Le poste de conduite augmenté, quel habitacle pour 2020 ?

Le 22 mai 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Quel habitacle pour la voiture en 2020 ? Voici un aperçu des solutions pour rendre les interfaces conducteur-véhicule plus intuitives et ergonomiques, grâce notamment à la réalité augmentée.

Un besoin de repenser l'habitacle face à la multitude d'informations

Le déploiement des outils d’aide à la conduite et de l’intelligence embarquée dans l’automobile, ainsi que l’arrivée du smartphone dans la voiture, ont véritablement modifié les interactions entre le conducteur et son véhicule, en apportant un nombre croissant de fonctionnalités et d'informations à gérer. Aussi, la création de nouvelles interfaces plus intuitives et ergonomiques est devenu un axe important de réflexion pour les constructeurs. A l’avenir, de nouvelles technologies telles que l’intégration des écrans multiples, des pare-brise « intelligents », des caméras 3D et de la réalité augmentée seront à l’origine de nouvelles interactions entre l’homme et la machine. Plus qu’un volant ou un tableau de bord, les constructeurs évoquent désormais un cockpit, véritable poste de commande de la voiture.
Les concepts présentés ci-dessous essaient de répondre à la même interrogation : comment les aides à la conduite peuvent-elles être intégrées sans gêner le conducteur ?

Un pare-brise intelligent... qui utilise la réalité augmentée

Le constructeur Jaguar-Land Rover travaille sur un pare-brise virtuel à 360 degrés qui emploie la réalité augmentée pour rendre transparents les montants de la carrosserie, grâce à un système de caméras extérieures relayant les images à des écrans, ce qui permet d'ajouter un niveau d’information pour améliorer la sécurité et alerter l’automobiliste. Le système est complété par un affichage tête haute sur le pare-brise. En outre Jaguar propose  une approche assez originale pour la conduite assistée. Inspiré des jeux vidéo, le système "Follow-Me Ghost Car Navigation" guide le conducteur en projetant une voiture virtuelle qui ouvre la route et montre le parcours à suivre.

Video : "360 Virtual Urban Windscreen" de Jaguar


  

Autrement le système "Gorilla Glass", système développé par Corning, est déjà utilisé dans le pare-brise du modèle sportif hybride i8 de BMW. Il permet d’obscurcir certaines zones du pare-brise tout en préservant le champ de vision du conducteur. Il pourrait même rendre obsolète les essuies glaces, en chassant l’eau grâce à des surfaces hydrophobes ou à l’usage d’ondes à hautes fréquences. Jaguar ne donne pas de dates de sortie pour ces projets de pare-brise intelligents. Les technologies du pare-brise du futur ne sortiront sur le marché qu'à partir de 2020.

Un habitacle intuitif

Jaguar travaille également à un système intelligent de détection et d’avertissement  des cyclistes ou des motards sur la route, avec le projet "Bike Sense", grâce à des LED qui passent du jaune au rouge en fonction de la proximité du véhicule, et par des sons et des vibrations dans les élements de commande de la voiture mais aussi dans le siège ou la portière.

Video du système "Bike sense" de Jaguar



Des lunettes intelligentes au service du conducteur ?

Mini propose de son côté un concept de lunettes à réalité augmentée «  Augmented Vision », qui supprime les angles morts basé sur des caméras qui équipent le véhicule et des lunettes qui détectent les mouvements de tête. Les lunettes connectées de Mini ont été développées en partenariat avec Qualcomm et se connecteront aussi au smartphone de leurs utilisateurs pour afficher des appels entrants et des messages, auxquels il sera possible de répondre par commande vocale.

 Mini         Mini 2

Mercedes avait aussi développé une application de vision  « Tête haute » pour les Google Glass en 2013. Elle permettait  aux utilisateurs  de trouver une place de parking, par exemple, ou pour trouver la destination finale une fois sorti du véhicule.

Des caméras embarquées

Plus impressionnant : le "See-Through System", conçu par une équipe de chercheurs de l’université de Porto au Portugal. Il permet à un conducteur de littéralement voir à travers le véhicule qu’il s’apprête à dépasser. Le See-Through System permet par exemple à un automobiliste de pouvoir regarder à travers un bus qu’il souhaite doubler. Grâce à une caméra placée à l’avant de l'autocar, le conducteur qui roule derrière lui peut, lui aussi, voir si la route est dégagée pour envisager le dépassement.

See Trough

Cette capture d’image est issue d’un essai réalisé en conditions réelles par les chercheurs de l’université de Porto
http://www.futura-sciences.com/magazines/high-tech/infos/actu/d/technologie-voir-travers-vehicule-mieux-depasser-49807/


L’affichage tête haute de plus en plus répandu

A court terme, c’est la technologie d’affichage tête haute qui est amenée à se répandre le plus vite.  Actuellement, il s’agit encore d’une option plutôt haut de gamme mais, dans les deux ans qui viennent, on devrait la voir équiper un nombre croissant de véhicules moyen de gamme. Tous les grands constructeurs et de nombreux équipementiers (Bosch, Continental, Denso, Delphi, Harman, Panasonic, Garmin, Navdy…) proposent des solutions qui permettent au conducteur de voir les informations s’afficher au niveau du parebrise (vitesse autorisée, vitesse réelle, itinéraire fléché, alerte trafic…).

Récemment, Ford a fait l’acquisition de l’entreprise israélienne Mishor3D qui a développé une application de réalité augmentée que le constructeur américain prévoit d’intégrer dans ses futurs modèles. D’ici 5 ans, l’affichage tête haute sera vraisemblablement devenu une fonction très répandue, au même titre que les systèmes GPS aujourd’hui. Et il n’y a pas que les voitures qui sont concernées.
On peut souligner la solution de Navdy qui permet de s’intégrer sur tout type de véhicule, d’occasion notamment, en relation avec un smartphone.

Video du système Navdy


Egalement pour les motards !

Le casque à réalité augmentée Skully AR-1 est annoncé comme une révolution dans le monde de la moto. Grâce à un système d’affichage tête haute, il projette sur la visière des informations (itinéraire fléché, vitesse, appels téléphoniques…) ainsi que la vidéo de la caméra logée à l’arrière du casque. 


Video du fabricant Skully:

A lire également

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 29/11/16

Le 29/11/2016

Réseau routier ; Royaume-Uni ; Véhicule connecté ; Voiture autonome ; Logistique dernier kilomètre ; Voiture électrique ; Chine ; Citroën ; Facebook

Véhicules et Mobilités 2017 : vos retours et vos attentes

Le 29/11/2016

Pendant ce dernier trimestre 2016, nous vous avons interrogé sur votre niveau de satisfaction, vos avis et vos attentes pour Véhicules et Mobilités : le site Web, la newsletter, Twitter et autres. Comme promis, voici un retour des résultats de cette enquête et nos axes de développement pour 2017 !

Open source : avenir ou concurrence de l'industrie automobile ?

Le 22/11/2016

Comment l’open source, le partage permettent d’arriver différemment à la construction d’une voiture ? Mais ces véhicules open source sont-ils réservés aux makers ou influencent-ils les pratiques de l'industrie automobile ? Quels sont les impacts des véhicules open source sur la chaîne de valeur, notamment la distribution des véhicules ?