur son lieu de travail (services de conciergeries), ou sur un parking (au sein de consignes automatisées). Les gares sont également devenues des hubs où de nombreux commerçants sont présents mais jusqu’à présent celles-ci n’étaient pas utilisées comme lieu de livraison du e-commerce.

 

Le concept de DropBird : un service dont le client final est l’usager du train en appui sur un écosystème innovant constitué :

 

  • De commerçants de proximité, menacés par les prises de part de marché des grands du e-commerce et peu présents sur Internet. La plateforme DropBird leur permet via une formule d’abonnement et une commission à chaque achat d’être présents sur Internet. Cette formule « place de marché » est adaptée à cette cible de clientèle peu encline à investir des sites internet vendeurs ;
  • De la SNCF et Gare & Connexion qui cherchent à fournir du service à leurs clients usagers du train, notamment des services de connexions durant les trajets. Les gares constituent ainsi un hub de livraison des produits achetés sur la plateforme. La valeur du billet de transport de l’usager inclus ainsi la possibilité de se faire livrer des produits durant son trajet ;
  • Des industriels qui souhaitent diversifier leurs canaux de distribution en étant présent dans ces lieux de passages que sont les gares ou les aéroports ;
  • Les collectivités qui voient à travers ce service un potentiel de valorisation des commerces de centre-ville ;
  • Les acteurs de la logistique urbaine qui souhaitent densifier leurs flux et proposer des services à partir des gares.

 

DropBird est ainsi une place de marché web proposant des produits de commerçants locaux (livres, épicerie, vin, fleurs, habillement, pressing, cosmétique…) mais également d’industriels souhaitant être présents sur Internet (conserverie, cosmétique…). L’usager commande sur Internet, le cas échéant durant son trajet, et retire son produit dans la gare le jour même. Située à Brest, DropBird doit tester sa plateforme au sein de plusieurs villes bretonnes d’ici fin 2015.

 

Outre le potentiel de dynamisation des commerces de proximité, l’offre DropBird génère un impact positif sur la mobilité. Le retrait de ses courses sur son trajet permet à l’usager de la gare de gagner un déplacement chez son commerçant. Par rapport à une livraison à domicile, la massification des flux vers les gares permettent d’optimiser les flux de marchandises, de réduire les émissions d’autant s’ils sont réalisés en véhicules zéro émission.

A lire également

Véhicules et Mobilités 2017 : vos retours et vos attentes

Le 29/11/2016

Pendant ce dernier trimestre 2016, nous vous avons interrogé sur votre niveau de satisfaction, vos avis et vos attentes pour Véhicules et Mobilités : le site Web, la newsletter, Twitter et autres. Comme promis, voici un retour des résultats de cette enquête et nos axes de développement pour 2017 !

La mobilité parle à la mobilité #RadioMobilité

Le 15/11/2016

Pourquoi la mobilité devient plus qu’une question de transport ou de solution ? Comment les activités peuvent la reconfigurer ? Comment s’approprier une nouvelle culture de la mobilité ?

Voilà 3 questions auquel BMA veut répondre à travers ses expérimentations, un hashtag Twitter #RadioMobilité et un site web boosterdemobiliteactive.com.

Crisalide Numérique : la mobilité mise à l'honneur !

Le 12/10/2016

Le concours Crisalide Numérique révèle chaque année des projets innovants dans le secteur du numérique mais surtout dans les autres secteurs, grâce au numérique ! Cette année deux entreprises de la mobilité ont été mises en avant : Mobility Tech Green et YoGoKo.