Table ronde régionale : "l'Approvisionnement de proximité de la restauration collective"

Le 30 juin 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Le 24 juin dernier s'est tenue une table ronde régionale consacrée à "l'Approvisionnement de proximité de la restauration collective" co-organisée par la DRAAF, la DIRECCTE et les 3 chambres consulaires. Autour de la table, offreurs et acheteurs pour des échanges riches d'enseignements.

Avec 3 milliards de repas servis chaque année (dont plus de 175 millions pour la seule région Bretagne), la restauration collective, s’avère être un enjeu alimentaire et économique national, et un excellent vecteur de valorisation des produits alimentaires locaux et français. Cette table ronde régionale consacrée à «l'Approvisionnement de Proximité de la Restauration Collective» a été organisée par les services de l’État avec l’appui des chambres consulaires régionales (agriculture, artisanat, commerce & industrie).

Elle a mobilisé plus de 120 personnes parmi les acteurs régionaux de la restauration collective (publique et privée), de la production à la remise aux convives : représentants agricoles, artisans, industries agroalimentaires, collectivités, sociétés de restauration, représentants de cuisine centrale et services de l’État.  Des échanges en réaction aux 7 témoignages de la table ronde, ont permis d’enrichir les réflexions et points de vue. Il en résulte la volonté de renforcer l’approvisionnement de proximité de la restauration collective en région Bretagne, en travaillant sur les axes suivants :

  • Valoriser au niveau régional les travaux actuellement menés par certaines préfectures de Bretagne (Côtes d’Armor et Finistère) dans le but de faciliter l’achat alimentaire de proximité en restauration collective publique ;
  • Renforcer l’information de tous les acteurs, notamment en diffusant les guides (nationaux et régionaux) et en capitalisant les retours d’expérience ;
  • Proposer des offres de formations tant pour les représentants des « acheteurs » (gestionnaires de groupements d’achat, collectivités…) que pour les représentants des « vendeurs » (exploitants agricoles, artisans, entreprises impliquées dans la logistique et la production alimentaire et agroalimentaire) ;
  • Favoriser des rencontres entre « acheteurs » et « vendeurs ». Ainsi, la CCI de St-Malo / Fougères et la Chambre Régionale d’Agriculture de Bretagne, avec l’appui du magazine « Cuisine Collective », ont programmé à St-Malo le 9 mars 2016 un « Colloque Régional de la Restauration Collective » (entrée gratuite et sur inscription obligatoire, en marge du salon PRORESTEL de St Malo ouvert du 7 au 9 mars 2016).

Toutes ces actions s’inscrivent dans la volonté de promouvoir les "projets alimentaires territoriaux" prévus par la loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt d’octobre 2014.

 

 

Pour télécharger l'ensemble des documents remis lors de cette table ronde, vous pouvez cliquer ICI

A lire également

Les nouvelles recommandations Anses, des impacts en IAA ?

Le 27/04/2017

L'Anses a publié les nouvelles recommandations nutritionnelles en terme de santé publique. De nouvelles catégories d’aliments, des contaminants alimentaires repérés et des habitudes alimentaires observées déterminent des objectifs de fréquence et de portions de consommation. Ces nouveaux repères ne seront pas sans conséquence pour le foodservice.

Gamme classique Brasserie de l'Hermine

La Brasserie de l’Hermine affiche un ancrage régional… pour revendiquer son identité gustative !

Le 24/04/2017

Capitaliser sur son identité régionale, c’est le positionnement opté par de nombreuses marques. La Brasserie de l’Hermine, fière de porter certains attributs bretons, fait le choix d’un ancrage régional plus modéré, inscrivant ses origines dans une histoire plus large pour assumer la "belgitude" de ses bières et revendiquer son caractère gustatif !

Restauration hospitalière en mutation ? Une offre différente pour l'ambulatoire de l'Institut Gustave Roussy

Le 18/04/2017

L’institut Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, s’est associé à Alexandre Bourdas, chef doublement étoilé du SaQuaNa, et à Elior, le numéro 1 français de la restauration collective, pour proposer une offre différente en service ambulatoire : plats froids, quantité réduite, goût du produit brut.