Le vélo à toutes les sauces dans les nouveaux concepts de restauration

Le 11 juin 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Le vélo revient sur le devant de la scène et connait aujourd’hui un succès indéniable surtout dans les grandes villes à l'instar de la région Île de France qui a vu l'usage du vélo doubler en 10 ans. Dénicheuse de tendance, la restauration se lance aussi sur ce chemin avec des initiatives intéressantes visant à promouvoir la pratique du vélo.

Les Cyclo-cafés, un concept qui grimpe en France !

Inspirés de concepts londoniens et berlinois, les Cyclo-Cafés commencent à faire parler d'eux en France. L'initiateur, La Bicycletterie à Lyon, a ouvert ses portes en janvier 2013. Depuis les villes de Toulouse, Lille, Grenoble, Nantes ont adopté ce type d'établissement hybride.

 

A propos du premier cyclo-café nantais, il se situe Quai Malakoff et se nomme La Musette. Passionnés de vélo, les créateurs, Eszter et Yvan POIRIER, ont souhaité démocratiser la pratique du vélo en ville en mixant atelier de réparation de vélos et petite restauration. "La Musette restaure le cycliste et sa bicyclette".

 

648x415 cafe-sucre-revisionLa surface totale du local fait environ 50m² avec une salle réservée aux vélos et l'autre à la cuisine avec une ouverture de chaque espace sur la salle de restauration. Les convives ont également la possibilité de se restaurer sur la terrasse. Dès la devanture de ce lieu atypique, on plonge dans cet univers du cyclisme avec une roue de vélo suspendue à l'extérieur. A l'intérieur, des musettes en tissu, des chaussures de cyclistes, des selles, des roues sont accrochés au mur, des morceaux de chambre à air sur les poignées. La clientèle est variée avec des adeptes du vélo pour se rendre sur leur lieu de travail, des cyclo-touristes, des personnes travaillant aux alentours n'ayant pas forcément d'attrait pour le vélo mais qui viennent se restaurer le midi.

Côté atelier, le forfait "Expresso" offre la possibilité pour 8€ au client de prendre un café préparé par Eszter tout en laissant son vélo aux mains d'Yvan pour des petites réparations ou réglages : crevaisons, réglage selle et tige de selle, réglage du dérailleur, réglage freins. D'autres formules sont aussi proposées :

  • la mise au diapason au tarif de 37€ (réglage des freins, des dérailleurs et contrôle des serrages),
  • le dérapage au prix de 27€ : changement patins de frein, câbles et gaines,
  • la remise en forme : démontage avec nettoyage et graissage pour 119€,
  • la douche : nettoyage du vélo (sans démontage) à 23€

L'atelier propose également de la restauration de vélos en récupérant des morceaux de vélo à la déchetterie.

Côté restauration, l'ensemble des plats proposés sont faits maison avec des produits frais, de saison, du marché et les fruits et légumes sont bio. Sur place, les formules proposées sont les suivantes :

  • formule "Les Douze dents" à 12.50€ avec une entrée, un plat, un dessert, un café ou thé ou sirop et des menus établis à la quinzaine. Un exemple de menu servi début juin : en entrée, une salade printanière ou Houmous d'aubergines ; en plat, un couscous de poulet au miel ou un crumble de courgettes, feta, champignons et poivrons et en dessert, une tarte feuilletée à la fraise et cardamone ou une crème voluptueuse au chocolat noir.
  • formule "Les douze dents et demi" à 14€ avec une entrée, un plat, un dessert et une bière.
  • entrée et plat : 10,50€
  • plat et dessert : 10,50€
  • un plat seulement : 8,50€
  • entrée ou dessert : 3,50€

Le restaurant propose également de la vente à emporter avec "L'étape du midi" à 9.50€ à emmener dans des musettes, ces sacs en tissus pour le ravitaillement des cyclistes. Possibilité également de se faire livrer avec "Le Ravito" au prix de 14.50€ sous réserve d'une commande passée 24 heures à l'avance et un minimum de commande de 3 menus.

Les créateurs organisent également des évènements sur la thématique du vélo. Sans nul doute le Tour de France sera retranscrit dans cet endroit rempli de convivialité.

 

Ouverture du premier Ride-in à Paris avec la Maison Vélib'Exki

maison velib exkiCréée en association avec l'enseigne de restauration Exki et la mairie de Paris, la Maison Vélib'Exki a ouvert ses portes le 21 septembre dernier. Destiné aux usagers de Vélib', cet espace de 200m² pour les urbains parisiens propose une restauration saine et naturelle avec des espaces de détente, des services d’information sur Vélib’, des ateliers et événements pour la communauté…

 

Quelques mois plus tard, ces mêmes partenaires lancent le service Ride-in conçu par la start-up parisienne Wynd. Après le drive-in, le ride-in dans le quartier de l'Opéra à Paris : plus besoin de descendre de son Vélib' pour récupérer son repas commandé en ligne sur le site. Le principe est simple : il suffit de passer commande en ligne son déjeuner Exki sur le site ledej.fr. Les menus, créés exclusivement pour le Ride-in, laissent le choix entre deux paniers :

  • Le panier gourmet : une salade, un dessert et une boisson à 9.90€
  • Le panier express : un sandwich, une petite salade et une boisson à 11.90€

Une borne interactive est située devant l’établissement. Il suffit de scanner le QR code sur la borne et un équipier Exki apportera la commande. Celle-ci peut être passée jusqu'à 12h30 tous les jours et peut être retirée à tout moment de la journée.
"Un véritable gain de temps pour les Parisiens pressés mais qui cherchent, toutefois, des déjeuners sains et naturels !"

image global ride in

 

Le vélo + restauration = santé et bien être

L'alliance du deux roues et de la restauration proposée par ces nouveaux concepts de restauration promeut clairement le bien-être et la santé.

Bien-être et santé par le sport et l'exercice pratiqués sollicitant ainsi l'ensemble des parties du corps.

Mais bien-être également par l'alimentation saine et naturelle proposée par ces établissements d'un nouveau genre.

Le mariage des deux a du sens, trouve un écho grandissant dans les nouvelles générations, et laisse présager encore de belles histoires !

A lire également

Habitudes alimentaires des Français : les principaux enseignements de l’étude INCA3.

Le 22/08/2017

L’Anses a publié en juillet les résultats de sa troisième étude sur les consommations et habitudes alimentaires de la population française, INCA 3. Trop de sel, pas assez de fibres, sédentarité, comportements à risque : de nouveaux enjeux en matière de sécurité sanitaire et de nutrition sont mis en lumière...

Changement d'appellation : lorsque les substituts de produits laitiers doivent revoir leur stratégie marketing.

Le 21/08/2017

Avec l’essor du flexitarisme, de nouveaux substituts font leur apparition quotidiennement dans les linéaires. Si jusqu'ici les produits animaux et leurs succédanés se partageaient les appellations, les choses vont changer… En effet, suite à l'action d'une association, la Cour de justice de l’UE a tranché : tout lait doit être d’origine animale.

Nos grands mères ont du talent : des recettes inspirées, créées et vendues par des seniors !

Le 26/07/2017

Alors que le chômage des seniors ne cesse d’augmenter, une start-up a décidé d’en faire un facteur de différenciation positive en misant sur le savoir-faire des seniors… A l’heure où les problématiques de consommation "senior" sont très questionnées, l’enseigne offre un potentiel terrain d’observation des usages "seniors" grandeur nature...
[...]