Tendance monoproduit en restauration avec Rice Trotters : miser sur un produit de base

Le 16 juillet 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
En avril dernier, Laurianne Ferté d'Hoir et Anthony Boucher ont posé leurs valises 22 rue du Colisée dans le 8ème arrondissement de Paris avec un nouveau concept monoproduit autour du riz. Véritable invitation au voyage, Rice Trotters propose des solutions multiples et variées à la découverte de nouvelles saveurs !

Rice Trotters, nouveau concept de restauration rapide

A l’occasion du 6ème Congrès du Snacking à Paris, le 4 juin dernier, Laurianne Ferté d’Hoir co-fondatrice de Rice Trotters (avec Anthony Boucher, chef de cuisine de métier) est venue présenter son concept. Selon cette ancienne marketeuse de chez Danone, le riz reste méconnu en France alors qu'il existe près de 70 000 variétés de riz différents à travers le monde. Qu’il soit rouge de Camargue, noir de la plaine du Pô ou parfumé au jasmin de Thaïlande, le riz détient un potentiel énorme d'usages et d'expression grâce à ses différentes formes et couleurs. Par ailleurs, cette céréale bénéficie d'atouts supplémentaires dont ceux d'être nourrissante, d'apporter de l'énergie tout au long de la journée et d'être riche en minéraux.

Le riz est donc à la fête dans ce restaurant, servi à toutes les sauces. Tous les moments de la journée sont couverts avec différentes offres : petit déjeuner, encas matin, déjeuner (coeur de l'offre), goûter, apéritif et une offre à emporter pour le syndrome du frigo vide du soir. Au moins 4 usages différents par jour sur la manière de travailler le riz : en grain, en farine, en nouille, en thé...

A la carte, des plats faits maison à base de riz venus des quatre coins du monde : poulet curry coco thai, tian végétarien méditerranéen, bœuf goulash à la hongroise ou poisson tiep bou dienn sénégalais, mais aussi des salades fraîches, des soupes...

hémisphères de rizEn spécialité, ce fastcasual propose les hémisphères de riz, boules de riz fourrées, colorées et délicatement décorées. Ainsi, le Paris-Mexico (Avocat mangue coriandre) ou le Paris-Bombay (Crème de tandoori-aubergine) sont des solutions idéales pour l'apéritif présentées par 3, 6 ou 9 dans un packaging compartimenté.

En petites douceurs sucrées, du riz au lait maison est servi avec 3 propositions de recettes par jour et différentes saveurs à déguster : caramel, vanille, fruits, amandes...

Depuis juin, ces jeunes entrepreneurs proposent un bar à riz avec 3 saveurs de riz au lait proposées et différents toppings au choix pour une personnalisation des desserts par les convives. Des croustillants de riz ou encore des "patisse-riz" comme le mirliton, proche du financier, sont également de la partie.

 

Ce nouveau fastgood donne la possibilité aux clients de consommer sur place grâce à une salle de restauration conviviale et colorée invitant au voyage. Les convives peuvent également disposer d'une offre à emporter avec deux formats disponibles format économique ou format business (format XL) moyennant 1.50€ de supplément.

En terme de tarifs :

  • le ticket moyen est de 12€,
  • les menus varient de 11.90€ (riz&plat, dessert et boisson sans alcool) à 13.90€ (six hémisphères, salade ou soupe, dessert et boisson sans alcool),
  • le riz et son plat est à 8,50€,
  • Le risotto du jour est à 9,50€.

L'originalité de ce concept repose sur le fait qu'il est basé sur un seul produit, le riz, mais une transversalité avec une multiplicité des usages.

 

Engouement pour les concepts de restauration monoproduit : effet de mode ou solution durable ?

Mozarella avec Le Comptoir à Mozarella lyonnais, bar à tiramisu avec We are tiramisu, le gyoza avec Gyozabar, le bar à boulettes avec le restaurant Ball ou encore la Maison de la chantilly, nombreux sont ces concepts monomaniaques spécialisés dans un produit phare, principalement dans les grandes villes. Cette hyperspécialisation requiert certes un certain nombre d'avantages :

  • la différenciation avec des concepts forts, bien marketés, réfléchis, très bien relayés sur les réseaux sociaux,
  • la réassurance consommateur du fait d'un savoir-faire et d'une spécificité parfaitement maîtrisés avec un produit souvent très qualitatif,
  • la diminution des coûts notamment par une facilité de gestion des stocks,
  • la créativité avec de nombreuses déclinaisons du produit phare.

Néanmoins cette hyperspécialisation nécessite un renouvellement permanent avec de nouveaux axes de développement et de différenciation afin de pérenniser le concept et ainsi assurer sa survie. 

En plus d'être segmentant et parfois saisonnier, ces restaurants monoproduits ne peuvent pas toujours couvrir l'ensemble des moments de consommation de la journée limitant ainsi l'offre. La recherche d'un chiffre d'affaires complémentaire passe souvent par une extension ou diversification de gamme ouvrant la porte à des produits autres que la spécificité initiale du concept.

Pour autant, cette stratégie axée sur le monoproduit aura le mérite de créer le buzz marketing lors de l'ouverture du concept !

A lire également

L'identité bretonne : entre le bio, le mélange des genres, le fun et décalé…

Le 06/12/2016

La Bretagne est particulièrement dynamique en matière d'innovation agroalimentaire et demeure une véritable vitrine internationale. En misant sur la naturalité, le terroir, les entreprises "made in Bretagne" répondent aux attentes évolutives et montrent le dynamisme du secteur en matière d’innovation et d’adaptation.

ZA, un restaurant snacking littéraire nouvelle génération

Le 29/11/2016

Expérientiel, un mot qui résume très bien le nouveau concept parisien ZA. Ce café littéraire 3.0 nourrit à la fois le corps et l'esprit. Une offre de restauration snacking et des propositions littéraires à disposition, le tout en mode 3.0 !

Les tendances Food & Drink 2017 selon la société d'études de marché Mintel.

Le 29/11/2016

Mintel, société d'études de marché et gestionnaire de GNPD, base de données mondiale de l'innovation, dévoile ses prédictions pour 2017 en matière de tendances alimentaires. Jenny Zegler, Global Food & Drink Analyst, propose une vision à l'échelle mondiale qui repose sur des attentes fortes en matière de santé, de praticité et de confiance.